2007-2008

Match

Aller Retour
Senlis – SCUF 05 – 06 19 – 06
SCUF – OGE Montmorency 24 – 11 00 – 15
Yerres – SCUF 13 – 06 07 – 22
Marcoussis – SCUF 25 – 24 05 – 12
SCUF – Rueil Malmaison 18 – 16 15 – 30
Rambouillet – SCUF 16 – 10 08 – 11
SCUF – Versailles 10 – 09 06 – 07
Clermont CR – SCUF 11 – 23 00 – 24

SCUF – Sucy en Brie

10 – 12

08 – 32

Match de classement

SCUF – Dourdan 13.04.2008 20 – 14

Journée

Date

Match Score
1ère journée 14-10-2007 Senlis – SCUF 05 – 06
Après la très grosse déception du samedi soir, il fallait se replonger dans les méandres du Championnat d’Honneur et c’est à Senlis que le SCUF était convié pour cette première journée pour en découdre avec une équipe de Senlis qui ne s’est maintenu en Honneur que grâce à la divine providence. Mais il faut toujours se méfier d’un adversaire non pas en Noël, mais qui a été blessé l’année dernière et qui souhaite jouer son rôle dans cette poule.
Le coup d’envoi fut donné par Senlis qui vint camper tout de suite dans le terrain du Scuf. Une première incartade dans les 30m de Senlis permit d’obtenir une pénalité bien placée et notre arrière Baptiste Duguit, le casque d’or du Scuf, ouvrit la marque à la 9′. (0 – 3). Ensuite une longue domination stérile de Senlis ne leur permit pas de marquer leurs premiers points même après une pénalité accordée par l’arbitre pour une faute évidente d’un Scufiste.
Ce n’est qu’après la vingtième minute, qu’une touche ratée des Scufistes redonna le ballon à Senlis. Le centre récupéra la balle et après un cadrage débordement, franchit notre ligne de défense et s’en alla marquer un bel essai à côté des poteaux. Le botteur de Senlis qui était visiblement dans un mauvais jour, rata la transformation. (5 – 3) Le Scuf revint ensuite un peu dans la partie et se décida de jouer un peu chez Senlis. Une pénalité au 40m fut même tentée, mais notre nouveau demi d’ouverture Mathieu Bordes n’avait pas le bon tempo et c’est sur le score de 5 – 3 que fut sifflée la mi-temps.
Après quelques changements, la partie reprit et les deux équipes se cantonnèrent entre les deux lignes des 22. Une pénalité bien placée pour le Scuf, fut vite jouée et à la main, et sur le mouvement qui suivit, Mathieu Bordes claqua un drop à la 12′ qui passa entre les poteaux. (5 – 6). La fatigue ne permit pas à l’équipe de Senlis de revenir, et , le Scuf, malgré un bon jeu de leurs avants, ne profita pas de l’occasion pour aggraver le score, sans doute en raison d’un manque de forme et de la chaleur qui régnait sur le terrain. Première victoire à l’extérieur, sans nul doute, mais il faudra soigner un peu plus la conquête en touche, le soutien au porteur du ballon et éviter les fautes parfois trop flagrantes pour pouvoir jouer les premiers rôles et accèder enfin à la Fédérale 3. Bon retour de Geoffroy Constant le nouveau capitaine à la pile et de Stéphane Chanfreau en 3ème ligne. Quant à Olivier Maunoury, il fut crédité d’un bon match malgré le fait qu’il se retrouve toujours sous les regroupements écrasé par les autres, ceci étant certainement dû à son engouement pour brouter le gazon.
Bonne prestation également des nouveaux, Gérald Carrion et Fabrice Tournié, et puis de certains anciens habitués aux Honneurs, j’espère que les autres ne m’en voudront pas de ne pas les citer. Allez courage il y a du potentiel dans cette équipe. Prochain épisode le 21 octobre 2007 à Carpentier où nous retrouverons nos
amis de Montmorency.

François G.

Les resultats de la poule 2 :

Sucy en Brie 6 – 10 Rueil Malmaison
Marcoussis / Limours 5 – 21 Versailles
Senlis 5 – 6 SCUF
Clermont 0 – 11 Rambouillet
Montmorency 5 – 0 Yerres

Compo de l’équipe :
1 – RIBOULET – 2 – CHOQUET – 3 -CONSTANT – 4 – MAUNOURY – 5 – DE LIEDEBERKE – 6 – HOCHART – 7 – GESTIN – 8 – CHANFREAU – 9 – CHOURAQUI – 10 – BORDES – 11 – SUIRE – 12 – PARADIS – 13 – LACAZE – 14 – ANDRIEUX – 15 – DUGUIT
16 – BOUTALBI – 17 – COTTEREAU – 18 – TATALA – 19 – PRETESEILLE – 20 – GAMBARTE – 21 – TOURNIE – 22 – CARRION


2ème journée21-10-2007 SCUF – OGE Montmorency 24 – 11

Après la déception monumentale de Vendredi soir, en effet nos braves Scufistes n’avaient pas pu, ni goûter aux très bons produits de la ferme et aux petits crus de pays au salon de la Porte Champerret , ni voir les Argentins et leur petite finale, notre tortionnaire d’entraîneur ayant décidé de faire une séance d’entraînement en raison de la grève des transports et des Stadiers qui n’avait pas permis la réunion du jeudi soir, ce qui avait contrarié tout ses plans (p’tain de syndicats). Rendez-vous était donc donné ce dimanche à Carpentier pour rencontrer nos chers amis de l’OGEM, l’Olympique Groslay – Enghien – Montmorency, vous savez le coin de l’Ile de France où on produit de très bonnes poires et de très bon marrons. D’ailleurs, certains Scufistes, passionnés de produits bio s’en souviennent encore, puisque l’OGEM était déjà dans notre poule d’année dernière (p’tain de circonstances) . Beau temps, belle pelouse sur le sable, toutes les conditions étaient réunies pour un beau match de rugby, comme dans le temps. Après les quelques minutes d’observations suivant le coup d’envoi donné par l’OGEM, une première pénalité accordée à l’OGEM à environ 35m des poteaux ne permit pas à cette dernière d’ouvrir le score (p’tain de ballon). Ensuite on vit une belle relance des 22 de notre arrière Baptiste Duguit, bien relayée par l’ailier Thierry Suire, ce qui permit de gagner une bonne trentaine de mètres. Malheureusement la défense de l’OGEM veillait au grain (p’tain de défense). A la 10′ sur une touche perdue à la suite d’un mauvais lancer, Baptiste récupéra le ballon et s’en alla le long de la touche faire une belle percée, ramenant ainsi la balle à 10m de l’en-but adverse où l’on obtint une pénalité. Notre arrière tenta et rata malheureusement la transformation. A la 26′ après un beau mouvement emmené de main de maître par Tanguy Gestin, la balle parvient à Sébastien Chouraqui qui tenta et réussit un drop dont il a le secret (p’tain de chaussures). (3 – 0 ) Le score venait d’être enfin ouvert. A la 30′ une faute sur mêlée permit à l’OGEM d’obtenir un coup franc, avec 10m en plus car le Scuf ne s’était pas replacé. Sur l’action qui suivit l’arbitre siffla une pénalité pour hors jeu. Bien placée car en face des poteaux, le buteur ne rata pas l’occasion d’égaliser pour l’OGEM (p’tain de buteur). (3 – 3). Rebelote à la 37′ après un beau mouvement du Scuf dans le camp de l’OGEM, la balle revint dans nos 22 et une faute permit à l’OGEM d’obtenir une nouvelle pénalité bien placée (p’tain de faute). Transformation réussie et l’OGEM passe devant. (3 – 6). Après le renvoi, et dans les arrêts de jeu, le Scuf vint camper chez l’adversaire, et après un regroupement près de la ligne d’en-but Denis Choquet notre talonneur s’empara de la balle et franchit la ligne pour marquer un bel essai. (p’tain de talonneur). La transformation fut ratée. La mi-temps est sifflée sur le score de 8 à 6 pour le Scuf.

C’est reparti et à la 2′ après le renvoi, l’OGEM revient chez nous et obtient une pénalité à 40m des poteaux. La tentative est ratée et la balle sort en touche à 10m de notre ligne de but. Rapidement jouée, un maul est provoqué par les avants de l’OGEM qui enfoncent notre ligne de défense et marquent un essai (p’tain d’avants). La transformation est encore ratée et l’OGEM prend l’avantage. (8 – 11). La 11′ verra encore un beau mouvement des trois-quarts Scufistes.Nicolas Paradis idéalement placé au 22 enquillera un beau drop, accordé par l’arbitre ce qui permet au Scuf d’égaliser. (11 – 11). A la 15′ à la suite d’un beau mouvement, la balle arrive à Sébastien Lacaze qui perce et s’enfuit le long de la touche, il est rattrapé à 5m de la ligne de but. Ensuite le Scuf prend un peu le pas sur son adversaire et campe chez lui sans toutefois concrétiser. A la 38′ à la suite d’un placage à retardement sur notre ailier Raphaël Andrieux qui venait de taper à suivre, l’arbitre accorde une pénalité au point de chute à 35m environ des poteaux et octroie un carton jaune au mauvais arrière de l’OGEM (p’tain d’arrière). Thomas Schwartz qui était revenu entretemps sur le terrain tente et réussi la pénalité. (14 – 11). A la suite d’un beau mouvement le Scuf revient dans les 22 adverse et sur une touche mal négociée obtient une mêlée. La 1ère ligne de l’OGEM croit utile de marronner et l’arbitre accorde tout naturellement une pénalité près des poteaux. Thomas dans un bon jour, réussit une nouvelle fois la transformation et aggrave le score. (17 – 11). Quelques arrêts de jeu pour maintenir le suspense et Thomas Chabal (p’tain toujours lui) et ses cannes de 20 ans transperce la défense adverse et s’en va tout seul marquer un bel essai entre les poteaux. Il se charge bien évidement de la transformation. (24 – 11). L’arbitre sifflera la fin du match sur cette belle action.

Bravo à tous les joueurs ils ont fait preuve de courage, de force morale et pour une fois , le collectif a bien marché, ce qui permet de dire que cette équipe est en très net progrès.

Les resultats de la poule 2 :

Rueil Malmaison 19 – 00 Senlis
Versailles 27 – 11 Clermont
SCUF 24 – 11 Montmorency
Marcoussis / Limours 26 – 05 Yerres
Rambouillet 34 – 21 Sucy en Brie


Les héros du jour :
1 ROUEFF – 2 CHOQUET – 3 CONSTANT – 4 DE LIEDEBERKE – 5 MAUNOURY – 6 GESTIN – 7 PRETESEILLE – 8 CHANFREAU – TOURNIE – 10 CHOURAQUI – 11 SUIRE – 12 PARADIS – 13 LACAZE – 14 SCHWARTZ T. – 15 DUGUIT

16 – TATALA – 17 RIBOULET – 18 COTTEREAU – 19 ALLEAUME – 20 HOCHART – 21 CARRION – 22 ANDRIEUX

La bibite d’or a été attribuée à Romain Alleaume qui, à la suite d’une passe de Jérôme Riboulet sur une touche, avait oublié qu’il fallait être placé à 5m de la ligne avant de jouer le ballon.

François G.


