SCUFMAG N°283


Equipe Scufiste

La Réserve et les Cadets toujours en course…

 


L’édito de la Présidente Anne Sampermans

Chaque victoire est une joie intense, mais il en est certaines qui ont une saveur particulière. Celle de l’équipe Première samedi dernier en fait partie. Il faut bien l’admettre, alors menés 25 à 9 à la 65ème, rares étaient ceux qui y croyaient encore. Pourtant, sur le terrain, eux y ont cru et n’ont rien lâché jusqu’au bout. De l’envie, de la détermination, de la générosité et un brin de réussite… Et un Clément Le Garnec en grande forme (une petite dédicace bien méritée pour ce joueur au grand cœur scufiste)

L’équipe Réserve et les Cadets N2  avaient montré la voie dans l’après-midi en remportant largement leur rencontre respective et empochant ainsi 5 points indispensables pour espérer se qualifier. Ces 2 équipes doivent encore aller chercher une victoire lors de leur dernier match face aux premiers de leur poule pour pouvoir participer aux phases finales.

Nos autres équipes ont eu moins de réussite. Nos Cadets R2 sont éliminés en 8ème de finale après une belle saison, et nos Juniors devront à nouveau passer par la phase de brassage la saison prochaine pour jouer en National 2. C’est évidemment une déception, mais c’est un groupe en constante progression et qui découvrait pour la première fois le niveau National. Il faut maintenant commencer à préparer la saison prochaine qui sera, sans nul doute, une réussite.

Quant à nos Minimettes elles échouent cette fois-ci mais on connaît leurs nombreuses qualités et on ne peut qu’être fier d’elles.

Au-delà des matches qui restent encore à jouer pour les différentes catégories, notre déplacement à Stratford s’organise. Le capitaine est déjà annoncé, Jérésime Cottrez emmènera l’équipe 1 avec à la clef, on l’espère, une belle victoire face à nos amis anglais. Ils étaient plusieurs à pouvoir prétendre au capitanat, mais mon choix s’est naturellement porté sur Jérésime, qui à mes yeux est un scufiste exemplaire et un amoureux de la Rose Cup.


– ABONNEMENT AU SCUFMAG –
Pour vous abonner au SCUFMAG, veuillez cliquer ici, vous serez dirigé vers le formulaire d’abonnement en bas de page
 

Don au S.C.U.F : http://rugby.scuf.org/dons





Seniors 1 : 17ème journée Honneur –  Clichy C S Clichy 25 – 26 S.C.U.F.

Le commentaire d’Arnaud Becquet (n°3) : Le début de match est assez équilibré, on met pas mal de rythme d’entrée. Mais on se prend un essai en coin, qui selon moi n’y était pas. Le joueur de Clichy commet un en-avant au moment d’aplatir, mais l’arbitre est loin et mal placé, et le valide (5 – 0). On revient dans la partie avec une pénalité, mais de notre côté on commet également trop de fautes et on en encaisse deux par leur n°15 très adroit au pied (11-03). On garde un bon rythme dans le match et on arrive à jouer chez eux et à les mettre à la faute, et comme ça on revient au score juste avant la mi-temps (11-09). On repart vaillant en deuxième période, on a la main sur le ballon et de leur côté ils prennent un carton jaune. Et alors qu’on pensait en profiter, on encaisse deux essais coup sur coup et on passe à 25-09… On pense alors que c’est plié et qu’on retombe dans nos travers. Alors on se décide à tout jouer et à les pousser dans leurs retranchements. La rentrée de Clément Le Garnec va être l’étincelle pour nous relancer. Il marque un essai de filou et on repasse à 25-14. On ne s’arrête pas là et on arrive à les asphyxier, on retrouve le jeu à la scufiste fait de passes, de soutien et plein de générosité. Sur le deuxième essai, le ballon circule dans tous les sens et on revient à 25-24. On garde la main sur le ballon et avec les avants on les met à la faute. La pénalité est tentée et réussié par Thibaud Faraldo et on passe devant. Sur le coup d’envoi, Clichy récupère le ballon et on commet un placage haut. C’est la pénalité de la dernière chance pour eux, elle est à 40m en coin. Malgrè l’efficacité de leur buteur tout au long de la partie, cette fois ci, elle passe à droite des poteaux et on l’emporte à l’extérieur 25-26 sous le regard de notre ancien capitaine, de passage, Calixte Pierre.

