SCUFmag n°302


Une victoire cruciale pour l’equipe 1…


L’édito du Vice-Président Julien Schwartz

 

Quel week-end humide ce fut!
Avec a l’arrivée la délivrance en guise d’éclaircie et un grand pas vers l’espoir de maintien pour notre équipe sénior.
Une équipe qui après les promesses de janvier traduites par des points de bonus défensifs glanés contre les grosses cylindrées, a enfin montré dès la première minute et pendant tout le match qu’elle savait ce qu’elle avait à faire.
Et plus son botteur échouait dans ses tentatives plus elle était solidaire avec lui en cherchant à marquer en aplatissant derrière la ligne. Resultat : 6 essais à 1!
Enfin une performance achevée qui ouvre la voie vers le maintien mais attention, il faudra confirmer tout au long du mois de mars et cela est loin d’être acquis!
Il faudra conserver cet état d’esprit.

Dans ce numéro du scufmag qui comporte tous les résultats de nos équipes (Ha ces cadettes! Ho nos gorettes! Aïe nos gorets! Yes nos cadets! Zut nos juniors!), vous trouverez aussi la nouvelle chronique de jean Hospital qui nous raconte que le SCUF compensait l’impossibilité de suivre les matches du tournoi dans un club house a lui comme c’est le cas depuis….un mois, en suivant tout simplement le XV de France de match en match tout en disputant lui lui-même un rencontre contre un club local de l’étape…on ne s’est jamais laissé abattre d’être un club errant !

Avant de commencer la lecture de votre gazette préférée, un dernier message : un gros mois de mars attend nos catégories .
Espérons que le virus voyageur et perturbateur qui sévit depuis janvier ne nous empêche pas de jouer notre sport favori.
Pour cela nous vous remercions tous de jouer le jeu de la prévention et de respecter au mieux les préconisations de notre chère ffr relayés par nos équipes dirigeantes.

Bonne semaine à tous membres de la galaxie scufistes!




– ABONNEMENT AU SCUFMAG –
Pour vous abonner au SCUFMAG, veuillez cliquer ici, vous serez dirigé vers le formulaire d’abonnement en bas de page
Le Club-House du S.C.U.F. est ouvert tous les mercredis après-midi, ainsi que les samedis et dimanches matin (café, thé, jus…). Et bien sûr les jours de matchs et de plateaux EDR.



Don au S.C.U.F : http://rugby.scuf.org/dons



Seniors 1 – 15ème journée Honneur :  S.C.U.F.S C U F33 – 13 C S Ministere Finances  Paris Finances

La partie se joue sous une pluie incessante. Dans les premiers instants, on harcèle les lignes arrières des Finances avec des chandelles, mais les jaunes resistent et connaissent un temps fort en venant jouer devant notre ligne des 5mètres. Suite à une pénalité convertie en mêlée, le 3ème ligne centre adverse démarre et casse trois placages pour aller marquer (0-7). Le S.C.U.F ne ferme pas le jeu et en produit d’ailleurs, mais accumule les fautes (00-10). Les scufistes reviennent dans la partie territorialement mais la réussite de Max Forgeois au pied lui échappe alors que la pluie redouble d’intensité. On s’en remet alors au pack des « gros » qui bénéficie d’une touche à 20m de l’en-but adverse. Cette distance est rapidement effacée et Antoine Simon aplati en coin (05-10). Quelques minutes plus tard la pression défensive des N&B aboutie à une mêlée à quelques mètres de la ligne d’essai. Le ballon sort proprement et après deux temps de jeu Ilan Tomasso aplati en force (10-10). La fin de la première période voit le S.C.U.F bénéficier d’une série de pénalité à 5m de la ligne adverse et le pack de devant vouloir s’acharner à défier physiquement son adversaire, mais sans succès…