3ème journée28-10-2007 Yerres – SCUF 13 – 06

Rendez-vous était donné pour aller jouer à Yerres, commune de l’Essonne et non la ville à côté de Toulon. Et des Toulonnais, on a en deux dans l’équipe du Scuf. Tout d’abord l’entraîneur Michel et puis le soigneur-préparateur -éducateur- vibro-masseur- cagueur-aseizehe ure-buveur- pous
seaucrimeur, notre bien aimé J-P national. Et comme on dit là-bas : « les Toulonnais faut se les fader ». Et pour les Toulonnais, pour gagner ce matchle Scuf devait (pardonnez-moi l’expression) « s’ôter le doigt du cul ». Cela J-P sait bien le faire puisqu’il ne lui en reste plus qu’un la main et il ne peut pas se tromper, lui qui a le bras long (c’est pratique). Aussi, pendant que J-P rédigeait sa punition (voir photo), je ne « doigt » pas insulter
l’arbitre, Michel avait tenté de motiver ses troupes pour en tirer le meilleur.
Le match commença par une période d’observation et il ne fallu pas attendre longtemps pour voir une première faute du Scuf. Pas trop mal placée pour un buteur à 20m des poteaux,, cela permis à Yerres d’ouvrir le score. (3 – 0) Le jeu se cantonnera ensuite entre les deux lignes des 22 et chaque incursion d’une équipe dans le camp adverse pouvait changer les choses. Une autre incursion de Yerres dans notre camp à la 15′ et l’arbitre voit un hors jeu de notre ligne. Nouvelle pénalité à 20m en face et nouvelle réussite du buteur de Yerres. (6 – 0) Aussi, ne fut-on pas surpris, quand, à la suite d’une incursion du Scuf dans le camp de Yerres à la 18′, de voir Baptiste Duguit tenter un pénalité à 40m des poteaux et la réussir. Le Scuf venait de marquer ses premier points. (6 -3) Il faudra attendre la 40′ pour obtenir une nouvelle pénalité, ce qui permit à Baptiste d’égaliser pour le Scuf. (6 – 6).

Un peu fébrile cette équipe du Scuf malgré de beaux mouvements de jeu. A l’issu de cette première mi-temps on a l’impression qu’elle peut prendre le pas sur son adversaire mais qu’il manque un je-ne-sais-quoi pour pouvoir marquer, peut-être l’absence de Sébastien Lacaze pour cause de blessure, où un bout de doigt de notre J-P resté coincé quelque part. Beaucoup d’entre nous pensaient que Yerres allait lacher d’autant plus que nous allions jouer avec le vent (frais). Malheureusement c’était sans compter le courage de cette équipe de Yerres qui à la suite d’un mouvement près de notre ligne, vit son centre franchir notre ligne de défense et aplatir derrière notre ligne bien aidé en cela, par ses camarades. La transformation fut aisé pour le buteur. (13 – 6). Le moral du Scuf venait d’en prendre un coup, était-ce tous les changements effectués par l’entraîneur à la mi-temps ou était-ce la faute des joueurs qui venait de perdre le ballon sur trois mêlées Scufistes. Il fallu attendre les vingt dernières minutes pour voir le Scuf dominer son adversaire et arriver près de la ligne de but. Bien qu’ayant obtenu plusieurs pénalité bien placée sur la fin, il fallait marquer huit point pour gagner ce match. Cela le Scuf n’a pas su le faire et l’arbitre siffla la fin de la rencontre sur le score de 13 à 6 pour Yerres.
Trop de ballons rendus, encore trop de fautes de mains, des mauvaises passes ou des mauvais choix de jeu sont les principales raisons de cette défaite. Malgré toute la bonne volonté de certains joueurs, il faudra faire de sérieux efforts pour tenter de jouer le haut du tableau. Sinon nous retomberons dans les travers de l’an passé et l’ambition de monter en Fédérale 3 devra être abandonnée. Je créditerai d’un bon match AIZE(notre nouveau pilier) PRETESEILLE, CHANFREAU, GESTIN pour devant, CHOURAQUI, CARRION et LEGARNEC pour les lignes arrières. Allez courage la semaine prochaine on va à Marcoussis, pas au centre National de la FFR mais sur le terrain de l’équipe locale.

Les resultats de la poule 2 :

Senlis 09 – 07 Rambouillet
Yerres 13 – 06 SCUF
Montmorency 26 – 14 Rueil Malmaison
Clermont 05 – 15 Marcoussis
Sucy en Brie 09 – 19 Versailles

L’EQUIPE :
1 AIZE – 2 CHOQUET – 3 ROUEFF – 4 PRETESEILLE – 5 DE LIEDEKERKE – 6 GESTIN – 7 HOCHART – 8 CHANFREAU – 9 CHOURAQUI – 10 PARADIS – 11 SUIRE – 12 CARRION – 13 LE GARNEC – 14 VAN DER HAAS – 15 DUGUIT
16 RIBOULET – 17 COTTEREAU – 18 BOUTALBI – 19 OUSTEAU – 20 REVOL – 21 BORDES – 22 BARATAS

François G.


4ème journée04-11-2007 Marcoussis – SCUF 25 – 24

Pendant que les ambulances entraient et sortaient du Centre National de Rugby de Marcoussis, il faut croire qu’ils abîment beaucoup de joueurs là-dedans, les joueurs du SCUF étaient en face sur le terrain de l’équipe locale, l’entente Marcoussis-Limours, afin de préserver une bonne place au classement. Trois arbitres avaient été désignés pour diriger ce match. Phénomène très rare à la suite de la pénurie d’arbitre en Ile de France. Bref le match commença sous les meilleurs hospices puisque au bout de six minutes nous avions déjà obtenu deux pénalités. La première fut ratée et la deuxième mieux placée fut réussie par Baptiste Duguit. (0 – 3) Après le renvoi Marcoussis vint occuper notre camp et obtint une pénalité. Le botteur sans doute mal échauffé mit la balle à côté des poteaux. Sur l’action qui suivit et après une touche ratée qui revint à Marcoussis, un beau mouvement des trois quarts permit à l’attaque d’obtenir un beau décalage. Sans défense, il fut facile pour le centre de Marcoussis d’aller marquer entre les poteaux. Transformation réussie. (7 -3). Il fallut attendre la 24′ pour voir enfin une action scufiste sur l’aile droite. La balle revient au centre et Laurent Cottereau notre pilier qui s’était replacé à l’aile, récupéra la balle et déborda la défense adverse pour aller marquer un bel essai en coin. La transformation fut réussie de belle manière par Mathieu Bordes. (7 – 10).
Rebelote et action identique à la 28′ qui vit cette fois Mathieu Bordes planter un essai. La transformation fut ratée. (7 – 15) Marcoussis qui ne voulait pas laisser échapper ce match revint dans notre camp près de notre ligne de but. A la suite d’un regroupement à 5m de notre ligne la balle
parvint à l’ailier qui déborda et marqua. Transformation ratée. (12 – 15) Deux pénalités permirent de conclure positivement cette première mi-temps, une à la 34 par Mathieu Bordes ( 12 – 18) et l’autre par Baptiste Duguit à la 39′ (12 – 21).
A ce niveau du match il semblait que le Scuf tenait une bonne occasion de gagner. Malheureusement un match de rugby n’est jamais fini tant que le coup de sifflet final n’a pas retenti. Même si l’adversaire a pris un carton jaune et que l’on se retrouve en supériorité numérique. Seulement voilà cet avantage Le Scuf n’a pas su en profiter et là où il fallait enfoncer le clou, l’équipe est reparti la fleur au fusil. Et à la 12′ Marcoussis après une erreur défensive de notre part su profiter de l’occasion qui lui était offerte et alla marquer un essai grâce à son centre. La transformation fut réussie. (19 – 21) Marcoussis était revenu dans le match et quelques minutes plus tard un drop leur permit de prendre le score à leur profit. (22 – 21) Le match devenait serré et il restait 20 minutes à jouer. Il fallait tenir absolument d’autant plus qu’à la 22′ Mathieu Bordes transforma une nouvelle pénalité à la suite d’un placage haut. (22 – 24) C’était sans compter la détermination de l’équipe locale de remporter ce match, d’autant plus que celui-ci devenait de plus en plus rude. Une faute du Scuf sur un regroupement permit à Marcoussis de marquer trois points supplémentaires à la suite de la pénalité qui venait de leur être accordée. (25 – 24) Les dernières minutes furent difficile pour le Scuf qui dominait dans tous les compartiments du jeu mais sans pouvoir passer. Deux pénalités furent même tentées mais par manque de chance aucune ne passa. Et le match se termina ainsi sur ce score serré ( 25 – 24 )Malheureusement la victoire avait une nouvelle fois échappé au Scuf, ce qui risque d’être préjudiciable pour la suite du championnat. Pourtant sur le papier cette équipe avait une belle allure. Le potentiel est là mais pas le reste.
Bonne prestation des avants malgré une mauvaise conquête en touche, félicitations à Tanguy Gestin qui a bien su mener sa troupe, mention bien à Fabrice Tournié notre demi de mêlée, à Jean Baptiste Foucard dont c’était le premier match en première. Encore quelques efforts pour affronter Rueil-Malmaison la semaine prochaine à Carpentier.

Annonces :
Cherche grand sorcier africain ou haïtien, diplômé des grandes tribus, et dont les pouvoirs ne sont plus à prouver, pour pouvoir redonner une certaine chance à deux botteurs et à toute une équipe en devenir. Rémunération en fonction des résultats. Cherche grand bidon d’eau de Lourdes pour arroser le terrain de Carpentier. S’adresser au Club qui transmettra.

L’équipe ;
1 FAKATIKA – 2 RIBOULET – 3 COTTEREAU – 4 DE LIEDEKERKE – 5 MAUNOURY – 6 GESTIN (Cap.) – 7 REVOL – 8 PRETESEILLE – 9 TOURNIE – 10 BORDES – 11 VAN DER HAAS – 12 CARRION – 13 LEGARNEC – 14 FOUCARD – 15 DUGUIT
16 CHOQUET – 17 BOUTALBI – 18 OUSTEAU – 19 BARBE – 20 GAMBARTE – 21 PARADIS – 22 BOUALAM

Les resultats de la poule 2 :

Rambouillet 33 – 21 Montmorency
Rueil Malmaison 20 – 07 Yerres
Marcoussis 25 – 24 SCUF
Clermont 07 – 17 Sucy en Brie
Versailles 17 – 05 Senlis

 François G.


