SCUFmag n°307


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-16.png.

L’édito de la Présidente Anne Sampermans

Un magnifique weekend scufiste !

C’était peut-être le dernier… la menace d’une suspension des compétitions planant dangereusement au-dessus de nos têtes.

En effet, les nouvelles restrictions gouvernementales, susceptibles de s’alourdir encore dans les prochains jours, nous mènent à penser que le FFR finira bien par s’exprimer après de longues semaines de silence.

Donc profitons ! Profitons de chaque moment sur le terrain, de chaque moment ensemble (en respectant les gestes barrières évidemment) et surtout profitons d’être en bonne santé.

Et le weekend dernier nous a permis de bien profiter. Non seulement il y a avait de nombreuses rencontres mais en plus de nombreuses victoires. Et la plupart de nos équipes recevaient à Rousié.

Tout a commencé samedi par notre Equipe 3-Vieux Cochons, toujours aussi motivée et déterminée. La victoire ne pouvait pas leur échapper.

Suivaient les Cadets et Juniors. A l’image de leurs aînés, les Cadets ont su aller au bout de leur effort  pour remporter de peu leur rencontre face au RCP XV.

Les Juniors, qui clôturaient la journée, sont, quant à eux, complètement passés à côté de leur match. C’était le premier de la saison, il faut savoir se relever, apprendre, travailler et progresser. Mais surtout ne pas baisser les bras, la défaite fait partie du sport, c’est aussi dans la défaite qu’on apprend.

Dimanche fût encore plus lumineux. Nos Cadettes ont remporté leur rencontre à l’extérieur avec le rassemblement Bobigny.

Et Rousié était à la fête. Double victoire des Seniors qui confirment un début de championnat réussi.

Quant aux Cadettes à X qui jouaient à Rousié, elles ont échoué de peu, mais ont su se reprendre malgré un passage à vide en cours de match.

Espérons que nous puissions maintenir les prochaines rencontres afin de capitaliser sur ces belles réussites et, ne nous empêchons de rêver, vivre un weekend à 100% de victoires !

En attendant, le prochain weekend les équipes seront au repos. Reprise le 31 octobre à Rousié, Cadets et Juniors reçoivent Dunkerque.

Puis le weekend du 7 Novembre, direction Montesson pour les Seniors et Domont pour les Cadettes à X, les Féminines reçoivent Lille, et l’Equipe 3-VC sera opposée au PORC.

D’ici là bonne lecture et bonnes vacances !

Les résultats du week-end

Séniors 1:

SCUF 32 – 28 Bagneux

Après une victoire avec la manière contre le RCP15 lors de la première journée, nous attendions le premier vrai test de la saison avec la venue de Bagneux. Peu de remaniement concernant le groupe de 22, si ce n’est l’absence de Gaston en 10, remplacé par Clément Faure, habituellement numéro 9. Deux nouvelles recrues ont honoré leur première cap en
équipe première : Louis, normand d’origine, et Joris, haut pyrénéen.
La semaine d’entrainement a été sérieuse, malgré la frustration du match reporté vs la VGA. C’est une équipe ambitieuse et pleine d’envie qui a foulé la pelouse de Max Rousié en ce dimanche après-midi ensoleillé. Une légère odeur de pizza au feu de bois (grâce au food truck pizza invité Laurent
Chabé pour l’occasion) dans les travées de Max Rousié.

Une bonne entame de match voit le SCUF dominer son adversaire, malgré le gros placage encaissé par notre ailier Seb Bigner sur le coup d’envoi, renvoyé sur « le banc de touche » par l’impact. La suite fut à l’avantage des hommes en noir et blanc. Une conquête sérieuse qui nous a permis de
repousser nos adversaires dans leur 22m. « Nous les avons pris devant, mais il reste du travail », dixit Arnaud Seux, head coach de la 1 ère . Le système défensif mis en place depuis mi-aout porte ses fruits, les ¾ ne se faisant prendre que 2 fois en 2 matchs sur des attaques placées. Devant, la rush défense agressive ne laisse que très peu d’occasions à nos adversaires de mettre leur jeu en place. Menaçant sur du jeu à une passe, Bagneux a su utiliser sa densité physique pour marquer à 3 reprises, dont un
essai sur la dernière pénal-touche du match.
Côté SCUF, des groupés pénétrant toujours aussi conquérants, du jeu debout efficace, une capacité à concrétiser sur les temps forts (gros point positif par rapport au premier match).