En seconde période, le S.C.U.F rentre de suite dans la partie et met à la faute les Finances qui se retrouvent à 14. Les avants enchainent avec une pénalité jouée à la main, à la sortie du ruck Arnaud Beuille croise avec P Le Garnec qui s’écroule dans l’en-but (15-10). Le S.C.U.F s’en remet à nouveau à ses avants pour grossir le score. Suite à une touche au niveau des 22m adverse et à une série de ruck, Beuille trouve son pilier Tomasso lancé qui réalise un doublé (20-10). Dix minutes plus tard, les trois-quarts sont à l’honneur avec un contre mené depuis les 22m scufiste. Beaud de Brive, tout juste rentré sur le terrain, gagne son duel à la course, prolonge au pied, récupère le ballon et file à l’essai en coin (28-10). A dix minutes de la fin, les scufistes enfonce le clou avec une action qui démarre de leur 22m. Forgeois fait une passe croisée au pied pour son ailier Bizos qui récupère le ballon et feinte une toupie sur l’ailier adverse qui se manque. L’ailier scufiste accèlère et termine sa course 50mètres plus loin dans l’en-but (33-13). Le S.C.U.F continue à dominer la fin de partie mais ne marquera plus.

Le S.C.U.F fait une excellente opération au classement avec le point de bonus offensif glané. L’opération maintien continue la semaine prochaine avec un déplacement chez la lanterne rouge Gargenville.

@A.Demarty

La composition :

1. Ilan Tomasso 2. Antoine Simon 3. Tom Vincent  4. Alix Revert 5. PL Chevallier-Chantepie 6. Pierre Le Garnec (cap) 7. Jb Muckensturm 8. Paul Facomprez 9. Arnaud Beuille 10. Max Forgeois 11. Gaspard Fournié 12. Jake Hennessey 13. Eloi Coupry 14. Raphaël Bizos 15. Matthieu Ruiz
16. Arnaud Becquet  17. Quentin Bayard 18. Rodrigo De Casas 19. JB Gélis
20. Marc Alvarez 21. Sébastien Bignier 22. Gaëtan Beau de Brive
Nous vous proposons de venir encourager nos Séniors pour l’acte 2 dans la course au maintien ce dimanche à Gargenville.
Pourriez-vous svp vous inscrire (Nom Prénom) via le lien suivant avant jeudi midi pour pouvoir valider la réservation du bus?
Classement :
1-M Laffitte St Germain Poissy M Laffitte (62pts – 14m) 2- C A Chevreuse Chevreuse (62pts – 15m) 3- C O Multisport Bagneux Rugby Bagneux (53pts – 14m) 4- Rugby Aulnay Club Aulnay (44pts – 14m)  5- R C Paris 15 RCP15 (42pts – 14m) 6- Rugby Club Vallee De Montmorency Soisy Montmorency (31pts – 14m) 7- C S Clichy Clichy (30pts – 15m)  8S C U F S.C.U.F. (21pts – 14m) 9- C S Ministere Finances  Paris Finances (18pts – 14m)  10- C O Gargenville Gargenville (8pt – 14m)



Seniors 2 – 15ème journée Res. Honneur : S.C.U.F.S C U F05 – 14 C S Ministere Finances  Paris Finances

La Réserve, malgrè les blessés et les absents, a livré un non match. Etonnant par rapport à la dynamique qu’elle avait appliqué lors des rencontres précédentes. On peut considérér que l’équipe des coachs Chevrier/Chouraqui a grillé son seul joker en vue de la qualification pour les phases finales, car au classement le RCP15 et Bagneux ne lâchent rien.

@A.Demarty

La composition :

1 Mohamed Attia 2 Achille Legrand 3 Clement Cros 4 Jules olivereau 5 Jef foucard (c) 6 Paul beliard 7 Jules Robert  8 Theo Sou 9 Gabriel bizos 10 pierre fihey  11 Sinxay Souvannavong 12 Antoine Malbert 13 Arsenio Navarette 14 Cyprien Fournié 15 Julien Begu
16 Clement Filiol 17 Jonathan Vincent 18 Greg Martinez 19 Felix De Perthuis
20 Maxime Constant 21 Clement Le Garnec 22 François Kraft