5ème journée11-11-2007 SCUF – Rueil Malmaison18 – 16

Ce devait être une fête, mais il faut croire que le 11 novembre ne veut plus rien dire pour personne. Aussi, je profite de ce petit résumé, pour saluer la mémoire de tous les anciens Scufistes qui sont tombés sur le champ d’Honneur pendant la grande Guerre.  Nous étions donc invités à venir à Carpentier où la bétise du responsable du Stade est de plus en plus énervante et navrante car nous sommes juste autorisé à déposer nos affaires mais nous devons nous garer à l’extérieur du Stade malgré toutes les places vides, dans un quartier ou un grand nombre de places de stationnement ont été supprimées à cause du nouveau tram. Merci donc à M. le Maire, cela devient de plus en plus difficile de faire du sport à Paris dans de bonnes conditions. Pas étonnant que l’on ait perdu le droit d’organiser les jeux Olympiques en 2012 au profit de nos amis les Anglais.
Le Rueil Athétique Club était notre adversaire du jour. Bien placé au classement (3ème), ce club apparaît comme un des leaders de la poule. Il fallait donc montrer à ces derniers que le Scuf n’était pas un faire valoir et que lui aussi ambitionnait d’être parmi les premiers. Les premières minutes permirent à Rueil de commencer les hostilités après un drop et une pénalité ratée de la part de leur botteur. Une des première incursion Scufiste dans le camp de Rueil permit d’obtenir une pénalité que tenta et réussit notre demi d’ouverture Mathieu Bordes à la 17′. (3 – 0) Le Scuf venait d’ouvrir le score malgré les vélléités de Rueil. A la 21′ à la suite d’une action au centre du terrain notre ailier du jour, Pierre LEGARNEC se saisit du ballon, rafute deux adversaires et s’en va marquer un bel essai en Chabalisant le dernier défenseur. Mathieu Bordes transforme malgré la position en coin du ballon. (10 – 0) A la 25′ une nouvelle incursion chez Rueil permet d’otenir une nouvelle pénalité que tente et réussit Mathieu. (13 – 0) Le match avait bien démarré et c’était sans compter sur la troisième ligne de Rueil qui après avoir gagné une touche dans notre camp alla marquer un essai tout en force. Transformation ratée. (13 – 5). Score à la mi-temps.
La confrontation recommence par une intrusion chez Rueil où on dégôte une nouvelle pénalité. Cette fois le vent a tourné et la transformation n’est pas réussie. A la 10′ sur une faute en touche dans nos 22, Rueil tente et réussit la pénalité. (13 – 8) A la 18′ après un dégagement raté de notre arrière Baptiste Duguit, la balle revient au centre, la défense Scufiste loupe plusieurs placages et l’ailier de Rueil s’en va tout seul marquer un essai. La transformation ne sera pas réussie malgré une bonne position. (13 – 13) Cette fois-ci les deux équipes sont à égalité et le score peut tourner à l’avantage de l’une ou l’autre. A la 27′ Rueil revient chez nous et obtient une pénalité pour un passage à vide. Bien placée, la transformation est ratée. Ce n’est que partie remise puisqu’une nouvelle pénalité est obtenue par Rueil à la 34′ et le demi d’ouverture pour une fois réussit son coup de pied. (13 – 16).Rueil a pris l’avantage et il ne reste que quelques minutes pour inverser le score. Thomas Schwartz relance donc une balle récupérée au centre puis atteint les 30m et passe à Thibaud Hochart qui pousse deux adversaires et s’en va franchir la ligne d’en-but malgré deux défenseurs. L’essai est accordé par Mr. DARTIGEAS, remplaçant au pied levé de l’arbitre nommé par le CIFR. (18 – 16) Les deux dernières minutes seront éprouvantes pour les nerfs des trop peu nombreux supporters Scufistes mais le score n’évoluera plus.
Belle victoire des Scufistes où l’on a vu deux beaux essais de Pierre et Thibaud. Bonne prestation également de notre demi de mêlée Fabrice. Il reste encore des progrès à faire, les avants doivent essayer encore d’améliorer la touche et la conquête. Le jeu au pied doit également être travaillé. Il faudra réediter la semaine prochaine face à Rambouillet, gros morceau également de cette poule avant de recevoir le leader Versailles.

L’équipe :

1 FAKATIKA – 2 RIBOULET – 3 COTTEREAU – 4 BARBE (CAP) 5 – OJALVO – 6 DE LIEDEKERKE – 7 HOCHART – 8 CHANFREAU – 9 TOURNIE – 10 BORDES – 11 LACAZE – 12 PARADIS – 13 CARRION – 14 LEGARNEC – 15 DUGUIT
16 CHOQUET – 17 BOUTALBI – 18 OUSTEAU – 19 PRETESEILLE – 20 SCHWARTZ T. – 21 FOUCARD – 22 SUIRELes resultats de la poule 2 :

Montmorency 21 – 10 Versailles
Yerres 21 – 13 Rambouillet
Senlis 21 – 06 Clermont
Sucy en Brie 13 – 07 Marcoussis
SCUF 18 – 16 Rueil Malmaison

 François G.


6ème journée18-11-2007 Rambouillet – SCUF 16 – 10

Dimanche, 15h10, l'arbitre donne le coup d'envoi de la rencontre  opposant le Scuf, en visite à Rambouillet, terrain connu mais jamais
vaincu depuis maintenant trois saisons; certains y laissant même leur cloison nasale, ou ne foulant le pré qu'une poignée de secondes. 
Le thermomètre affichait un bon vieux zéro degré des famille, tout comme le niveau de jeu des noirs et blanc pendant un premier quart d'heure, 
où  le vert et blanc virevolta dans tous les sens. A droite, à gauche, dans l'axe, le Scufiste fait le tour du proprio et plaque à tout va dans ses 
propres 40 mètres. Rambouillet marque 3 pts rapidement et fort logiquement. L'apéro servi glacé par nos hôtes, le Scuf tente de mettre
en marche le moteur, et sort légèrement de sa torpeur avec quelques touches captées par Thibault. Après une pénalité au 40 mètres jouée à
 la main sur une combinaison des gros sacs, Tom, pour son premier match officiel, concrétise sur pénalité, la seule incursion scufiste chez 
l'adversaire. Ce dernier, bien décidé a reprendre le score rapidement, retourna dans le camp scufiste rapidement pour marquer 3 nouveaux 
points. A nouveau, le Scuf se mit en mode défense, et préserva sa ligne des invasions adverses pendant de longues minutes, grâce egalement, au 
manque de lucidité dans le dernier geste des 3/4 verts et blancs. Malgré tout, sur la dernière action avant la mi-temps, le second centre de 
Rambouillet, réussi à franchir le rideau défensif, via une mélée sur la ligne des 22 mètres scufistes. 13-3 à la pause, le score reflète bien
 la physionomie de la première mi-temps, mais cet essai au bout du bout de la première période, terni le courage défensif dont les noirs et blancs
 ont fait preuve lors du premier acte.
Oranges givrées et flotte dans les gosiers, la seconde période est  lancée, et le train noir et blanc à son tour. De ballons portés à des séries de 
pick & go, le Scuf a bien décidé de montrer de quoi il est capable, et de ne pas repartir avec sa valise de 30 pions, coutumière des séjours dans 
cette partie des Yvelines. Rapidement, le Scuf investi le camp adverse et concrétise sa domination par un essai de Romain Alléaume, son 
premier, après un gros travail de pillonage du pack scufiste. 13-10, tout reste à faire. Rambouillet reprend son souffle via une pénalité, mais le 
Scuf repart à l'assaut, beaucoup plus déterminé que lors des premières 40 minutes. Rambouillet plie mais ne rompt pas, et plaque dans tous les
 sens. Le combat est acharné, Gourdin fait connaissance avec les crampons adverses, Greg fait sa rentrée le casque un peu trop sérré, etc... 
Malheureusement, trop de fautes dans les transmissions de balles, dans le replacement offensif, et dans certains choix tactiques, empêcheront 
le Scuf de passer devant malgré une grosse seconde mi-temps. 16-10 donc, de gros regrets de n'avoir pas pu effacer Yerres et Marcoussis, et de
 n'avoir pu faire tomber un des favoris de la poule dans son antre, malgré les nombreux bléssés et _les très nombreuses absences_ ce dimanche.

La semaine prochaine, Versailles, premier de la poule, à domicile. Tout le monde sait ce qu'il nous reste à faire.
Vinz.

        L'équipe ;

        1 FAKATIKA - 2 RIBOULET - 3 COTTEREAU - 4 DE LIEDEKERKE - 5 OUSTEAU - 6 PRETESEILLE - 7 HOCHART - 8 - BARBE 
            9 FORSHYTE - 10 CHOURAQUI - 11 LEGARNEC - 12 PARADIS - 13 LACAZE - 14 FOUCARD - 15 DUGUIT

        16 CHOQUET - 17 BOUTALBI - 18 GUENOT - 19 TISSOT - 20 GAMBARTE - 21 CARRION  - 22 BOUALAM 

Les resultats de la poule 2 :

Clermont 24 – 23 Montmorency
Versailles 24 – 17 Yerres
Marcoussis 13 – 10 Rueil Malmaison
Sucy en Brie 25 – 07 Senlis
Rambouillet 16 – 10 SCUF

7ème journée25-11-2007 SCUF – Versailles 10 – 09

40ème minute de la seconde mi-temps, le match est quasi terminé. Versailles mène encore par 9-3 grâce à 3 pénalités. Il reste une dernière mélée à jouer à 5 m de la ligne des Bleus et Blancs… le 8 du SCUF ramasse le ballon et réorganise un groupé-pénétrant lent, progressif et finalement vainqueur car l’essai est aplati au pied des poteaux. Sur la transformation qui suit, l’arbitre siffle la fin du match !

Pour 10 secondes de trop, Versailles ne fait pas le super coup du jour du fait de la défaite des deux seconds…. et le SCUF reste invaincue a la maison.

L’équipe :

1 – FAKATIKA – 2 CHOQUET – 3 COTTEREAU – 4 BARBE (CAP) 5 – OJALVO – 6 PRETESEILLE – 7 – GAMBARTE – 8 CHANFREAU – 9 TOURNIE – 10 BORDES – 11 FOUCARD – 12 PARADIS – 13 – LACAZE – 14 SCHWARTZ T. – 15 LEGARNEC
16 RIBOULET – 17 BOUTALBI – 18 TISSOT – 19 ALLEAUME

Les resultats de la poule 2 :

Rueil Malmaison 31 – 20 Rambouillet
Yerres 17 – 07 Clermont
Senlis 08 – 03 Marcoussis
SCUF 10 – 09 Versailles
Montmorency 06 – 03 Sucy en Brie