Coup de sifflet final : un « ouf » de soulagement, sans l’émulation de la victoire vs le RCP15, tant le SCUF aurait dû mieux gérer la fin du match et sécuriser le bonus offensif (+ 16 points à 15 min de la fin). Grosse performance de « Jean Loup », la réaction de Quentin Bayard qui retrouve son vrai niveau, « Mowgli », et du 9ème avant, Seb Bignier, auteur de plusieurs grattages sur des phases de jeu importantes.

Trois semaines pour préparer le déplacement à Montesson, un match décisif qui déterminera l’ambition du groupe à jouer le haut de tableau. Continuons sur cette lancée, le travail porte ses fruits, faites confiance au staff, « pour l’instant, on ne s’est pas trompé ».

La compo
Par Messieurs Ruiz et Beyne

Séniors 2: De belles éclaircies !!!

SCUF 36 – 19 Bagneux

En ce beau dimanche d’octobre, l’équipe B du SCUF avait envie de retrouver des belles couleurs lors de la réception de Bagneux.

Quelque peu remaniée et survivante d’un ouragan de Covid 19 nommée King B.

Les B Scufistes se lancent dans l’arène de Roussié. Les enchaînements de duels et de passes après contact pleuvent mettant rapidement les banlieusards sous pression et à la faute. Ne craignant nullement les flatulents adversaires, ils les soumettent à l’épreuve du groupé pénétrant. Premier coup de foudre de nos noirs et blancs !

Sur le banc, la température s’adoucit comme le vent d’autan sur les cimes ariégeoises.

L’étreinte étouffante des scufistes, ne permettent pas à Bagneux de dérouler son jeu. Une nouvelle tornade s’abat au bout d’un beau ballon de contre-attaque.

Le baromètre passe au beau fixe. Les prévisions des entraîneurs semblent se réaliser.

Mais voilà, les joueurs attrapent cette fois le mal de l’altitude en enchainant les ballons tombés et les plaquages glissants… C’est l’érosion !

Ce léger refroidissement ordonne la hausse des températures chez nos adversaires.

Après avoir subi quelques coups de tabac, les garçons d’Arnaud (attributif quand ça marche) retrouvent de l’air pour tournoyer jusqu’en terre Adélie.

Bien que tournant en tête à la mi-temps, l’atmosphère reste fraiche.

Bien décidés à atteindre le Zéphir, les noirs et blancs tentent d’accélérer le jeu, mais monsieur l’arbitre peine à reprendre son souffle. Il ne laissera pas nos jeunes déchainer leur énergie éolienne en les tenant au sifflet.

Il faudra donc continuer à chercher les trous d’air pour s’engouffrer dans les espaces.

Des enchainements rapides soufflent par deux fois les « Balnéolais ».

Mais comme en première mi-temps, les joueurs de Yaelle (qualificatif quand ça ne marche pas) font la girouette et manque de gaz. L’attaque et la défense subissent un nouvel épisode cévenol laissant le bonus en route.

Les actions de nos gaziers permettent d’entrevoir des belles journées ensoleillées à condition de maintenir les éléments rugbystiques mis en place depuis la reprise.

Félicitations aux garçons d’Arnaud !

La compo
Par Messieurs Ruiz et Beyne

Seniors 3 Vieux Cochons

SCUF 33 – 13 ACBB

1- N. Bontoux 2- C. Chambaz 3- L. Cottereau 4- P. Auge 5- L. Platt 6- P. le Garnec 7- Y. Lavoir 8- R. Preteseille 9- C. le Garnec  10- Q. deTarlé 11- J. Foucard 12- D. Molina 13 – G. Marnet 14 – C. Fournie 15- T. Schwartz

Remplaçants 16 – S. Rams 17-G. Martinez  18 – F. Honore 19- A. Porcier 20- L. Zurenger  21 – P. Dufaure

Essais : PLG x2 – Essai de pénalité X2

Féminines Fédérale à XV U18

Stade Français Paris 15 – 83 Rsst Bobigny SCUF

Ce we était une grande journée pour le pôle féminin jeune du SCUF.