Classement :
1- M Laffitte St Germain Poissy M Laffitte (66pts – 14m) 2S C U F S.C.U.F. (50pts – 14m) 3- R C Paris 15 RCP15 (46pts – 14m) 4- C O Multisport Bagneux Rugby Bagneux (45pts – 14m)  5 –  Rugby Club Vallee De Montmorency Soisy Montmorency (35pts – 14m) 6- C O Gargenville Gargenville (29pts – 14m) 6 – C S Ministere Finances  Paris Finances (29pts – 14m)  8- C S Clichy Clichy (22pts – 15m)  9 – C A Chevreuse Chevreuse (16pts – 15m)  10- Rugby Aulnay Club Aulnay (0pt – 14m)



Seniors Féminines – 14ème journée Fed1 – Bobigny 21 – 09 S.C.U.F/PORC 

Giboulées, ménagerie et défaite à Bobigny
Dimanche 1er mars, 11h30, il fait froid, il pleut, il vente… Les giboulées sont déjà là. Même si tout au long du match, les conditions sont difficiles, les Gorettes livrent un combat engagé contre les Louves de Bobigny, sur leur terrain à Pantin. On a gagné le match aller, il s’agit de recommencer l’exploit. Dès les premières minutes du match, l’envie est au rendez-vous. La pression défensive fonctionne, les maladresses et les avants des Louves s’enchaînent. Mais, nos adversaires lâchent rien. Les Gorettes non plus. Ouverture du score par Marine Huber à la 13e minute, à 35 mètres des poteaux. 3-0. Signe prémonitoire du match ? Au pied, les Gorettes domineront largement. Malgré l’avance, les assauts des Louves se multiplient. La défense est en place, rude, agressive. Ça se sent en mêlée où les impacts sont forts. Chaque fois qu’elles sont dangereuses, la pluie leur joue des tours… et la ligne des Gorettes est soudée. Collectivement, elles occupent le terrain. C’est rapide de leur côté, mais ça reste brouillon. Elles n’arrivent toujours pas à scorer. Et les gogos occupent le terrain. Les Louves s’énervent, les gestes d’agacement se répètent. Deux minutes avant la mi-temps, elles plantent un essai sous les poteaux. 7-3 quand l’arbitre siffle. Les Gorettes sont en place, personne ne se défile de retour sur le terrain. Malgré deux pénalités qui nous permettent de revenir devant, à 9-7, la deuxième mi-temps est de plus en plus dure. Les conditions climatiques sont extrêmes. Les ailières se soufflent dans les mains, les ballons glissent, la pluie s’intensifie. Pourtant, les gogos tiennent bon… jusqu’aux cinq dernières minutes finales. La solidarité indéfectible et l’envie des Gorettes n’auront pas suffi, les Louves plantent deux autres essais. Coup sur coup. Elles empochent le bonus. Côté Gorettes, malgré quelques belles occasions, elles n’ont pas réussi à aplatir. Doublées d’une pénalité ratée. Score finale : 21-7. En 80 minutes, deux sorties sur saignements, quelques échauffourées, un début de bagarre. Preuves d’un match très tendu. Cheveux mouillés après la douche, comme sur le terrain, la ménagerie se retrouve autour d’un buffet à l’heure du déjeuner dominical. L’ambiance est chaleureuse mais les sandwichs ont un goût amer.
Composition :
1. Elodie Chaudan 2. Florine Labarre 3. Adeline Gérard 4. Charlotte Flament
5. Gabrielle Lafond 6. Marion Boucher 7 . Alicia Lugan 8. Elsa Garros 9. Luana Greco 10. Juliette Minne 11. Meissa Allali 12. Marine Huber 13. Francine Yé 14. Zina Kugler 15. Alexandra Favard
16. Clémentine Réocreux 17. Wendy De Horta 18. Mathilde Cusson 19. Inès de Baynast 20. Enora Ceret-Lartigues  21. Blandine Freté 22. Jeanne Dall’Orso

Classement :

1 Stade Français (36pts – 10m) 2- Villeneuve d’Ascq (37pts – 9m) 3- Bobigny (34pts – 10m)  4Stade Rennais (18pts – 9m) 5- US Joue (20pts – 10m) 6SCUF/PORC (22pts – 10m)  7Union Bords Marne (13pts – 9m) 8 Rueil (19pts – 9m)   9 Evreux (4pts – 10m)