8ème journée09-12-2007 Clermont CR – SCUF 11 – 23

Par ce beau dimanche de tempête, le championnat nous emmenait à Clermont dans l’Oise et pas en Auvergne. Le Scuf n’est pas dans le Top 14, il ne faut pas rêver. Nous rencontrions donc les derniers de notre poule de luxe et la consigne était de gagner et de soigner le goal-average. Pourtant à la 6′ c’est Clermont qui marque les premiers points à la suite d’une pénalité sifflée à 45m en face des poteaux. Avec l’aide du vent, le buteur clermontois envoie la balle entre les perches. (3 – 0). Action, réaction, le Scuf va camper chez l’adversaire. Après quelques regroupements et pic-en-gros (on dit « pick and go » c’est de l’Anglais) les gros Scufistes franchissent la ligne et marquent un bel essai près des poteaux. Notre belle blondasse d’ailier qui voulait se la péter rate la transfo. (3 – 5)
Franchement, depuis qu’elles savent que le trophée est une grande bibite magnifiquement sculptée dans un bois précieux venu du Tchad, elles font vraiment tout pour le remporter. Merci au passage à Lionel dit la Loco pour ses dons de sculpteur (c’est Mme qui doit être contente…) C’est çà de l’autoportrait.
Bref, il fallu attendre la 26′ pour voir une nouvelle action des avants à 5mde la ligne de but adverse se terminer par un drop de Mathieu. (3 – 8) Mais peut-être y avait-il mieux à faire, la défense de Clermont étant aux abois. Vers le fin de la mi-temps, Clermont se ressaisit et campa chez nous. Plusieurs pénalités leur permirent d’améliorer le score mais avec le vent la tache de buteur est parfois difficile. Ce n’est au bout de la trois ou quatrième tentative que le botteur passa la balle entre les barres. (6 – 8) score à la mi-temps.
Le plus dur était fait puisque nous avions joué contre le vent et il fallait maintenant soigner le score. C’est bien parti car sur le renvoi, Baptiste notre ailier d’un jour, récupère la balle, cadre, déborde et s’en va tout seul marquer un essai qui n’était pas évident au départ. Bien joué. Mathieu
s’appuie sur le vent et transforme du coin du terrain. Beau coup de pied ! (6 – 15). A la 5′ l’arbitre nous accorde une pénalité à 22m à gauche des poteaux. Mathieu, décidément dans un bon jour, transforme. (6 – 18). Pour ne pas en rester là, les avants remettent le couvert à la 8′ et franchissent une nouvelle fois la ligne de but adverse. L’arbitre accorde l’essai que Mathieu ne transformera pas. La fatigue sans doute ! (6 – 23) On pensait que l’équipe de Clermont allait renoncer et perdre pied. C’est mal connaître l’adversaire qui se ressaisit et ira ensuite monopoliser le ballon dans notre camp. De la 10′ à la 30′ ce sont des actions incessantes des Clermontois, des pénalités contre nous, des cartons. Heureusement, on s’en sort grâce à une bonne défense mais s’il vous plaît, Messieurs les joueurs du Scuf, ne jouez plus avec nos nerfs. Il faudra attendre la 34′ pour voir enfin un essai des Clermontois, ce qui n’est pas volé par rapport à cette longue période de domination où le Scuf n’avait répondu que par des fautes flagrantes. (11 – 23) Après une petite révolte, le Scuf revint dans le camp de Clermont, mais trop tard l’arbitre siffla la fin du match. Dans un match où le Scuf aurait pu mieux faire et gagner par un plus net avantage, trop de fautes viennent ternir l’ensemble, une meilleure conquête serait appréciable et s’il te plaît Gérald, apprends à faire des photos. (c’est flou d’Afflelou)
Mention spéciale à Javier pour son rôle de soutien à Mathieu pour passer les transformations et qui après un choc nous fit une démonstration de
vérification de son service trois pièces. Mention également à Charles pour ses courses gracieuse mais ô combien efficaces, à Thibaud pour sa vaillance et aux trois quarts pour leur défense.

L’équipe :
1 COTTEREAU – 2 RIBOULET – 3 CONSTANT (cap) – 4 OJALVO – 5 ALLEAUME – 6 GAMBARTE – 7 HOCHART – 8 DE LIEDEKERKE – 9 CARRION – 10 BORDES – 11 DUGUIT – 12 PARADIS – 13 LACAZE – 14 VAN DER HAAS – 15 LEGARNEC
16 CHOQUET – 17 ROUEFF – 18 – 19 OUSTEAU – 20 REVOL – 21 – 22 TISSOT

François G.


9ème journée16-12-2007 SCUF – Sucy en Brie 10 – 12

Un froid que je qualifierai de Moscovite nous attendait à Carpentier pour la confrontation contre une équipe de Sucy-en-Brie qualifiée toute la semaine de sobriquets divers et variés par leur dernier adversaire (match arrêté suite bagarre et envahisseurs aux petits doigts vu par Vincent…). Bref un match qui promettait de l’action. Au vu des résultats de Sucy, il fallait faire attention car cette équipe avait toujours perdu de peu contre des équipes du haut de tableau. De plus la belle Présidente aux yeux bleus, chère à nos dirigeants préférés, semblait avoir remis les pendules à l’heure dans son Club. Bref ce fut Sucy qui commença les hostilités en venant dès les premières minutes dominer dans notre camp. La première incursion sur les terres Suçoises permit d’obtenir une pénalité relativement bien placée. Mathieu notre demi d’ouverture se chargea de transformer et permit au SCUF d’ouvrir le score à la 7′. (3 – 0) Les joueurs de Sucy, rageurs et voulant bien faire, s’empressèrent de revenir chez nous. A la 10′ le 8 récupère la balle et s’en va déborder à l’aile pour ensuite aplatir près des poteaux. Bien placée la transformation est réussie. (3 – 7) c’est vrai que cette équipe est volontaire et très combative. Un peu trop parfois car l’arbitre a eté obligé de sortir le carton blanc pour rappeler quelques règles élémentaires. Toutes les actions du SCUF se terminent mal par manque de concentration où de chance. La fin de la mi-temps arrive et c’est à ce moment là qu’un joueur de Sucy se saisit de la balle, déborde et s’en va pour aller aplatir. La transformation est raté mais le score est en faveur de Sucy. (3 – 12).
La deuxième mi-temps redémarre sur de beaux mouvements du Scuf. Seulement ça ne passe pas. Il faudra attendre la 15′ pour voir notre arrière Pierre se saisir de la balle, donner un coup de pied à suivre, la défense de Sucy se troue sur la réception et Pierre récupère la balle et s’en va tout seul aplatir un bel essai entre les poteaux. Mathieu se charge de la transformation (10 – 12). On pense que le SCUF a pris l’ascendant sur son adversaire, mais Sucy réplique par une très bonne opposition. C’est vrai que les avants Sucés (hein) sont souvent hors jeu ou rechigne à se replacer, mais pourquoi se gêner quand l’arbitre ne siffle pas certaines fautes. Cependant, plusieurs pénalités seront sifflées entre notre faveur et nous n’en profiterons pas puisque soit le capitaine aura décidé de jouer à la main, soit la transformation sera ratée. Bref après un nouveau carton jaune pour un joueur de Sucy et un autre carton pour Quentin notre demi de mêlée remplaçant, pour une faute idiote, l’arbitre sifflera la fin du match sans que le SCUF ait pu concrétiser sa domination de fin de match. Dommage car on perd là une très bonne occasion de conforter notre première place provisoire, et il faudra batailler ferme lors des matchs retours pour avoir les honneurs du classement. Un accessit d’honneur pour Greg qui signait ici son retour en première et dont les percussions dévastatrices permirent à notre équipe d’avancer, à Pierre notre arrière pour ses relances et son essai, à nos avants qui se sont vaillamment comportés malgré encore quelques erreurs sur les touches et trop de fautes sur les regroupements, Mathieu notre 10 repartira avec le trophée pour ses beaux coup de pieds dévissés.

L’équipe :
1 CONSTANT (cap) – 2 RIBOULET – 3 COTTEREAU – 4 OJALVO – 5 GUENOT – 6 DE LIEDEKERKE – 7 HOCHART – 8 CHANFREAU – 9 CARRION – 10 BORDES – 11 VAN DER HAAS – 12 FORSHYTE – 13 LEAL 14 LACAZE – 15 LEGARNEC
16 CHOQUET – 17 ROUEFF – 18 OUSTEAU – 19 ALLEAUME – 20 GAMBARTE – 21 TISSOT – 22 FOUCARD

Autres résultats :
RUEIL – CLERMONT 8 6
YERRES – SENLIS 24 5
OGEM – MARCOUSSIS 20 17
RAMBOUILLET – VERSAILLES – match reporté

François G.


10ème journée06-01-2008 SCUF – Senlis 06 – 19

J’ai eu le résultat du match joué aujourd’hui contre Senlis à Pershing par l’ami JP.
Défaite par 19 points (un essai transformé pour Senlis et 4 pénalités réussies) à 6 (2 pénalités réussies pour le SCUF).
Bref, à qui la faute, aux dirigeants ? aux entraîneurs ? aux joueurs ? Un peu à tous certainement et surtout au fait que l’on ait pas pu s’entraîner sereinement plusieurs fois de suite. En tout cas ce n’est pas comme cela que l’on montera en Fédérale 3 comme l’avait souhaité le Président lors de ses voeux.
5 victoires pour 5 défaites, 137 points marqués contre 137 points encaissés. La nullité est au rendez-vous. Il va falloir trouver des solutions car si nous continuons comme cela nous allons nous retrouver au bas du classement. Même si dans la poule il y a neuf prétendant à la montée sur dix, la victoire à l’extérieur deviendra essentielle pour bien finir le championnat. Et cela commencera la semaine prochaine, puisque que nous retrouverons chez eux, nos amis de Montmorency. Ensuite il faudra confirmer nos prétentions contre YERRES et MARCOUSSIS. 

Il faut croire que les fêtes sont préjudiciables au Scuf, l’année dernière la reprise avait également été difficile. J’en profite pour souhaiter tous mes meilleurs voeux à tous ceux qui aiment bien recevoir des nouvelles de leur équipe favorite.
A bientôt pour un compte rendu plus joyeux. Ceux qui désirent faire un petit résumé des matchs sont les bienvenus.

François G.


11ème journée13-01-2008 OGE Montmorency – SCUF 15 – 00

Il fallait se refaire la cerise à Montmorency. Quoi de plus normal me direz-vous après deux défaites consécutives à la maison. Mais en réalité Montmorency est le pays de la poire et du marron. Beaucoup de joueurs le savent et notament ceux qui ont adhéré au collectif « Paf dans le Pif ».
Toujours est-il que Montmorency commença le match en trombe en marquant un essai dès les premières minutes à la suite d’un départ des troisièmes lignes. (5 -0) Le jeu se cantonna ensuite entre les 50 et notre ligne des 22. Combat d’avants acharné, je te pique la balle, tu me la reprends, comme d’habitude.. . Sans que le score ne s’aggrave. La mi-temps arrive et ceci permet de faire le point sur ce qui ne va pas. Il faudra attendre la 16′ de la 2ème mi-temps pour voir Montmorency tenter une pénalité bien placée devant nos poteaux et réussir 3 points de plus (8 – 0). Ensuite c’est à la 23′ minute que le demi d’ouverture s’infiltrera dans notre ligne de défense et avec force et finesse viendra aplatir derrière notre ligne. L’essai est transformé. (15 – 0). Dans les vingt dernières minutes, on verra bien le Scuf réagir par quelques percées de Baptiste, Pierre ou Thomas mais jamais sans que l’on puisse arriver à franchir le rideau défensif. On verra même une action se terminer à 5m de la ligne de Montmorency après un départ sur l’aile de Baptiste mais au lieu de prolonger la balle au pied, Thibaud voudra la ramasser et cela se terminera par un regroupement et une pénalité pour Montmorency. Bref un match à oublier au plus vite, car on n’a pas su déjouer cette vaillante et rugueuse équipe de Montmorency, même si le rugby qu’elle proposait aujourd’hui n’était pas de toute beauté.
Encore une fois le Scuf s’est mis à la portée de son adversaire et n’a pas su faire preuve d’intelligence de jeu. Dans tous les cas, maintenant il faudra jouer le maintien car ce n’est pas comme cela que l’on pourra accéder en division supérieure.

Prochain match à Carpentier, dimanche 20 janvier 2008 contre Yerres.

