Marc ALVAREZ


  • Né le 10 Août 1992 à Montivilliers, 76290
  • 176 cm / 77 Kg
  • Postes joués : Demi d’ouverture, centre
  • Profession : Ingénieur d’études dans le bâtiment
  • Situation maritale : Célibataire



– Quel est ton parcours sportif et rugbystique avant d’arriver au SCUF ?

Venant du Havre, j’ai commencé à jouer au rugby en 2005 au club du HAC. J’ai ensuite déménagé à Rouen en 2010 pour mes études où j’ai joué avec mon école et au club de Grand Quevilly pendant 3 saisons. J’ai ensuite joué au Canada pendant mon semestre d’étude là-bas, avec l’université de Concordia à Montreal. C’est en arrivant sur Paris pour mon stage et le boulot que j’ai signé au SCUF.

– Comment ou par qui tu arrives au SCUF en 2016 ?

J’ai en fait signé au club grâce à Julien Bégu, que je ne connaissais pas à l’époque. Il a également joué à Grand Quevilly avant moi et en arrivant sur Paris, un ami à moi connaissant Julien me conseille de signer au SCUF. Ça collait niveau localisation avec mon boulot et mon appartement. Il ne m’en fallait pas plus.

– Lors de cette première saison 2017 tu évolues en Excellence B. L’Equipe 2 finit 4ème de sa poule, et avec le classement des « punis » elle arrache sa qualification en 32ème de finale du championnat de France où elle perd 03-17 contre Marcq-en-baroeul.

Arrivé dans ce nouveau club, j’arrive à me faire ma place de titulaire en 10 en équipe 2 pour le premier match. Manque de chance, je me fissure le scaphoïde, 3 mois d’arrêt. Quand je reviens, des joueurs sont installés mais je finis la saison en faisant de nombreuses feuilles de match. Mais la saison reste tout de même un très bon souvenir et elle me donne envie de continuer la saison suivante.

– Au niveau des postes joués comment te positionnes tu ?

Mon poste au SCUF a toujours été demi d’ouverture. Mais cette année je joue plutôt 12, ce qui me plaît vraiment.

– Tu participes et remportes en 2017 ton premier Trophée des 30 sous le capitanat d’Antoine Simon. Souvenir et que penses-tu de cette rencontre ?

Mon souvenir est que je me fais les ligaments croisés sur ce match… Mais gagner un titre sous le capitanat d’Antoine Simon (meilleur joueur de fédéral 3) efface toute tristesse de la blessure <3

– Tu disparais des effectifs la saison suivante 2018, où étais tu passé ?

La réponse se trouve du coup dans la question précédente.

– Saison 2018/19, tu reviens en forme et participes à quasi tous les matchs de la Réserve. Au bout du championnat vous arrachez votre place en demi-finale et c’est une finale IdF qui s’offre à vous.

A titre personnel, cette saison est un vrai bon souvenir. Je reviens avec un nouveau ligament croisé au bout du troisième match, et participe à tous les matchs de la saison ensuite, sans aucun soucis au niveau du genou.

Niveau collectif, cette fin de saison restera aussi un grand souvenir avec cette qualification arrachée grâce à ce bonus offensif pris contre Versailles sur le dernier match. Mais l’image qui restera c’est cet essai en demi-finale de la légende Clément Le Garnec (Après un festival de Raph Bizos) à la dernière seconde contre MLSGP qui nous offre cette finale…. Magnifique ! Finale perdue contre Versailles d’un malheureux point après un match très engagé et où chaque équipe méritait de l’emporter.

– La semaine suivante, tu franchis la Manche pour jouer ta 1ère Rose Cup à Stratford. C’est une défaite honorable 28-17 et un we réussi, Souvenir ?