Lors de la 13ème journée, le Stade Rennais s’impose sur les Gorettes du SCUF/PORC 27-11




Seniors 3VC : 15ème journée Réserve PH –  Plaisir

45 – 24 S.C.U.F

L’équipe des Vieux cochons commencent très mal cette rencontre. La 1ère mi-temps est compliquée face au premier de poule. L’équipe 3 encaisse 5 essais et joue 20 minutes en infériorité numérique suite aux cartons jaune de Lahirle et Bontoux. L’increvable Thomas Schwartz, toujours à l’aise comme 3ème ligne aile, parvient à marquer un essai pour le S.C.U.F et à la mi-temps le score est de 31 à 07… La seconde période est acquise au S.C.U.F avec 3 essais, à nouveau de T. Schwartz, Olive et Preteseille, mais l’écart à remonter était trop important pour espérer l’emporter, d’autant plus que Plaisir avait franchi la ligne d’essai à deux reprises de son côté. C’est une défaite 45-24 mais une belle prestation tout de même des 17 joueurs. Samedi prochain, les Vieux Cochons reçoivent Créteil à 12h, un concurrent direct.

La compo :

1 – n. bontoux 2 – q. de Tarlé 3 – b. delhomme 4 – o. buchet 5 – a. porcier 6- g. sorin 7- t. schwartz  8- r. preteseille(c) 9- r. poletti 10- t. poletti 11- l. olive 12- r. demortiere 13- g. deTarlé 14- a. lahirle 15-a. coutaud
16- f. gallaire 17- m. de Tarlé

A noter : Tournée des Vieux Cochons du 14 au 17 mai à Madrid. Se renseigner auprès de Quentin De Tarlé




Juniors : 11ème journée National U18 –  S.C.U.F 10 – 15  Courbevoie

Réclamation, nous portons réclamation ! Il y avait de la boue sur notre synthétique ce samedi 29 février à Rousié !! Comment ça non !!!??? Comment expliquez vous alors que nous nous soyons autant enlisés ???
C’est toujours chiant les résumés quand tu perds et que c’est la 10ème défaite de la saison sur 14 matchs… Quel grand Monsieur ce feu Guilhem Guirado.
Allé, résumons !
On recevait Courbevoie, antépénultième (allé bim il est placé celui là), alors que nous étions avant-dernier. On les avait tapé chez eux à l’aller, il fallait qu’on gagne le retour à la maison pour prendre un pas positif dans la course contre le maintien en Nationale 2. On était prêt ! Je peux te dire qu’on te les avait décortiqué à la vidéo toute la semaine et qu’on avait déroulé de la stratégie digne des plus grandes batailles !
Mais on l’a pas vu venir, le fourbe, arrivé dans notre dos, sans prévenir, le lâche que dis-je, le traître, notre ennemi juré, nous même quoi…
T’en veux de la statistique ? 121 ballons d’attaque dont 59 joués directement sur les avants, 51 sur les 3/4 et nos ailiers qui n’ont quasiment pas touché un ballon du match. Et pour tout te dire, on a eu à plaquer que 69 fois ce qui est très peu (en moyenne une centaine par match.)
On est été à l’efficacité ce que Booba est à la poésie.
Je t’ai dit qu’on avait perdu au fait ? 10 – 15.
Allé, laissons tout ceci derrière nous !!!
Parc’que tu sais quoi ? On est toujours en course pour le maintien ! C’est juste que maintenant on a plus le choix, il faut gratter des points dans tous les sens, et ça va commencer par Samedi prochain contre Vincennes, actuellement dernier de la poule et que nous avons déjà battu deux fois cette saison. On lâche rien !!!  (A.M)
La composition :

1 – s. vialles 2- g. doze 3- e. goeury 4- m. aufenberg 5- l. cardoso 6- t. chaurand 7- n. fihey 8-c. sampic 9- t. negre 10- s. allam 11- p. michelin 12- j. gagnard 13- a. raffy 14- g. viala 15- j. saddier