L’équipe :
1 – FAKATIKA – 2 CHOQUET – 3 COTTEREAU – 4 GUENOT – 5 BARBE – 6 GESTIN – 7 HOCHART – 8 CHANFREAU – 9 CHOURAQUI – 10 PARADIS – 11 SCHWARTZ T. – 12 LEGARNEC p – 13 LACAZE – 14 VAN DER HAAS – 15 DUGUIT
16 BATTOUE – 17 RIBOULET – 18 CONSTANT – 19 KELLER – 20 PRETESEILLE – 21 TISSOT – 22 FOUCARD

François G.


12ème journée20-01-2008 SCUF – Yerres 22 – 07

Le soleil était annoncé mais il n’est pas venu. Temps gris, température agréable, météo idéale pour jouer au rugby et recevoir l’équipe de YERRES à Carpentier. Plusieurs absents (blessés, fatigués, convalescents et en vacances) n’ont pas permis d’aligner l’équipe type. Mais y a-t-il une équipe type au Scuf ? Heureusement que l’effectif nous a permis d’aligner des joueurs qui jusqu’à présent avaient l’habitude de jouer avec la réserve. C’est aussi cela qui fait tout l’intérêt d’un club. Pouvoir compter sur les autres quand on en a besoin.
Le match commença presqu’à l’heure et le Scuf vint rapidement occuper le camp de Yerres. Revanche du match aller oblige. Plusieurs temps de jeu permirent aux avants d’enclencher les hostilités, histoire de s’échauffer. Au bout de 3′ et d’un regroupement la balle sortie côté fermé permit à
Edouard notre ailier, d’aller aplatir derrière la ligne. La transformation fut ratée. (5 -0) Yerres qui ne voulait pas en rester là vint tout naturellement occuper notre camp dès le coup d’envoi. Après plusieurs fautes et pénalités accordées à Yerres, c’est à la 17′ qu’un mouvement parti du centre se conclua sur l’aile et permit l’ailier de Yerres de marquer un essai. Celui-ci fut transformé. (5 – 7) Les deux équipes menant un rude combat pendant le reste de la mi-temps c’est sur ce score et après plusieurs occasions ratées des deux côtés que l’arbitre siffla la mi-temps
La reprise est difficile et quelques changements vont intervenir pour redonner un peu de sang neuf à cette équipe du Scuf qui doit gagner. Il faudra attendre la 19′ pour voir, après plusieurs temps de jeu dans les 22 adverses, notre centre Pierre déborder sur l’aile et marquer un bel essai en coin. Nos buteurs n’étant manifestement pas dans un bon jour, la transformation fut ratée. (10 – 7) Enfin nous étions repassés devant au score et il fallait enfoncer le clou pour regagner la confiance. D’autant plus que l’adversaire commençait à être fatigué. A la 29′ après une mêlée à
proximité de la ligne de but de Yerres, un côté fermé bien négocié permit à notre anglais Thomas d’aller marquer au centre des poteaux. La transformation fut réussie pour cette fois. (17 – 7) Enfin pour conclure ce match à la 39′ après un mouvement au centre du terrain et une percée de nos trois-quart la balle parvint à Thomas S. notre illustre ancien, qui par un magnifique cadrage débordement mis son adversaire dans le vent et alla aplatir un magnifique essai en coin. Transformation difficile et ratée. (22 – 7). Score final.
C’est donc une victoire du Scuf, après une période de doute, mais une victoire avec la manière, quatre essais construits et où tout le monde a joué son rôle, et un Pierre que je qualifierai d’homme du match tellement il a pesé sur celui-ci. N’oublions pas quand même les chevauchées fantastiques de notre ami Baptiste, la magnifique distribution du jeu de Fabrice notre demi de mêlée et la très bonne finition de nos deux Thomas.
Et puis nom d’un Para….euh! Non d’une pipe, après tout même si tout n’est pas parfait, quoi de plus beau qu’une victoire.

L’équipe :

1 ROUEFF Thibaut – 2 BATTOUE Hugo – 3 RIBOULET Jérôme – 4 GUENOT Grégoire – 5 KELLER Nicolas – 6 GESTIN Tanguy – 7 HOCHART Thibaut – 8 CHANFREAU Stéphane – 9 TOURNIE Fabrice – 10 BORDES Mathieu – 11 VAN DER HAAS Edouard – 12 LE GARNEC Pierre – 13 PARADIS Nicolas – 14 FORSHYTE Thomas – 15 DUGUIT Baptiste
16 HOSPITAL Max – 17 BOUTALBI Laurent – 18 MONIN William – 19 PRETESEILLE – Romain – 20 GAMBARTE Javier- 21 CHOURAQUI Sébastien – 22 SCHWARTZ Thomas

Les autres résultats :
Rueil – Montmorency 18 – 0
Rambouillet – Senlis 25 – 6
Versailles – Sucy 20 – 3
Marcoussis – Clermont 18 – 7

Prochain match ;
Dimanche 27 janvier 2008 à Carpentier pour un match revanche contre Marcoussis.

François G.


13ème journée27-01-2008 SCUF – Marcoussis 05 – 12

Nous avions été très bien reçu à Marcoussis et il fallait bien s’occuper de nos invités afin qu’ils repartent en ayant une bonne image du Scuf. Merci donc à tous les joueurs qui sont restés jusqu’à la fin de la réception. Vous comprenez maintenant le retard apporté à l’envoi de ce Petit Journal. Bref très beau dimanche à Carpentier, température agréable, beau soleil sur Paris Carpentier-plage, cher à notre Maire à tous, idéal pour jouer au rugby. Une fois le coup d’envoi donné, on s’aperçu que le Scuf partait à l’assaut avec l’envie de vaincre. Domination pendant cinq minutes, une action qui se termine à quelques mètres de la ligne de but de Marcoussis, et qui repart dans l’autre sens, cela semblait bien parti. Pourtant une faute permet à Marcoussis de récupérer le ballon et de venir dans notre camp pour la première fois. Sur l’action qui suit, un joueur de Marcoussis perce au centre et passe la balle qui finit à l’aile. L’ailier de service n’a plus qu’à aplatir derrière notre ligne. (0 – 5) La transformation en coin est ratée. Aïe, Aïe, Aïe. Cela fait mal. Prendre un essai à la 9′ alors que le match semblait bien commencé. Il va falloir encaisser avant de repartir à l’assaut et il faudra attendre la 21′ pour voir un mouvement des avants à la suite d’une touche, s’approcher de la ligne de but de Marcoussis. Fabrice notre demi de mêlée qui a bien senti le coup se dégage du regroupement avec le ballon et va marquer côté fermé. (5 – 5) Mathieu tentera sans réussite la transformation en coin. Ouf, nous étions revenu au score, le plus dur restait à faire. La fin de la mi-temps n’apportera rien de nouveau, les deux équipes faisant jeu égal, fautes, mauvais choix, passes ratées ou mal faites, mauvaises conquêtes, en-avant, tout y est passé. Et même que, pour compléter le tout, Hugo a récolté un carton blanc sur une faute idiote. Y’a des jours comme ça !!!
La deuxième mi-temps repart, et nous sommes toujours en infériorité numérique. Au bout de plusieurs minutes, c’est au tour de Max (il avait remplacé Hugo) de sortir après avoir pris un carton blanc. Heureusement la punition de Hugo est terminée et il peut rentrer à nouveau. Toujours à 14, c’est au bout de 20 minutes que nous retrouverons nos quinze joueurs. Cela aurait pu tourner mal pour nous, mais l’adversaire n’a pas su profiter de notre infériorité numérique, sans doute la fatigue. Après une nette période de domination de Marcoussis, le Scuf refait un peu surface. A la 35′, un mouvement sur l’aile permet à notre centre Pierre d’aller aplatir en coin à la plus grande satisfaction de tous les Scufistes. Mathieu transforme joliment en coin. (12 – 5). Après quelques arrêts de jeu l’arbitre sifflera la fin du match et un immense ouf de soulagement viendra courronner cette victoire.

Merci pour cette deuxième victoire d’affilée due sans doute à une très bonne défense, mais victoire un peu tirée par les cheveux. Il faudra être meilleur contre Rueil dans quinze jours. Heureusement quelques joueurs ont su tirer leur épingle du jeu alors que d’autres n’avaient pas la pleine possession de leurs moyens. Du très bon, du moins bon, du mauvais, du très mauvais, voilà un peu les ingrédients de cette recette. Le Scuf est devenu un spécialiste du gachis carpentier. Un potentiel énorme mais une finition ne correspondant pas à ce que l’on attend. Le jour où certains joueurs décideront de jouer le jeu et de se donner à fond, peut être que nous pourrons envisager de jouer le haut de tableau. Y’en a qui aime le lèche-botte blues cher à Mr Eddy. Laissons donc aux coachs la responsabilité de leurs choix (plus difficile qu’on ne croit). Bon choix Madame, Bon choix Monsieur.

L’équipe :
1 ROUEFF Thibaut – 2 BATTOUE Hugo – 3 RIBOULET Jérome – 4 KELLER Nicolas – 5 GUENOT Grégoire – 6 GESTIN Tanguy – 7 HOCHART Thibaut – 8 PRETESEILLE Romain – 9 TOURNIE Fabrice (cap) – 10 BORDES Mathieu – 11 VAN DER HAAS Edouard – 12 LEGARNEC Pierre – 13 PARADIS Nicolas – 14 FORSHYTE Tom – 15 SCHWARTZ Thomas 16 HOSPITAL Max – 17 BOUTALBI Laurent – 18 MONIN William – 19 OJALVO Charles – 20 TISSOT Quentin – 22 LACAZE Sébastien

Les autres résultats :
Senlis – Versailles 9 – 13
Yerres – Rueil 5 – 17
Montmorency – Rambouillet 25 – 17
Sucy – Clermont 19 – 11

François G.