En effet, nos  jeunes scufistes sont désormais en rassemblement avec Bobigny sur la catégorie F-18 pour permettre à vous meilleures joueuses (souvent au pôle espoir) de jouer au meilleur niveau national à XV.

De ce fait, Hawa (2 essais) Aby (1 essai), Salimata (1 essai) ainsi que Cathy ont participé avec brio à une victoire 83 à 15 contre le stade français… et dès le premier match elles ont montré qu’elles seraient sans doute des cadres de l’équipe élite !

D’autres de nos jeunes filles (Dora lise, Koumba et Joyce) auront aussi du temps de jeu à ce niveau et confirme que la formation scufiste est reconnue au plus haut niveau jeune !

Ironie du sort, notre équipe à X affrontait l’équipe à X de Bobigny… Elles s’entraînent ensemble, progressent ensemble et aujourd’hui elles se sont affrontées dans un super état d’esprit..Le tout sous le regard des filles ayant joué hier avec le groupe élite ! La défaite 34 à 27, au terme d’un chassé croisé haletant, est anecdotique pour cette équipe qui a vocation à donner du temps de jeu aux joueuses débutantes et former les joueuses les plus jeunes pour l’équipe élite dans 1 ou 2 ans !

Un projet, des filles qui font avancer le rugby féminin

😍

Par ailleurs, les vacances scolaires sont souvent synonymes de sélection Île de France… encore une fois le SCUF est bien représenté avec 4 joueuses F-15 sur le centre de suivi régional et 5 F-18 sur le stage IDF en vue de préparer l’es inter-ligues.

Féminines Régionales à X U18

SCUF 27 – 34 Bobigny

Défaite 34 à 27 contre Bobigny dans le championnat à X ! Elles s’entraînent ensemble, progressent ensemble et aujourd’hui elles se sont affrontées dans un super état d’esprit..Le tout sous le regard des filles ayant joué hier avec le groupe élite !Un projet, des filles qui font avancer le rugby féminin