16 – t. milande 17- s. salinier 18- m. auer 19- p. danne 20- m. pacton 21- n. lefebvre

Classement :
1 –  Ol Marcquois Rugby Marcq Baroeul (37pts – 9m) 2– Paris Universite ClubP.U.C (37pts – 9m)  3 –  R C VersaillesVersailles (32pts – 8m) 4 – Rugby Club De Suresnes - Hauts De SeineSuresnes (28pts – 8m)  5 – R C Paris 15 RCP 15 (9pt – 9m) 6 –S.C.U.F. (8pts – 9m) 7 – Courbevoie (6pt – 9m) 7 – Vincennes (6pts – 9m)



Cadets : 11ème journée National U18 – S.C.U.F 19 – 12  Courbevoie

On recevait Courbevoie après une longue série de défaite, de 4 matchs, qui nous ramenait jusqu’en décembre. On était motivé pour appliquer ce qu’on avait travaillé à l’entraînement et voir les progrès des joueurs. On a dominé ce match avec beaucoup de franchissement, une possession de la balle et de l’occupation de terrain, mais très peu de réalisme… On a passé plus de 30 minutes dans leur camp en première période pour ne marquer qu’un seul essai. On a vraiment eu du mal à concrétiser les nombreux temps forts que l’on a eu. On l’emporte et c’est une satisfaction pour le groupe. Il nous reste encore deux matchs à jouer pour consolider notre 4ème place qui est la dernière qualificative pour les phases finales N2. (FG)

Classement :

1 – Suresnes (44pts – 9m) 2 – Marcq (39pts – 9m) 3 – Bobigny (26pts – 9m) 4- S.C.U.F (19pts – 10m)  5 – Dunkerque (11pts – 9m) 6 –Courbevoie (9pts – 9m) 7- Lille (5pts – 9m)







Cadettes :

Belle victoire de nos cadettes 68 – 17 contre le rassemblement Montigny – Plaisir – Versailles (alors invaincu depuis le début de l’année).

Une belle prestation avec une faculté à gérer les temps faibles et les conditions climatiques difficiles 👏🏽

Rendez vous dans 15 jours (le 14 mars) pour la dernière journée de poule décisive en vue de la finale IDF le 29 mars ! GO SCUF !




Le programme S.C.U.F :

  • Seniors 1 : 16ème journée Honneur – 08.03.2020 – 15h – Gargenville Vs S.C.U.F
  • Seniors 2 : 16ème journée Res. Honneur – 08.03.2020 – 15h – Gargenville Vs S.C.U.F
  • Seniors 3VC : 16ème journée Res. PH – 07.03.2020 – 12h15 – S.C.U.F Vs Créteil
  • Féminines : 15ème journée Fed1 – 22.03.2020 – 15h – SCUF/Porc Vs US Joué
  • Juniors U18 : 12ème journée National – 07.03.2020 – 16h –  Vincennes Vs S.C.U.F
  • Cadets U16 : 12ème journée National – 07.03.2020 – 14h30 –  Lille Vs S.C.U.F




Le programme TV Rugby :

  • 05 mars : 20h45 – Canal+ sport – Oyonnax Vs Grenoble
  • 06 mars : 20h45 – Eurosport 2 – Biarritz Vs Nevers
  • 06 mars : 21h – France 4 – Ecosse U20 Vs France U20
  • 07 mars : 17h45 – France 2 – Angleterre Vs Pays de Galles
  • 08 mars : 14h00 – Eurosport 2 – Montauban Vs Perpignan
  • 08 mars : 16h00 – France 2 – Ecosse – France