14ème journée10-02-2008 Rueil MalmaisonSCUF 30 – 15

Convié en ce beau dimanche sur la route Napoléon à Rueil, nous devions affronter les deuxièmes de la poule. Nous savions qu’un match difficile nous attendait et que l’issue serait plus qu’incertaine. Aussi, les coachs avaient fait tout leur possible pour aligner la meilleure équipe malgré les blessés et les absents de dernière heure. Une fois le coup d’envoi donné par le SCUF, l’équipe de Rueil ne tarda pas à montrer son envie de jouer. A la 5′ après une récupération et un départ à l’aile, le 14 adverse réussit à passer notre défense et s’en alla marquer un essai en coin. (5 – 0). A la 7′ Fabrice, notre demi de mêlée répliqua par un but de pénalité à la suite d’un hors jeu après une touche située au niveau des 22 adverses. (5 -3) A la 11′ rebelote à la suite d’un hors jeu sur regroupement au 22 presqu’en face des poteaux. Le SCUF prend l’avantage. (5 – 6). Sept minutes plus tard Rueil revient à l’offensive et à la suite d’un débordement sur l’aile va marquer un essai en coin. (10 – 6) Pour enfoncer le clou, à la 23′ après une mêlée simulée, la balle parvient à l’ailier de Rueil qui s’en va marquer en coin. (15 – 6). Afin de ne pas être trop loin au score le SCUF se reprend et obtient une nouvelle pénalité à la suite d’une faute sur un regroupement. A la 29′ Fabrice transforme à nouveau. (15 – 9) La mi-temps est sifflée sur ce score. Il faut s’accrocher et la deuxième mi-temps repart de plus belle. Malheureusement à la 10′ l’arrière de Rueil perce au centre et passe sa balle qui file à l’aile. Nouvel essai en coin. (20 – 9). Bien que l’écart grandisse au score, une pénalité nous permet de recoller un peu grâce au pied de Fabrice. (20 – 12). Puis ce sera au tour de Rueil d’obtenir également une pénalité bien placée à la suite d’un hors jeu scufiste à la 16′. (23 – 12). A la 20′ réponse du berger à la bergère grace au pied de Baptiste à presque 40 m en face des poteaux. (23- 15). A la 25′ un maul orchestré par Rueil leur permettra de marquer un essai collectif. Celui-ci sera pour une fois transformé. (30 – 15) Un abruti de Rueil (le 4 pour ne pas le nommer) qui avait avoiné pendant tout le match se croira obligé d’en remettre une couche vers la fin. Comme il n’aura pas affaire à un ingrat, le basque se chargera de lui régler son solde de tout compte. Dommage cela se termine par un carton jaune pour chacun mais le calme permettra de finir cette rencontre sur le score de 30 à 15.
Dommage devant une équipe combative et joueuse, nous n’avons pas réussi à hausser notre niveau de jeu. Dans un match de bon niveau, les avants ont fait ce qu’ils ont pu pour conquérir le ballon et les lignes arrières se sont retrouvées bien souvent débordées par les attaques de Rueil sur l’extérieur. On voit qu’il reste encore beaucoup de progrès à faire pour nous permettre de jouer le haut de tableau, malgré le potentiel. A noter le manque de fair-play de nos adversaires, qui sans doute ont la victoire triste. Ce n’est pas comme cela que l’on doit véhiculer les valeurs du rugby et s’ils ne veulent pas payer un coup à leur adversaire c’est leur problème, mais dans ce cas qu’ils aillent jouer en quatrième série, c’est plus le niveau de leur bassesse. C’est trop facile de voir les fautes de l’adversaire sans parler des fautes que l’on peut commettre. L’entraîneur de Rueil doit méditer la dessus et arrêter de critiquer l’arbitre qui pour une fois a bien fait son boulot.

L’équipe :
1 ROUEFF Thibaut – 2 BATTOUE Hugo – 3 RIBOULET Jérome – 4 KELLER Nicolas – 5 OJALVO Charles – 6 GAMBARTE Javier – 7 HOCHART Thibaut – 8 CHANFREAU Stéphane – 9 TOURNIE Fabrice – 10 BORDES Mathieu – 11 BOUALAM Kevin – 12 LEGARNEC Pierre – 13 PARADIS Nicolas – 14 LACAZE Sébastien – 15 DUGUIT Baptiste
16 HOSPITAL Max – 17 CONSTANT Geoffroy – 18 COTTEREAU Laurent – 19 BARBE Vincent – 20 GESTIN Tanguy – 21 TISSOT Quentin – 22 SCHWARTZ Thomas

Les autres résultats :
Versailles – Montmorency 19 – 6
Rambouillet – Yerres 20 – 10
Marcoussis – Sucy 15 – 22
Clermont – Senlis 11 – 19

François G.


15ème journée17-02-2008 SCUF – Rambouillet 11 – 08

Scuf – Rambouillet – belle journée ensoleillée sur Carpentier avec une température plutôt très fraiche Le match : première mi-temps : pas grand chose à se mettre sous la dent. Simplement une pénalité pour Rambouillet qui mène au score 0 – 3 Deuxième mi-temps : Les affaires se décantent à la 12′ par la transformation d’une pénalité de Mathieu Bordes (enfin) 3 -3. Puis rebelote à la 20′ ou une nouvelle pénalité nous permet de passer devant. 6 – 3. La joie est de courte durée car l’ailier de Rambouillet arrive à déborder la défense à l’extérieur et s’en va marquer un essai en coin qui ne sera pas transformé. 6 – 8. Allions nous assister à une défaite du Scuf devant un club mieux classé. Que nenni, c’est sans compter sur Kevin Boualam qui nous fait le même coup que l’ailier de Rambouillet et qui déborde la défense adverse pour aller marquer un essai en coin qui ne sera pas transformé lui aussi. Score final 11 – 8.   Commentaires : Pas de quoi pavoiser pour cette victoire acquise de justesse. Un match un peu à l’ancienne ou les avants on fait valoir leur puissance et où les trois quarts ont essayés de montrer leur envie. Beaucoup à dire sur le jeu au pied pas très au point et sur les buteurs qui n’ont pas réussi à gonfler le score (des deux côtés d’ailleurs). Bref un bon match de championnat Honneur. Pour ceux qui veulent plus de détails, ils peuvent aller voir le résumé élogieux de Patoche de Rambouillet sur le Forum de France Rugby.

Encore un qui veut signer au Scuf la saison prochaine…   L’équipe : 1 FAKATIKA – 2 BATTOUE – 3 CONSTANT – 4 BARBE – 5 OJALVO – 6 DE LIEDEKERKE – 7  GESTIN – CHANFREAU – 9 TISSOT – 10 BORDES – 11 BOUALAM – 12 LACAZE – 13 PARADIS – 14  SCHWARTZ Thomas – 15 LEGARNEC 16 HOSPITAL Max – 17 RIBOULET – 18 MONIN – 19 GUENOT – 20 CONNOLLY – 21 VAN DER HAAS – 22 DEROME

François G.

Seniors 1 : Résultats 6ème Journée Retour

SCUF Paris 11 08 Rambouillet Sp
OG Montmorency 36 12 Clermont RC
RO Yerres 22 14 RC Versailles
Rueil AC 25 00 AS Marcoussis
RC Senlis 16 00 RC Sucy en Brie

16ème journée15-03-2008 VersaillesSCUF 07 – 06

Le match avait été avancé à samedi pour permettre à Versailles d’organiser une fête autour des produits du Gers, mais comme j’ai dit à leur Président, c’est pas pour cela que nos joueurs devait « lâcher » ce match. Nous voulions montrer au premier de la poule que le SCUF n’était pas une équipe de faire valoir et en cela, les avants du SCUF ont réussi puisqu’ils ont montré sur ce match qu’ils étaient nettement supérieur aux avants de Versailles. Malheureusement la bonne défense de Versailles n’a pas permis à nos trois quarts de s’exprimer librement et en fin de compte, c’est sur un contre que tout s’est joué. Pourtant la rencontre avait bien commencée puisque c’est le SCUF qui profita d’une faute Versaillaise pour marquer les premiers points à la 15′. Thomas Schwartz, sûr de son coup passa un très beau coup de pied, légèrement à gauche des poteaux sur la ligne des 22. (0 – 3) L’arbitre M. Deschamps, désigné par le Comité à la place d’un arbitre du Top 14, blessé de dernière minute, fait tout de même partie des meilleurs arbitres de l’Ile de France, et quand un arbitre à l’habitude de voir les fautes il devient plus difficile pour certaines équipes de mettre en place leur jeu. Versailles sera perdant en première mi-temps au nombre des pénalités accordées. Le jeu se cantonnait tantôt chez l’un tantôt chez l’autre quand sur une relance de notre ami Laurent dit Pierre dit Boubou, dit Le Gourdin, dans les 22, les trois secondes qu’il lui fallut pour savoir ce qu’il allait faire de la balle (normal pour un pilier me direz-vous.. .) permit au défenseur adverse de gagner quelques mètres et d’intercepter la balle sur la passe de Laurent. Pratiquement sans opposition, le joueur Versaillais s’en alla marquer l’essai sous les poteaux. La transformation fut réussie. (7 – 3). Une nouvelle pénalité bien placée et réussit à nouveau par Thomas, viendra réduire le score à la 40′. (7 – 6) Score serré à la mi-temps, reflétant un peu le match ou l’équipe de Versailles ne semblait pas en mesure de prendre le dessus tant nos avants prouvaient qu’ils étaient dignes de mieux figurer au classement. Cependant le manque de chance ne permit pas au SCUF de passer devant en seconde mi-temps car malgré une pénalité de Thomas qui vient mourir sur le poteau et un drop qui passe à côté, le score n’évoluera pas. Dommage, car Versailles n’a rien montré dans cette rencontre, (conquête laborieuse, attaque mal réglée mais bonne défense) mais a su profiter d’une bévue malencontreuse pour gagner. Le match aller ou le SCUF avait gagné, n’avait donc pas été volé. Bravo à tous les joueurs (même à Laurent pour le reste de ses actions) pour leur vaillance et pour nous avoir montré qu’ils pouvaient le faire. En fin de compte dans cette poule si difficile, seul l’équipe de Rueil a montrée qu’elle était au dessus du lot malgré tout ses défauts.

L’équipe : 1 COTTEREAU Laurent – 2 BATTOUE Hugo – 3 CONSTANT Geoffroy – 4 OJALVO Charles – 5 BARBE Vincent – 6 GAMBARTE Javier – 7 GESTIN Tanguy – 8 DE LIEDEKERKE Adrien – 9 TISSOT Quentin – 10 PARADIS Nicolas – 11 BOUALAM Kevin – 12 LACAZE Sébastien – 13 LEGARNEC Pierre – 14 SCHWARTZ Thomas – 15 DUGUIT Baptiste
16 BOUTALBI Laurent – 17 ROUEFF Thibaut – 18 GUENOT Grégoire – 19 CONNOLLY Ian – 20 BUSSON Lionel – 21 BORDES Mathieu – 22 ANDRIEUX Raphael

François G.


17ème journée23-03-2008 SCUF – Clermont CR 24 – 00

Et bien voilà, jour de Pâques, jour des oeufs, jour des cloches…Les cloches se sont bien les Scufistes qui ont eu le courage de venir ce dimanche à Carpentier, car Clermont eux, y sont pas venus. Forfait des deux équipes de Clermont et les deux matchs gagnés par le SCUF, sans avoir joué. Dommage, il a fallu quand même payer les deux arbitres, manger les provisions que Max avait faites pour l’après-match, boire toutes les bouteilles de champagne que Laurent avait amenées pour fêter son cinquantenaire, en bref la troisième mi-temps a été meilleure que les deux premières.Encore un grand merci à tous ceux qui sont venus pour rien, à ceux qui ont enfin réglé leur cotisation. Même si parfois je ne suis pas toujours satisfait de la prestation du SCUF et que  j’emploie parfois des termes dur pour forcer les joueurs à donner leur maximum, pour une fois je tire mon chapeau à tous ceux qui ont montré que l’on pouvait compter sur eux pour que vive le SCUF.

Prochain et dernier match du Championnat, le dimanche 30 mars à SUCY-en-BRIE.

 François G.