Ce match tombait en même temps que le premier tour des championnats de France de l’équipe 2. J’ai fait le choix difficile de lâcher l’équipe avec qui je me suis battu toute la saison pour aller jouer chez les anglais. Mais je n’ai aucun regret, tant ce weekend était fantastique. On sort un énorme match (où je dépanne en étant titulaire en 9), on fait la fête comme il se doit dans cet endroit qui sent le rugby comme peu d’endroit. Vraiment un évènement incroyable et inoubliable !

– Le SCUF croise malheureusement encore Versailles lors des 16ème de finale du championnat de France et c’est à nouveau une défaite serrée…

Encore une fois un match très serré, même si cette fois-ci j’ai l’impression qu’ils étaient un petit cran au-dessus de nous.

J’ai beaucoup plus de regrets pour la défaite en finale Ile de France que sur ce match… Passer si proche d’un bout de bois fait mal. Les larmes de certains anciens après cette finale perdue d’un point n’étaient pas agréables à voir.

– Dans la série des matchs perdus de peu, tu conclues ta saison avec le Trophée des 30 où les jeunes s’inclinent 41-38, après que vous ayez mené 14-00 à la 25ème minute. Problème de mental des jeunes ou le vieux gèrent mieux ses 80 minutes ?

A titre personnel j’arrive à ce match sur une jambe, cassé de la fin de saison chargée et du tournoi à 7 joué le weekend précédent, et je ne joue que les premières minutes avant de sortir sur blessure.

Mais je pense que le problème est que beaucoup de « jeunes » n’ont pas pris ce match assez au sérieux, ou du moins les « vieux » pas assez au sérieux. La désorganisation des jeunes face à la détermination des vieux a été fatale. Il n’y a rien à redire de leur victoire.

(Et le fait que les vieux gagnent donnent l’envie à certains de resigner la saison suivante ou même de sortir de leur retraite, donc c’est un mal pour un bien 😉)

– Cette saison tu es évidemment un “pilier” de l’équipe Réserve et les résultats sont pour l’instant satisfaisants. Penses-tu qu’il y a la place à nouveau de réaliser une belle saison ?

Cet été, nous avons connu beaucoup de départ et ce début de saison a été un peu poussif, que ce soit sur les présences aux entrainements ou sur notre premier match et ce résultat nul contre Montmorency. Mais le groupe commence à se construire et nous travaillons bien ensemble autour des « piliers » encore présents. Sans s’emballer, car la route est encore longue, cette victoire contre le RCP XV nous a fait du bien et nous avons confirmé cela avec ce match nul sur le terrain de MLSGP. Ce sera très difficile car la concurrence est rude dans la poule, mais nous pouvons, et devons, viser une qualification et ces 2 bons résultats contre 2 concurrents directs nous font du bien ! A nous de bien travailler pendant la mini trêve qui arrive pour enchainer les victoires (bonifiées) dès le mois de novembre.

– Au niveau ambition, penses-tu pouvoir prétendre à l’équipe 1 ? Est-ce que la Rose Cup au mois de mai est également un trophée que tu voudrais avoir dans une ligne de ton CV ?

Tout joueur a envie de jouer en équipe 1, mais c’est vrai que je semble avoir cette étiquette de pilier de l’équipe réserve, titulaire en 2 mais jamais considéré pour jouer en équipe 1. Sans prétendre être meilleur que les joueurs jouant en 1 je pense pouvoir prétendre à quelques feuilles de match avec cette équipe.

Et bien sûr que la Rose Cup est un trophée que je voudrais gagner ! Chez nous, ce n’est pas possible de revoir partir les anglais une nouvelle fois avec la coupe !!!

– As-tu qqchose à ajouter ?

Je vais faire grincer quelques dents, mais proposer des tarifs de consommations au club House plus élevés que ceux du Roi du café (notre QG) ne pousse pas à y rester ni à y consommer. Résultat, tout le monde file au roi du café dès les matchs terminés (Alors qu’il est magnifique ce Club house !!)

Photos @A. Demarty