La chronique de Jean Hospital : Avant, pendant et après…

Les années passent et le S.C.U.F continue …. Chaque génération s’est posée cette question : « Un passé glorieux, un présent fragile, un avenir incertain…?.. ». Et les 125 ans approchent pour des générations qui ont fait le Club. Le Scufisme est une manière d’être et un goût du jeu qui nous différencient des autre clubs, aussi de temps à autre il est difficile pour quelqu’un venant d’autres cieux de s’acclimater, « on reste ou on s’en va ». Toute l’histoire du S.C.U.F est marquée par cette problématique, et ce souffle brennusien qui transporte chaque individu ailleurs. Alors pourquoi ces pensées……? Nostalgie, vieillesse ou immense amour vis à vis d’un club qui nous a appris la fraternité, et creusé une amitié à nulle autre pareil . Pourtant  le docteur Martin, président du S.C.U.F, nous avait diagnostiqués, tous, «Tous des caractériels mais tous des séducteurs »…, et il avait raison. De cette partie du siècle , combien d’aventuriers, combien de soldats de Valmy, combien de joueurs à se sacrifier sous la bannière « Noir etBlanc » , mais tous à se donner pour leur Club….. Actuellement se pose la question : »C’était mieux avant ? » Vaste question où la réponse est difficile, mais la jeunesse prime, et l’humanité a l’étoffe du temps, elle n’est rien dans l’instant et c’est le souvenir réactualisé du mémorable qui la fait à chaque reprise avancer. Ce fut le but de chaque Président du S.C.U.F, rugby et omnisports. Nous étions élevés aux terribles hivers, la pluie deux fois sur trois, le brouillard anglais et la boue galloise, la bise écossaise et la folie irlandaise, aussi les terrains de Pershing ou de Bagatelle apparaissaient comme des pelouses , où on trébuchait sur une pâquerette et on continuait
à jouer, bien que meurtri et la vaillance était récompensée par une douche froide….. Nous étions alors une équipe, de joueurs et de copains prêts à absorber le houblon de la Rive Gauche…
« Ce cépage est sans pitié », la nuit restait jeune selon B. Martin Neuville. Que de souvenirs qui galopent et traversent les années , que de personnages qui hantent nos esprits et qui chahutent nos coeurs.
En ce dimanche 1er Mars se profile ce premier acte d’une tragédie en 5 actes dont le thème reste « Nostalgie ou Espérance », plus prosaïquement «Descente ou Maintien » et en plus l’équipe adverse : le club des Finances . Vieille rivalité, on craignait un match rouge, où ces dirigeants étaient plus dans l’état d’esprit d’un préfet de police qui voit fleurir les premières barricades . On vit un début de match gris, non sans beauté toutefois, allions nous voir un combat touffu, bourru, étranglé par la peur, coincé par l’appréhension accrue par les pénalités ratées ,,,? Du point de vue
gastronomique qui s’impose à Lyon, un rugby à l’estouffade. La pluie fut présente toute la partie rendant la balle glissante comme une savonnette , et notre anxiété prégnante……
Bien sûr tout peut changer, et la suite fut toute autre, toujours sous une pluie battante le match s’ouvrit comme une fleur de nénuphar ; Les scufistes cravachaient, attaquaient, faisaient donné la garde et dessinaient les contours d’une conquête. Le jeu scufiste pouvait s’épanouir, les adversaires étaient pris à la gorge, submergés par les vagues des »Noir et Blanc » , sur le reculoir en mêlée……
Et des mouvements coulés, chantant comme à vêpres, harmonieux en diable, du rugby pour l’école du Louvre ou la chapelle Sixtine ……. et les conditions climatiques toujours exécrables . Une belle victoire pour les garçons de PLG, réconforté par cette pluie qui devait lui rappeler celles revigorantes de la baie d’Auray……Et ces 33 points sont aussi ceux de la victoire d’un certain rugby que nous sommes encore un certain nombre à avoir la faiblesse de prendre pour un jeu, un simple jeu.
Encore une belle journée au Club-House chaque dimanche de plus en plus accueillant , et loués soient les efforts déployés par Christian Pouliquen et Bob. Et c’est un grand plaisir de voir toutes ses générations mélangées qui ont fait, qui font et qui poursuivent cette belle symphonie en Noir et Blanc . Que la fête continue……! .pour le bonheur de tous car comme le disait P.Mac Orlan ; «Un Club, c’’est une petite patrie dans la grande …… »

Scufistement….
Jean Hospital




La chronique de Jean Hospital : A TRAVERS LES STADES DU TOURNOI AVEC LE SCUF des années 60