National U18

SCUF 0 – 46 RCP XV

Elite Gaudermen

Rouen 3 – 20 Rsst Stade Français Grand Paris

Cadets

SCUF 17 – 12 RCP XV

Ce week-end, débutait le championnat National dans lequel les cadets du SCUF sont maintenant inscrit depuis 3 ans. Dans une poule bien relevée, nous affrontions à domicile le rival du RCP XV, dans un double affrontement (cadets à 14h30 puis juniors à 16h) avec dans la tête la belle victoire du groupe sénior face là aussi au RCP XV, toujours à domicile.  Après de longs mois d’attente pour les joueurs, ce premier match était l’occasion de reprendre du plaisir à jouer au rugby avant tout. Dans les vestiaires avant le match le message était simple : pas de pression sur le projet de jeu, utilisez ce premier match de l’année pour endosser le rôle que vous voulez, pour vous rapprocher du joueur que vous voulez être : celui qui plaque tout, celui qui a toujours un coup d’avance, ce joueur qui fait 3 passes décisives à chaque match, celui qui est toujours dans l’encouragement, celui qui est toujours debout le premier. Car dans une saison il y a de la place pour être ce joueur là. On leur avait également dit que les premiers matchs de l’année, étaient aussi le moment de s’éloigner de certains rôles néfastes à l’équipe : « ne soyez pas ce joueur qui est toujours hors-jeu, celui qui râle constamment sur ses partenaires, sur les arbitres, celui qui se trainent, celui qui a les yeux rivés sur le ballon ».  En clair, on voulait qu’ils utilisent ce premier match pour se présenter rugbystiquement et sur l’état d’esprit au reste de l’équipe, mais aussi au public, nombreux, qui était venu les soutenir. Il fallait qu’ils sortent de ce match avec le plaisir d’avoir rejoué au rugby, et la satisfaction d’avoir collé à ce pourquoi ils aiment jouer au rugby sur un terrain. 
Après un bon échauffement, et une haie d’honneur magnifique offerte par les Vieux Cochons vainqueurs quelques minutes avant, le match pouvait enfin débuter.  Et notre entame fut à la hauteur de la longue attente et impatience qui rongeait les tribunes remplies de parents, frères, soeurs, amis, ainsi que le banc. Il ne nous a pas fallu attendre plus longtemps que la 3ème minute pour voir notre premier essai, après une touche à 5 à hauteur des 40m parfaitement exécutée, qui voyait notre numéro 8 Darius Lebelle déchirer le rideau défensif jaune, chercher, et trouver du soutien avec son numéro 13 Etienne Halcaren, qui lui-même, plaqué à quelques mètres de l’en-but, relevait la balle pour son arrière qui avait également convergé. L’essai était transformé par Jules Tupin, et nous donnait une avance de 7 points.  Après quelques cafouillages sur la sortie de camp suivante, les scufistes réussissaient quelques beaux mouvements collectifs qui leur permit de revenir dans les 22m. Bis repetita ? Pas tout à fait puisque les joueurs choisirent de lancer le jeu à nouveau par une touche à 5 (ce qui n’était pas forcément le meilleur choix à 5m de la ligne adverse), mais réussirent à garder de la vitesse et après quelques temps de jeu, la balle fut écartée derrière les 15m. Là encore, Etienne Halcaren, jouait une série de duel gagnants, et servait à hauteur Antonin Rouchy notre arrière pour un doublé.  L’essai, aplati plus loin des poteaux, fut transformé selon l’arbitre, mais pas selon l’arbitre de touche du RCP XV.  A la vingtième nous étions donc en excellente posture.  Cependant, un peu de suffisance, un refus de sortie de camp par le pied, et des joueurs du RCP XV revanchards nous poussaient plusieurs fois à la faute, et nous cantonnaient dans notre camp. Après de nombreuses fautes sifflées, dans nos 22m, le RCP XV décidait de prendre une mêlée. Celle-ci fût écroulée, et le numéro 9 adverse décidait de la jouer vite, voyant que notre pack n’avait pas eu le temps de se replacer sur sa ligne. Notre numéro 7, Issa Sevestre, fit ce que tout bon 3ème ligne aurait fait, il plaqua son adversaire, empêchant un essai tout fait, mais pris un carton blanc mérité. Malheureusement le RCP XV réussit à franchir notre ligne après une longue séance de pick and go. L’essai n’était pas transformé. 
La mi-temps, qui fût l’occasion pour nous les coachs de pointer quelques faiblesses de nos adversaires, permit aux joueurs de repartir de plus belle. L’entame de la deuxième mi-temps fût bonne, avec de très bonne intention de jeu là encore. On put voir beaucoup de beaux mouvements collectifs, et le projet de jeu, qui veut que tous ces joueurs si doués techniquement puissent se remplacer les uns les autres, fut entr’aperçu. Malheureusement, début d’année oblige, et face à l’une des grosses équipes de la poule, les petits détails ne tombaient pas de notre côté. Et là encore, le refus de sortir du camp par le pied nous acculait pendant près de 20min dans notre camp. Trop difficile de défendre ses 22m sur autant de temps : la séquence fut un copié-collé de celle que le RCP XV nous avait proposé en première mi-temps : du jeu direct, un carton blanc pour nous, et un essai après un plaquage raté sur notre ligne et sous les poteaux après un pick and go. 14 à 12. 
La physionomie du match était donc boulversé. Mais les joueurs réussirent à puiser en eux pour maintenir le RCP XV sous pression chez eux, et finirent par obtenir une pénalité ! Là encore, l’arbitre la voyait passer, ainsi que notre arbitre de touche scufiste Vania Augsute, mais pas celui du RCP XV : scandale sur le banc côté jaune et noir, qui finit par aboutir à une réclamation de leur part à la fin du match (qui n’a rien donné pour la petite histoire).  Quoi qu’il en soit, après une ultime poussée du RCPXV dans nos 22m, des retours héroïques de plusieurs joueurs sur les ailiers en face (dont un de notre numéro 1 Luka Bécue après un sprint de 35min), les noirs et blancs tenaient bon, et Arthur Chodron de Courcel, pouvait taper en touche et clore ce premier match. 
17 à 12 pour ce premier match de national, les débuts de période auraient pu laisser espérer mieux, les joueurs, soulagés et prostrés au coup de sifflet final, en avait conscience avant même le débriefing des coachs. 
Beaucoup de secteur à améliorer, notamment dans les animations offensives qui vont demander plus de précision dans les attitudes balles en main ou pour les joueurs sans ballon. Un gros chantier s’ouvre aussi sur la discipline, gros point noir de cette rencontre. Néanmoins, la satisfaction  de la victoire est bien là et nous permet d’entamer cette saison avec de la confiance. 
FG