18ème journée30-03-2008 Sucy en BrieSCUF 32 – 08

Le début du match s’engagea sur un bon rythme et au bout de 5 Mn, tout commença aller moins bien… Sur une relance de l’arrière Pierrot qui allait passer une mauvaisse après midi, TS récupérait la balle et héritait d’une belle cravate de son vis à vis; pas de réaction de l’arbitre, les yeux déjà embués; une perte de balle s’en suivit puis une contre-attaque sur l’aile opposée qui emporta tout nos défenseurs au passage pour le premier essai transformé du match. Le Scuf réagit par une pénalité en face des poteaux transformé par notre 10 Fabrice. Le Scuf réussit à passer la ligne (superbe percée à hauteur de Paradis et relance avec relais de Tissot et TS) et aller dans le camp adverse mais n’arrivait pas y rester, multipliant les fautes de timing de passe. Sucy en face jouait de manière plus structurée avec un jeu plus assuré. Après avoir passé une pénalité ils marquèrent un deuxième essai à la suite d’une combinaison au large avec une longue passe sautée avec rebond ce qui cloua nos deux centres; le décalage était fait, la suite fut bien réalisée…Le Scuf ne réussit pas à réagir malgré une supériorité numérique après que notre ailier Kevin (out pour la fin du match) servit de paillason à un bouseux…oops, sorry, un joueur local. A la mi- temps (3-15) Fabrice du sortir laissant sa place à Matthieu Bordes qui avait décidé de garder son maillot propre tout le reste du match et ce qu’il réussit à faire brillamment, plaquant avec les ongles et arrivant la seule fois où il fut pris à tomber dans une zone d’herbe fraîche peu salissante… Sa rentrée ne put empêcher le Scuf de prendre un essai sur le côté gauche après un déboulé et un coup de pied à suivre des arrières de SUCY. La deuxième mi-temps fut ensuite morose, l’arbitre avait froid, Sucy se maintenait , les scufistes aussi et après deux nouveaux essais au ras de Sucy et un au ras aussi du SCUF, la saison régulière 2007-2008 se terminait sur défaite de 34 à 8 de la pluie du vent et un casse-dale ! Une nouvelle fois le Scuf se maintient avant le dernier match mais tout le monde reste aussi frustré que la saison passée…On commence à savoir pourquoi.

Julien Schwartz


L’équipe : 1 CONSTANT – 2 BATTOUE – 3 COTTEREAU – 4 ALLEAUME – 5 OJALVO – 6 GESTIN – 7 HOCHART – 8 DE LIEDEKERKE – 9 TISSOT
10 TOURNIE – 11 SCHWARTZ Thomas – 12 PARADIS – 13 LACAZE – 14 BOUALAM – 15 LEGARNEC
16 CHOQUET – 17 BOUTALBI – 18 GUENOT – 19 PRETESEILLE – 20 BORDES –


Match de classement 13-04-2008 SCUF – Dourdan 20 – 14
Après un championnat plein de suspense et de rebondissement, également plein d’espoirs et de désillusions, nous devions connaître pour la plus grande satisfaction du CIFR, quelle était la meilleure équipe des deux poules qui avait terminé 5ème, en bref on luttait avec l’équipe de Dourdan pour savoir qui allait être 9ème ou 10ème du Championnat d’Honneur d’Ile de France. Le challenge n’était donc pas très intéressant mais ce match avait au moins l’avantage de prolonger le championnat et d’essayer la pelouse synthétique du Stade Max Rousié, notamment pour nos adversaires du jour. Les prévisions météo étaient pessimistes et le soleil qui illumina le début de cette rencontre venait contrecarrer les indications télévisées. C’est habituel me direz-vous, il faut s’y faire. Le match démarra sur la meilleure façon possible et après une belle action qui aurait du amener le ballon sur l’aile, l’arbitre nous accorda une pénalité pas trop mal placée sur la ligne des 22 de Dourdan. L’éternel Zanca, botteur d’un jour, réussit la transformation pour le plus grand plaisir des spectateurs Scufistes venu en nombre.(3 – 0). Le match avait bien démarré pour le Scuf et il fallu attendre la 23′ pour voir une nouvelle belle action de nos trois quarts qui permit à notre centre emblématique, j’ai nommé le fameux Sébastien Lacaze, d’aller aplatir au centre des poteaux. Une intention intelligente qui permit à Zanca de se mettre une nouvelle fois en valeur pour la transformation. (10 – 0). L’écart était certes faible et la bonne défense du Scuf ne permettait pas à Dourdan d’aller au bout de leurs actions. C’est après une période de domination dans les 22m de Dourdan, que l’arbitre nous accorda une pénalité devant les poteaux. Notre demi de mêlée Quentin Tissot décida de jouer rapidement le ballon et passa ce dernier à Geoffroy Constant qui, bien aidé par les avants, franchi la ligne adverse pour aplatir sous les poteaux. Décidément Zanca était favorisé et ne rata pas son coup de pied. (17 – 0). Mi-temps, oranges, changements et on repart. Après une petite averse, histoire de pimenter un peu plus le match et de rendre le ballon plus glissant, les joueurs de Dourdan montrèrent un peu plus d’envie. Cependant après un contre Scufiste la balle revint dans les 22 de Dourdan et notre troisième ligne Thibaut Hochart fut écarté illégalement alors qu’il avait peut être la possibilité de récupérer et de marquer. L’arbitre nous accorda une pénalité très bien placée en face des poteaux que Zanca ne manqua pas de transformer. (20 – 0). Le plus dur était fait mais il restait une demi-heure de jeu et il fallait absolument tenir le résultat. Difficile cependant pour une défense d’être vigilante à 100% et tout naturellement, la fatigue aidant, à la 11′ une action sur l’aile permit à Dourdan de déborder nos trois quart et d’aller marquer sous les poteaux. Transformation réussie. (20 – 7). Cela redonna du tonus à l’équipe de Dourdan qui revint occuper le camps Scufiste. Vaillante défense du Scuf qui malgré plusieurs fautes ne permit pas à Dourdan de nous rejoindre au score. Ce n’est qu’à la 40′ qu’une nouvelle action sur l’aile, a peu près identique à la précédente, permit à l’ailier de Dourdan de conclure sous les poteaux. Transformation réussie et cou de sifflet final sur la marque de 20 à 14 pour le Scuf.

Bonne prestation du Scuf malgré des fautes de mains et des mauvais choix qu’il faudra gommer au cours des prochains matchs, bonne conquête et bonne cohésion des avants (perfectible cependant) et très bonne prestation de certains joueurs qui n’avaient pas l’habitude de jouer avec la première.

L’Equipe :
1 CONSTANT – 2 BOUTALBI – 3 COTTEREAU – 4 OJALVO – 5 BARBE – 6 GAMBARTE – 7 HOCHART – 8 PRETESEILLE – 9 TISSOT – 10 PARADIS – 11 BOUALAM – 12 LACAZE – 13 LEGARNEC – 14 ANDRIEUX – 15 ZANCANARO
16 DARMON – 17 FAKATIKA – 18 MONIN – 19 ALLEAUME – 20 BAIGTS – 21 AMON – 22 CHOURAQUI

J’ai décidément oublié le plus important de cette rencontre, l’au revoir de Michel Bonthoux qui avec beaucoup de patience, a essayé comme il a pu durant trois saisons, d’entraîner le Scuf et de l’amener au plus haut de la compétition. Malheureusement, après un retour rapide en Honneur, l’accès à la Fédérale 3 n’a pu avoir lieu malgré tous les espoirs qu’il avait mis dans l’équipe au début de la saison. Un grand merci donc à Michel pour ce qu’il a fait, en espérant qu’il reviendra rapidement au Scuf pour d’autres responsabilités.

François G.

CLASSEMENT

IdF – Honneur – Poule 2 – 2007/2008

Journée 18

EQUIPES

Pts

Jeux

G

N

P

GA

1

Rueil Malmaison

45

18

13

1

4

157

2

Versailles

45

18

13

1

4

142

3

OGE Montmorency

40

18

11

0

7

29

4

Rambouillet

38

18

10

0

8

46

 5

S.C.U.F

36

18

9

0

9

-6

6

Senlis

36

18

9

0

9

-38

7

Yerres

34

18

8

0

10

-7

8

Sucy en Brie

34

18

8

0

10

-37

9

Marcoussis

32

18

7

0

11

-36

10

Clermont

18

18

1

0

17

-263

07 octobre 2007 – Match amical Creteil – SCUF

Le rendez-vous était fixé à 12h30 à Carpentier. 12h45 : le début de la moitié d’une équipe… 13h20, à Choisy, on est capable d’aligner une équipe de 20 joueurs face à l’armada de Choisy.Le coup de sifflet est donné par un arbitre tatillon et de suite, le jeu s’équilibre entre les deux équipes. Le SCUF défendait comme à son habitude. Au bout de la 5ème, Cyril  » De Cire  » Leman se blesse à nouveau et laisse sa place à Olivier Maunoury au centre la troisième ligne (pour la seule et unique fois de la saison qu’il en soit bien conscient). Ballon mal négocié, touches cafouillées, passe après-contact dans les chaussettes… le jeu est cantonné dans les 50 du SCUF. Et à force de ne pas savoir se dégager proprement, un essai de raccroc est accordé aux locaux.

La mi-temps survient. Bienvenue pour les joueurs qui souffrent de leur courte nuit, des vapeurs ethylique et de la chaleur. Pause bienvenue aussi pour Michel Bonthoux qui peut enfin passer ses nerfs sur les acteurs de son mécontentement :  » On se fait ch… Il faut jouer. Défendre. Etre solidaire… « 

Les joueurs n’entendront que la deuxième partie du message. Solidarité, défense. Quelques beaux placages sont appréciés, des mouvements aussi mais qui avortent la faute à un joueur trop gourmand, à un feinteur né ou des mauvais choix (les intéressés se reconnaîtront). A la sortie d’une mêlée, les Arrières de Choisy marquent un très bel essai. Rien à redire. Ce match est à très vite effacer. Trop de joueurs absents, des mauvais choix, des réglages à peaufiner encore et encore… avant le prochain match.

Et comme le dit si bien Cap’tain Chouk  »  de l’humilité les gars. Et du sérieux.  » On sait ce qu’il nous reste à faire : venir aux prochains entraînements. Etre sérieux. Et tenter ce que l’on essaye de mettre en place aux entraînements. Bref, si vous voulez avoir une équipe avec au moins 5 premières lignes, un vrai 8 de métier, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Et encore un grand merci à Romain qui est venu nous encourager et qui a pris les photos de la rencontre.

On peut souligner une défense relativement en place et de l’écoute de la part des nouveaux et de la prise de parole de la part de certains (Lacaze notamment). Finalement, nous perdons 2 essais à rien.   Pour la liste des joueurs, il faudrait demander à ….de mémoire y avait : chouraqui, lacaze, J. Swartz, Barrats, Gerald, Matthieu, Maunoury, Javier, Tanguy, Tatala, Leman, Riboulet, Edouard, Thibaul d’Azémar, Raph Andrieux….il en manque 3!

Olivier M. et Julien S.