Avec le mois de Février arrive le Tournoi où les 6 nations s’affrontent dans ce cadre immuable. « Chaque matin faisait naître une noble occasion. Et chaque occasion faisait naître un noble chevalier. » Que de légendes, que de lieux historiques ayant donné lieu à des empoignades viriles, pas toujours correctes mais où le ballon reste un hommage permanent à la fantaisie et au talent .
Dans les années 60 , le SCUF était un des rares clubs français à effectuer le voyage et accompagner l’équipe de France, c’est ainsi que nous connûmes chaque stade Landsdowne Road, Murrayfield , l’Arm’s Park et Twickenham et ce fut à chaque fois une grande découverte. Pourquoi et comment ces déplacements ? Nous le devions à un homme notre Président Jean.E.. Martin, docteur de l’équipe de France et personnage Fédéral. Le programme était le suivant : samedi matin, match contre une équipe locale, après -midi match international (place assise), soir, festivités et le Dimanche visite de la région ou de la ville. Nous étions logés à l’hôtel. En plus la fréquentation des joueurs de l’équipe de France ajoutait une excellence à ce séjour. Ainsi au pays de Galles nous rencontrâmes Porthcawl RFC, en Ecosse Lasswade Rfc, Blackrock College à Dublin puis à Londres en Universitaire London School of Economics, University College. Et pour couronner la saison le match au sommet Stratford RFC. Le SCUF était un club privilégié en dépit de ses pauvres installations à Paris mais nous avions acquis le respect du jeu et cette éducation anglo- saxonne qui habille si bien ce game, ce » Noble Game «, et dans ces stades une foule qu’enchante aussi bien la victoire que la simple beauté du jeu……..Pour des gamins de 20 ans et plus que nous étions alors, ces stades étaient non seulement des découvertes mais des émerveillements perpétuels. Habitués aux vieux rendez-vous de Colombes, ces chères vieilles tribunes où rien n’est mieux visible que le dos du spectateur de devant, l’affiche » France-Angleterre Samedi 15h stade de Colombes » nous comblait et nous avons vécu des jours comme ça, où le soleil brille, où le vent tombe, où le rugby flamboie parce qu’on a envie et qu’on a les moyens de se faire plaisir. Puis ce fut le« Parc des Princes » chaudron au public navrant et braillard aujourd’hui le Stade de France, fade, mais toujours pas un vrai stade rugby …
Alors , ce fut toujours et cela le reste, revenir à Cardiff est une des cérémonies les plus belles du monde, un match du Tournoi des 5 nations, cette fête énorme et un peu sauvage que célèbrent, à gorge déployée, soixante -dix mille Gallois ivres de ferveur nationale et de bière. Que de souvenirs dans cet Arms Park aujourd’hui modernisè et nommé Principality , parce que c’est là que le rugby accomplit l’inaccessible alliance entre la soif d’affirmation des individualités fous de leur talent et l’acceptation de la discipline collective. Et ces chants qui inondent cette enceinte où souffle le mistal atlantique …..
Puis Lansdowne Road, aujourd’hui Aviva Stadium, on assiste à cette ruée de guerriers irlandais, c’est comme si le pré de Lansdowne avait soudain fleuri des milles joies tachées de sang qu’a connues « ce peuple étrange dont les guerres sont gaies et les chansons sont tristes ». Une fête celtique… Comment ne pas rappeler cette anecdote qui survint à notre venue en Irlande : Nous rencontrons Blackrock College le Dimanche après-midi , l’équipe 5. Notre entraineur capitaine Ph. Absil s’offusque de jouer cette équipe 5, et on lui répond gentiment que c’est une équipe d’un bon niveau et que Blackrock compte 14 équipes…….et 14 terrains…..Nous reçûmes une leçon d’humilité d’autant plus que sur le terrain nous fûmes largement défaits. Mais belle réception avec des internationaux irlandais qui avaient joué la veille tels T.O’Reilly, Brophy , A. Mulligan…..tous anciens du College. Quelle leçon…! et quel peuple !!. A Dublin avec ses rues pleines de fous, de poètes et de filles au regard libre, sa rivière de pure bière où rodaient encore les ivrognes de John Ford et les tueurs de Flaherty pour vivre sur une pelouse un accès de fièvre joyeuse, à une ivresse violente et à ce courage indomptable des descendants de Mike Collins.