Lazz remonte le temps

Dans 3 semaines, le S.C.U.F. se déplace à Montesson dans le cadre de la 4ème journée Honneur.
Depuis ces 25 dernières années les deux clubs se sont rencontrés à quatre reprises…

Retour sur les précédents…
20.01.2019 : 11ème journée Honneur : Montesson Vs S.C.U.F (26 – 07)
23.11.2014 : 07ème journée Honneur : Montesson Vs S.C.U.F. (10 – 10)
24.03.2013 : 14ème journée Honneur : Montesson Vs S.C.U.F. (11 – 08)
23.01.2005 : 13ème journée Honneur : Montesson Vs S.C.U.F. (10 – 12)

Seniors 1 : Montesson Vs S.C.U.F en 2019 : 26 – 07

Les commentaires de Laurent Chabé (Trésorier) : L’entame est bonne, on occupe bien le terrain et on applique bien les consignes qui étaient d’aller jouer chez eux, ne pas prendre de risque en jouant chez nous. Et puis, on a 2 ou 3 coups de pieds moins heureux qui commencent à nous faire sortir du match. Et ensuite on a un gros déficit d’agressivité dans les rucks où on se fait bousculer. Mais c’est plus un manque d’envie qu’un manque de technique… Ca a été le gros point faible du match car on c’est fait sévèrement fait bousculer dans ce secteur. Un manque d’agressivité flagrante toute l’après-midi… A l’opposé des autres matchs, on a été très bon en touche, avec un changement tactique dans la semaine qui a porté ses fruits. Par contre, à force d’être bousculé dans les rucks on est acculé dans nos 5mètres. L’arbitre ne voit que l’adversaire lâche sa balle dans le ruck et JB se jette pour récupérer le ballon. Il prend un carton blanc un peu sévère, mais on est tellement acculé que le carton est logique avec l’accumulation de fautes. JB prend pour l’ensemble de l’oeuvre de ses coéquipiers. Ensuite Hugo Mestre fait sa prestation de « Looping ». Il disjoncte et en plus va parler à l’arbitre. Dans la foulée du carton blanc, on prend un carton jaune et on se retrouve à jouer à 13 pendant 10 minutes. Là on prend la marée
sévère, car on les a réveillé. Car globalement du fait que l’on occupe le terrain aux pieds on les a déstabilisé dans leur jeu. Ensuite on prend à nouveau un 3ème carton et on se retrouve durant quelques minutes à jouer à 12 ! Heureusement la 2ème mi-temps arrive, mais à 19-00 la messe est déjà dite…