16 septembre 2007 – Match amical Red Star – SCUF

Match contre le Red Star à Saint Ouen. C’était une belle occasion pour sortir en famille, magnifique soleil, pelouse fraîchement arrosée et agréable, club-house sympathique, en tout cas les conditions étaient réunies pour que les hommes s’amusent entre eux sur le terrain. Les entraîneurs avaient décidés de faire trois période de 30 minutes, histoire de faire « tourner » tout le monde. C’est normal, il faut bien tester les nouveaux arrivants et comme dans l’équipe de France, sélectionner ceux qui s’accorderont le mieux ensemble. Le match commença sous de bon hospices et on vit rapidement quelques beaux temps de jeu. Un essai vint conclure les bonnes vélléité du Scuf puis une pénalité. Le Red Star répondit également par un essai puis un autre. Ce fut ainsi pendant tout le match. A de bonnes actions du SCUF, le Red Star répondait presque aussitôt. Les avants scufistes se défendirent vaillament face à de vieux roublards provenant de Fédérale 2.
En effet cette saison, le Red Star s’est renforcé grâce à la venue de l’ancien entraîneur de Clamart qui a amené avec lui quelques bons éléments. Bref tout ce petit monde a montré une envie de jouer ce qui s’est traduit à l’issu du match par un nul entre les deux équipes 36 à 36 et j’accorde un point de bonus offensif aux deux équipes pour nous avoir montré de beaux essais.
Michel Bonthoux a ainsi pu voir de nouveaux titulaires de la première et même si son discours à la fin du match n’était pas écouté de tous (j’ai les photos), l’ensemble des joueurs a montré de bonnes dispositions pour abordé au mieux le Championnat.

Prochain match le dimanche 23 septembre à ATHIS-MONS en fin de matinée. L’horaire sera précisé lors de l’entraînement du jeudi 20 septembre à Pouchet (n’oubliez pas de vous munir de crampons moulés tant que nous n’aurons pas l’autorisation de jouer en crampons alu sur la pelouse synthétique).
François.

08 septembre 2007 – Match amical SCUF – The Garrots

« Il n’est jamais trop tard pour bien faire » (Confrançoisfucius)
Après une reprise des entraînements difficile où le gras acquis pendant les vacances est difficile à perdre, il fallait bien se remettre dans le bain, pas celui de la mer mais celui de la compétition. L’occasion nous a été donnée grâce notre ami Peter, qui avait mis au point une rencontre avec des américains de passage en France pour la Coupe du Monde de Rugby. Rendez vous était donc pris sur le terrain de Pershing ce samedi pour en découdre avec ses solides gaillards du Montana, vous savez les beaux paysages de montagne, les lacs, le secret de Brokeback Moutain, etc, etc. Bref, le soleil était au rendez-vous et les asticots aussi ( « The Garrots » en anglais, nom donné à cette équipe de Missoula dans le Montana). Après avoir fait jeu égal pendant une bonne partie de la première mi-temps, nos Scufistes prirent le jeu à leur compte et réussirent à franchir la ligne adverse après un beau mouvement d’attaque.
Il faut noter tout de même de sensibles progrès notament dans les fautes de mains et les ballons tombés. Ceci à sans doute permis à nos différentes attaques d’aller jusqu’au bout. Le jeu évolua ainsi tantôt pour les américains tantôt pour le Scuf et finalement le score au bout des 80 minutes fut de trois essais pour le Scuf et deux essais pour The Garrots. Michel Bonthoux qui avait arbitré la 1ere mi temps était content, il avait vu une bonne prestation des anciens et surtout il a pu se faire une idée sur de nouvelles recrues qui nous ont rejoins cette saison. Un certain Thibaut, transfuge du basket, remarqué déjà l’année dernière mais qui s’était blessé très tôt dans la saison et n’avait pas pu nous suivre, fut même élu meilleur joueur par nos amis américains lors de la petite cérémonie qui suivie ce match. En tout cas ce fut une belle journée où on n’a pu voir le retour d’ancien Scufistes, cela fait toujours plaisir de voir les anciens venir supporter l’équipe et puis cela permet aussi d’avoir de leurs nouvelles. Certains dirigeants et quelques joueurs ont également pu constaté que les américains étaient bien accompagnés (pas de silicone, rien que du bio), comme quoi il serait nécessaire de constituer un club de supportrices pour animer les bords de touche. Il suffit pour cela de demander le carnet d’adresse de Tanguy, Javier et Laurent, je suis sûr que l’on trouvera ce qu’il faut dedans pour trouver des Pom-pom girls scufistes. En tout cas c’est permis de rêver… Prochain match de préparation le dimanche 16 septembre contre le Red Star de Saint Ouen.
L’entrainement de jeudi aura lieu au Stade Max Rousié sur la nouvelle pelouse synthétique. Ne soyez pas en retard car l’entraînement risque d’être raccourci.
A bientôt.
François.

Après un passage par le Red Star, Jeff Foucard arrive au S.C.U.F en 2007. Ailier ou Centre pendant de nombreuses saisons, il passe 3ème ligne aile depuis son retour en 2018. En septembre 2019 il est nommé Capitaine de la Réserve. Mais à 37ans, il raccroche les crampons et doit […]

Jeff FOUCARD


Pierre Le Garnec débarque au S.C.U.F en 2007. Lors de la saison 2019/20 il est nommé Capitaine de l’Equipe première, une saison qui n’ira pas à son terme en raison du confinement dû au virus Covid19. On fait le point sur ce championnat sans issue avec PLG ! Né le […]

Pierre LE GARNEC


Né le 23/08/1939 à Paris 13 (boulevard de l’hôpital) Taille / Poids quand tu étais joueur 1,78 M—85 kilos perdus-105 kilos selon l’humeur du marché Postes joués : 3ième ligne, puis pilier droit Profession : Retraité. – Quel est ton parcours sportif dans ta jeunesse et comment découvres tu le […]

Jean HOSPITAL


Né le 14/09/1981 Taille / Poids : 1,85 / 83kg Poste joué : Remplaçant Profession : Libraire Situation maritale : 2 très beaux enfants – divorcé – Quel a été ton parcours avant le SCUF ? J’ai toujours eu une approche romantique du rugby. C’était le Sud-Ouest, l’accent qui chante, […]

Jean-Baptiste PASSE



Né le 31 juillet 1961 Taille – Poids : 1,80m ; 76 kg Poste joué : Arrière Profession : Ingénieur – Quel sportif étais tu jeune ? Comment as tu découvert le rugby ? Quel est ton parcours avec les Vieux Cochons de Science Po avant le raprochement avec le […]

Arnaud CORBIER


Né le 04 février 1983, à… Paris   Taille – Poids : 1m80- 84kg Postes joués : Ailier / Centre pendant 15 ans, 3e ligne aile depuis l’an dernier Profession : Je travaille sur les outils informatiques utilisé par les centres d’appels, chez Malakoff Médéric (« tapez 1 », « tapez 2 » …) Situation maritale : […]

Jeff FOUCARD


Date de naissance : 26 Août 1974 Poste : OuvreurSituation maritale : Concubinage notoireProfession : Chargé d’assurance – Ton rôle de joueur – Tes débuts au rugby, quand, pourquoi, comment ? Quand : janvier 1987 Pourquoi : je jouais au foot à cause de Michel Platini, Bruno Bellone et surtout […]

Julien SCHWARTZ


Je sais que, officiellement, notre Chris nous « a quitté » dimanche 15 juillet. Mais, désolé !, j’pourrais jamais gober de telles foutaises convenues ! N’importe nawouak !, parce qu’à l’instant présent, fichtre !, le soi-disant « absent » est pourtant bien présent dans mes tripes ! Chris, c’est éternellement […]

Christophe NIVOIX (1973-2018)



Pierre Le Garnec arrive au S.C.U.F. en 2007. Après 10 saisons avec le club ponctuées de deux titres de champion IdF et une place en finale du championnat de France, il se livre sur son parcours… . Né le 12 Septembre 1984 Taille : 1m81 poids : 87 kg Postes […]

Pierre LE GARNEC


Giroux François-Guillaume, le prototype du parfait scufiste issue de la formation noir&blanc et qui fait sa place en équipe première depuis maintenant sept saisons… . Né à Paris (14ème) le 11/10/1992 1m86, 83kg Arrière, centre, ailier, demi d’ouverture parfois… En couple depuis 3 ans, en ménage depuis 1 an… . […]

F.G GIROUX


Quentin de Tarlé c’est plus de vingt ans au SCUF; il a usé ses crampons dans toutes les catégories. Responsable de la 3 Vieux Cochons depuis cette année, il revient sur son parcours en noir&blanc… . Né le 23 juillet 1976 à Nice Taille – Poids : 1m84 / 79 kg […]

Quentin de TARLE


Fils de Pierre Bouteilly, il intègre l’école de rugby du SCUF en 1986 et jouera dans toutes les catégories du club jusqu’en 2017 où il rejoint la région bordelaise… Qu’est ce que tu deviens Antoine Bouteilly ? Né le 17 janvier 1980 à Paris 20ème Postes joués: pilier (12 ans […]

Antoine BOUTEILLY



La semaine dernière, Jean-Pierre Lebalch a reçu la médaille d’or du CIFR. Epaulé par Laurent Laguerre, il a reçu cette distinction pour son dévouement et son investissement pour le rugby francilien et notamment au SCUF où il est un élément intemporel. Notre JP surfe sur les générations de scufistes depuis […]

Jean-Pierre LEBALCH


Si on devait trouver une définition physique du parfait bénévole, c’est sans aucun doute qu’on vous présenterait Jean-Pierre Petitet. Il ne pouvait en être autrement que cet homme épouse les valeurs de l’amateurisme scufiste et ses couleurs ! Né en 1940 en banlieue parisienne du côté de Lagny, Jean-Pierre « Little […]

Jean-Pierre PETITET


Cet été 2016, chaud et sec, s’est embrumé d’une triste nouvelle. Le 30 août, Nicolas KELLER nous a quitté. Il était arrivé au SCUF durant la saison 2001/02, âgé de 28ans. Il avait d’abord fait quelques matchs avec la Réserve où il inaugurait pour la première fois les matchs à […]

Nicolas KELLER (1974 – 2016)


Nom – Prénom : DELEAU EDOUARD Date de naissance – Lieu : 01.08.1992 – PARIS 14ème. Taille – Poids de forme : 188 cm – 105 kg Poste joué : 2eme ligne Situation maritale : En union libre Profession : Agent de Transit à Roissy Ton début de carrière rugby […]

Edouard DELEAU



Naissance : 1 novembre 1978, à Bourges Taille – ­ Poids de forme : 1m74 ­ 95kg Poste joué : 1 ou 3 (Je rêvais de jouer 2 mais j’arrivais pas à lancer en 2ème sauteur, alors en fond de ligne…) Situation Familiale : Marié, deux enfants Profession : Directeur […]

Pierre-Matthieu RIVOLLIER


Né le 03/08/1993 1m72 – 80kg Demi de mêlée et plus récemment talonneur Célibataire Etudiant en STAPS pour devenir professeur d’EPS Ton début de carrière rugby ? Après 8 années de judo et une ceinture marron, je voulais changer de sport et surtout faire un sport collectif pour se retrouver […]

Antoine SIMON


Né le 12 janvier 1978 à Paris Poste : centre puis ailier Palmarès avec le SCUF : – 1/2 finaliste Championnat France Honneur  : 2009 – Champion Honneur d’Ile de France  : 2009 – Finaliste Réserve Honneur d’Ile de France  : 2014 – Rose Cup : 1997 – 2003 – […]

Sébastien LACAZE


Nouvelle série sur les dynosaures du SCUF encore en activité au sein des équipes 1 et 2. Aujourd’hui nous nous penchons sur un monstre du siècle dernier, le Geoffroyicus Constantinosor ! Un animal placide au demeurant, mais qu’il est préférable d’avoir dans son troupeau au moment du combat… 22 janvier […]

Geoffroy CONSTANT