Et pour suivre Murrayfield où nous fûmes accueillis comme de vieux amis , le spectacle fut grandiose par cette simplicité de quinze gaillards jouant de tout leur coeur pour la gloire de l’équipe et de leur propre plaisir, au loyalisme sans égal. En ce début Janvier, le vent était écossais et la pluie et le froid étaient écossais En dépit des conditions s’accommodant fort bien,les Ecossais imposaient leur jeu tout en kilt et en tartan, un match aux couleurs des Stuart et au goût de whisky , nous perdîmes mais en dépit du vent qui dévale tout droit de la montagne proche, dans les hautes tribunes où nous étions rangés, en dépit de tout on a bien aimé cette foule d’enfants inondant la pelouse et cette foule qu’enchante la simple beauté du jeu. Et nous pouvions dire « Our heart is in the Highlands » .
Enfin Twichenham , une sorte de grande boite verte avec un gazon beau comme les dalles de Wetsminster, des gradins à pic comme à Orange et plus de bars à bière que de marchands de médailles à Lourdes. Un lieu magique , le lieu du monde le plus convenable et le plus ennuyeux pour qui n’aimerait pas le football rugby…….
Avec ce tour des nations on a appris que « La pluie, le vent, l’arbitre font partie du jeu , et il faut faire avec ». Février saison pleine pour le rugby excepté pour nos sybarites de la Lifr , on peut jouer à La Cipale en Fédérale mais on ne peut jouer en régional à Rousié d’où 3 semaines d’interruption, comprenne qui pourra……! C’est certainement pas de cette manière qu’on rendra ce sport attractif.
Alors le S.C.U.F va entamer sa dernière ligne droite, 4 matchs à disputer, oui les Scufistes ont perdu bien des batailles, ils n’ont jamais craint la défaite seulement la résignation. Aussi dans ces matchs à venir qui ,chacun,, comptera double , ils ne devront pas être résignés et devront jeter dans la bataille toutes les forces car on est humilié que si l’on veut bien l’être. Une tragédie se joue en cinq actes et c’est seulement à la fin du 5ème que le dénouement éclate. Ils doivent crépiter de fureur de vaincre et faire appel à leur fierté. Il serait dommageable que nous nous exclamâmes à la fin tel Boileau sur Corneille : « Après l’Agésilas,-Hélas ! Mais après l’Attila,-Holà ! »
Et là se poserait l’avenir du rugby au S.C.U.F, un changement de gouvernail devrait s’envisager pour résoudre cette question « RUG BE, or not RUG BE …..?? » Chassons ces pensées , seul le soleil d’Austerlitz brillera , et nos vaillants scufistes auront bousculé les adversaires et nous serons tous frères ……Dimanche 8 Mars , nous serons là pour continuer cette campagne et livrer cette seconde bataille de la reconquête, en partant à l’assaut de Gargenville et danser une sarabande effrénée avec des scufistes plus jeunes, plus en jambes, plus mordants , plus assoiffés de jeu.

Scufistement
Jean Hospital




Boutique S.C.U.F

Commande et paiement en ligne – Stock garanti – Retrait gratuit en boutique (40 Rue Saint-Jacques, 75005 Paris) ou Livraison à domicile pour 5€ (gratuite à partir de 150€ d’achat)  – Boutique en ligne ouverte du 1er au 5 de chaque mois jusqu’en juin.







Calendrier

Vous pouvez aussi l’intégrer à un outil de calendrier en utilisant l’URL suivante (format ical) : https://calendar.google.com/calendar/ical/pc5vbckvrmqgkj6rtbtlh8i5og%40group.calendar.google.com/public/basic.ics




Soirée des Partenaires mercredi 18 mars

Mercredi 18 mars 19h au club house du SCUF