En seconde période l’agressivité est meilleure, le jeu au pied reprend. On produit de belles séquences. Certains joueurs qui sont rentrés nous font du bien notamment Romain Preteseille, qui s’il s’entrainait aurait largement sa place dans le groupe. A signaler la prestation de notre Junior, JB Muckensturm qui a fait une belle partie également. Ainsi qu’une belle agressivité de Germain Trouble et puis derrière notre Rémy qui tient bien la baraque. On fait 7 – 7 sur la deuxième mi-temps, mais avec le temps qu’on passe à jouer en infériorité numérique tu ne peux pas gagner comme ça à l’extérieur. On a une équipe qui doute, car dès que les choses commencent à s’enrailler dans le jeu, c’est la spirale infernale avec un enchainement de cartons, les joueurs qui disjonctent… Il y a un problème d’implication des joueurs car on a pas de problème d’effectif. Pour pouvoir gagner au rugby il faut déjà avoir un peu plus envie de gagner que l’adversaire.

Composition de l’équipe 2019 :
1- O Effe Kouamé 2- JC Diaz 3- T Vendrell 4- JB Gélis 5- F Maréchal 6- JB Muckensturm 7- J Rondel 8- C Slatter 9- C Le Garnec 10- J Cottrez 11- G Fournié 12- R Pruvost (c) 13- E Coupry 14- H Mestre 15- A Pagnier
16- Q Bayard 17- H Fres 18- G Troublé 19- R Preteseille 20- A Beuille 21- Perdereau 22- M Ruiz

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –
En match d’ouverture 2019, la Réserve du SCUF bat Montesson 22 à 13
Compo : 1- P Biaye 2- G Lair 3- R de Casas 4- G Hilfiger 5- PL Chevallier Chantepie 6- P Belicar 7- C Siourakan 8- N Addi 9- G Bizos 10- M Forgeois 11- E Morris 12- M Alvarez 13- T Faraldo 14- R Crossonneau 15- Pierre Beyne 16- S Brun 17- A de la Lombardiere 18- M Dulin 19- J Foucard 20- C Faure 21- R Bizos 22- S Souvannavong

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

Seniors 1 : Montesson Vs S.C.U.F. en 2014 ; (10 – 10)
Lors de la précédente journée le S.C.U.F vient de marquer un grand coup en l’emportant chez le leader l’A.C.B.B. Fort de cette confiance les N&B ne ramènent qu’un décevant match nul de Montesson.
Composition de l’équipe 2014 :
1 William Monin – 2 Laurent Chabé 3 – Wesley Delahaye 4 – Thibault Roueff 5 – Quentin Bayard 6 –Julien Dumora 7 – Calixte Pierre 8 – Romain Preteseille (cap.) 9 – Fosse 10 – Kevin Malithe 11 – Nordine Addi 12 – Guillaume Perdereau 13 – Mengin 14 – Hugo Mestre 15 – Guillaume Tisné
16– Etcheto 17 – Frouin 18 – Deleau 19 – Indacochea 20 – Saliou 21 – Antoine Simon 22 – Vidalie

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –
En match d’ouverture 2014, la Réserve du SCUF bat Montesson 20 à 10
Compo : 1 – G. Constant 2 – Charlier 3 – Portier 4 – Perez 5- A. Lepape 6 – Chapuis 7 – Lhomme 8 – P. Belicar (cap) 9 – C. Le Garnec 10 – Cottrez 11 – P. Le Garnec 12 – Foucard 13 – Pucheu 14 – Brenot 15– G Fournié 16 –Huard 17– St Pierre 18 – G. Pomié 19 – Lallement 20 – MA. Le Garnec 21 – Begu 22 – Fournié C.

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

Seniors 1 : Montesson Vs S.C.U.F. en 2013 : (11 – 08)
Composition de l’équipe 2013 :
1 J Riboulet – 2 Laurent Chabé 3 – L Cottereau 4 – Thibault Roueff 5 – Arnaud Martin 6 – Julien Dumora 7 – Romain Preteseille (cap.) 8 – M Deparis 9 – Semeria 10 – C Macnaughton 11 – P Le Garnec 12 – H
Potier 13 – N Addi 14 – S Lacaze 15 – JB Gélis 16– Fakatika 17 – Deulio 18 – Bélicar 19 – Indacochea 20 – J Cottrez 21 – Antoine Simon 22 – K Rivière

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

En match d’ouverture 2013, la Réserve du SCUF s’incline à Montesson 17 à 05

Compo : 1 – Boutalbi 2 – Martin-Laval 3 – Diaz 4 – Perez 5- Portier 6 – Le Pape 7 – Trouble 8 – Kuru 9– Buzon 10 – Rivière 11 – Souvannavong 12 – Fournials 13 – Palomares 14 – Beulin 15 – Millat 16 –Roulier 17 – Decamp 18 – Passé 19 – Tissot 20 – C. Le Garnec 21 – Guillo 22 – d’Azemar

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

Seniors 1 : Montesson Vs S.C.U.F. en 2005 (10 – 12)
Composition de l’équipe 2005 :
1 Portier – 2 Corcia 3 – Honoré 4 – Grandvaux 5 – Alleaume 6 – Connolly 7 – Lavoir 8 – Chanfreau 9 –Paradis (c) 10 – Zancanaro 11 – Derome 12 – Marol 13 – Lacaze 14 – T Schwartz 15 – Amon 16– Pousse 17 – Barreaux 18 – Busson 19 – J Hospital 20 – Hanna
– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

En match d’ouverture 2005, la Réserve du SCUF s’incline à Montesson 13 à 07


Portrait d’ancien

André THEURIET (1887-1965)

Il n’est pas de figure sportive plus curieuse que celle d’André Theuriet. Né le 29 mars 1887 à Lyon, il est le petit-fils du délicat romancier Claude-Adhémar-André Theuriet. Depuis l’âge de onze ans, il est un touche à tout du sport. Il s’est illustré, on peut le dire dans la plupart des branches du sport, et cela sans y être poussé par autre chose que l’esprit sportif et le souci de fortifier et assouplir son corps.

Lire la suite…


La chronique de Mr Jean

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est inboundscuf-025.jpg.

Le char scufiste; en route hier, aujourd’hui et COVID sera……!

Déja la deuxième journée de championnat, elle s’annonçait conquérante pour les couleurs scufistes , malheureusement la Covid a terrassé les meilleures volontés, et santés. Les matchs sont reportés, le championnat continuera au gré du virus avant son arrêt probable…demain ou après-demain ?

Les clubs amateurs vivent des situations difficiles, effectifs qui se réduisent, des vestiaires fermés, des douches arrêtées et ils doivent se débrouiller pour survivre. Combien de clubs ont commencé leur dérive tant dans le jeu que dans la gestion de la trésorerie; la situation commence à se tendre chez les clubs qui sont « between », et là on va assister à la faillite de l’organisation rugby. Il est grand temps que cette crise du « Covid » redonne au plus borné des éleveurs de coqs, aux plus fanatiques des supporters de Garonne le sens des réalités et le goût du vrai cuir. Où sont-ils ces responsables fédéraux, régionaux pour annoncer une  trêve des championnats alors que les clubs ne peuvent plus s’entrainer aux horaires usuels de 20h à 22h, ne peuvent plus prendre une douche le dimanche car elles sont fermées, que les club-houses sont clos, en bref que la vie a abandonné ce jeu.. Qu’une fédération, ou une ligue, en un mot des gens élus, probablement compétents, se trompent à ce point et lancent des malheureux pratiquants dans une aventure où ils n’ont que faire, c’est là un des mystères dont l’histoire du rugby est riche. Mais à ce point !

La famille rugby n’en est plus une, les professionnels sont soumis aux dérives de l’argent et non de la passion de ce sport, avec des dirigeants plus soucieux des finances que de la santé des joueurs, « capital travail » . Nous sommes loin de ces joueurs aux fortes personnalités mais faisant preuve d’une grande modestie,comme Alfred Roques qui avait loué son exploitation agricole, pour partir en tournée en Afrique du Sud en 1958. Ce dernier que l’on félicitait d’avoir joué sans une plainte, sans un mot, neuf matchs sur dix, devant les redoutables piliers springboks, de la meurtrière tournée pouvait s’exclamer: « AH , dit-il, QUAND ON NE TRAVAILLE PAS, C’EST FACILE « ……! Il est vrai qu’il était un homme libre et non un obligé……. Aujourd’hui notre cher et vieux club reste fidèle à son histoire, le SCUF c’est un éternel hymne à l’amitié , et mon esprit est accaparé par une farandole d’esprits et de personnages disparus mais toujours présents dans tous les coeurs scufistes, ils nous ont tant marqué et tant donné…. aux autres sans esprit de retour, simplement, bénévolement, fidèlement et amoureusement……Que deviendrait Bruno Martin- Neuville avec le couvre-feu à 21 h, lui qui avait l’habitude de s’exclamer « la nuit est jeune » en poursuivant « le Vigorelli de la nuit « / et les tours s’ajoutaient aux tours , quant aux verres de contact , chaque étape était un lieu de célébration,: de Johny  Roure à l’auberge Basque, à Claudio d’Italie, Coco Perrin, Claude Saint-Louis, Michel Plante au Old Navy, Daniel de La Grille, Tony le landais et bien d’autres lieux qui furent à l’honneur lors des Marathons des Leveurs de Coude de notre ami Jean Cormier. Nous rencontrions Maitre Pierre Bouteilly qui nous conviait au banquet de la vie, et tous se révélaient des convives qui honoraient avec beaucoup de loyauté la fête, la tradition, les amis et le bon vin. C’était un beau soleil d’amitié pour un long voyage de nuit, puis un jour on a un truc qui pète et il n’ y a rien à comprendre……..!

Aujourd’hui les couleurs Noir et Blanc incarnent de belle manière l’esprit « brennusien  »  par ces belles équipes de jeunes qui restent, le passage de relais de génération en génération, et où l’Ovale est la passion, la folie douce ou bien ça n’existe pas. Malheureusement le train train du championnat, lieu d’exaltation des clubs autrefois ne peut retrouver sa mentalité joyeuse que quand face à ces équipes métronomes, body builders, se lèveront des challengers qui sauront enrichir la sage bravoure de certains d’une pétulante invention. Demain ..? Non maintenant, avec des clubs comme le SCUF. ….Car enfermer l’ovale dans des schémas arithmétiques par des pseudo-techniciens plus portés sur la vidéo que sur la passe n’augurent pas des lendemains qui chantent. Alors en ce début de saison, et en dépit des difficultés le navire SCUF s’ébranle et affronte les vents avec ses propres forces, alignant des petits aux grands des joueurs de bon aloi, certains parleront de « petits champions ». Pas nous. Parce que les victoires du SCUF sont les victoires d’équipes qui ne sont pas celles d’une grosse entreprise où l’on exhibe des monstres sacrés « urssafés » mais d’un club où l’on joue d’abord, et depuis 125ans, pour son plaisir, où le rugby est un jeu mais où on ne se moque pas tout à fait de l’enjeu. Et quel plaisir de voir ces seniors plus jeunes, plus mordants, plus assoiffés de jeu l’emporter de belle manière, d’autant plus que les poulets de grain de notre EdR donnent un nouvel élan à tout le club. Comment ne pas citer cette phrase de Christian Carrère ancien capitaine du XV de France, gentleman sur le terrain et dans la vie, grand ami du SCUF : à la question posée « Comment meniez vous votre équipe ? Il répondit « NOUS SOMMES DES COPAINS ET NOUS JOUONS COMME SI NOUS AVIONS GRANDI ENSEMBLE »

Bien que le club- house soit fermé préparons nous à honorer nos jeunes scufistes, et pour que la fête continue « Corydon, marche devant, Sache où le bon vin se vend » (Ronsard)

SCUFISTEMENT,

Jean Hospital


Le programme du week-end!


Calendriers 2020-2021




La NOUVELLE BOUTIQUE est en ligne est ouverte comme chaque début de mois : du 1er au 5 !! Retrait gratuit en magasin ou livraison sous 2 semaines (5€). Superbe Casquette et Serviette dispo à Rousié également.

Profitez-en en cliquant ici!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-11-1024x397.png.