ÉQUIPE PREMIÈRE :

1. Jc Diaz – 2. Ilan Tomasso – 3. Arnaud Becquet – 4.JB Gelis – 5. Paul De Verneuil – 6. Valentin Foucher – 7. Max Pelletier – 8. Julien Rondel – 9. Arnaud Beuille (c) – 10. Maxime Forgeois – 11. Rémi Crossonneau – 12. Thibaud Faraldo 13. Eloi Coupry – 14. Julien Bégu – 15. Jeresime Cottrez
16. Thomas Vendrell – 17. Quentin Bayard – 18. Germain Troublé – 19. Arnaud Martin – 20. Clement Le Garnec – 21. Guillaume Perdereau – 22. Raphaël Bizos


CLASSEMENT HONNEUR IDF- Poule 1 :

1 – R C VersaillesR C Versailles (79pts – 17m) – 2 – R C Paris 15R C Paris 15 (62pts – 17m) – 3 R C MontessonR C Montesson (57pts – 17m) – 4 – Rugby Club Vallee De Montmorency Soisy Vallee De Montmorency Soisy (49pts – 17m) 5 – A S Lagny RugbyLagny (44pts – 17m)  – 6 – C S ClichyC S Clichy (41pts – 17m) – 7 – R O C Giffois R O C Giffois (29pts – 17m) – 8 – S C U FS C U F (29pts – 17m) – 9 –Clermont Club Rugby Clermont (14pts – 17m) – 10 – Ent Goussainville Gonesse Xv Goussainville Gonesse (2pt – 17m)




Seniors 2 : 17ème journée Res. Honneur – Clichy C S Clichy 15 – 53 S.C.U.F.

Le commentaire de Pierre Bélicar (n°8) : Le contrat était simple, pour se qualifier il faut qu’on prenne 10points en 2 matchs. Ca commençait ce samedi soir face à Clichy. On avait retrouvé notre ossature pour ce match, en revanche du côté des trois-quarts on était handicapé par Guillaume Perdereau et CLG qui doublaient avec l’equipe 1. On rentre bien dans le match, on marque des points assez rapidement. Ce qui nous permet de basculer à la mi-temps avec un petit matelas d’avance de 3 essais à 1. Globalement on joue les 20 premières minutes et puis on tombe dans un faux rythme. Du coup, après les citrons, le contrat était de gagner avec le bonus. On a donc passé la seconde et on a fait exploser Clichy. A partir de la 60ème minute, physiquement, ils n’y étaient plus et on a pu enfiler les essais. On finit en marquant 9 essais en tout. Ca a tout de même était un match engagé et ça nous a surtout permit de réaliser une bonne répétition face au gros prochain match face à Versailles.

ÉQUIPE RESERVE :
1- Pommath Biaye – 2- Tim Broutechoux – 3- Rodrigo de Casas – 4- Gauthier Hilfiger (c) – 5- Romain Preteseille – 6- Florent Maréchal – 7- Cédric Siourakan – 8- Pierre Bélicar – 9- Clément Le Garnec – 10- Marc Alvarez 11- Mathias Cloppenbourg – 12- Guillaume Perdereau – 13- Alexandre Coutaud – 14- Cyprien Fournié – 15- Edouard Di Silvestro
16- Cédric Hersant – 17- Arnaud De la Lombardiere – 18- Mohamed Attia 19- Pierre Louis Chevallier-Chantepie – 20- François Kraft – 21- Sinxay Souvannavong – 22- Pierre Beyne Markarian

 


CLASSEMENT RESERVE HONNEUR IDF :

1 –R C VersaillesR C Versailles (75pts – 17m) – 2 – S C U FS C U F  (68pts – 17m)  – 3 – R C Paris 15R C Paris 15 (67pts – 17m) 4 – R C MontessonR C Montesson (62pts – 17m)  – 5 – Rugby Club Vallee De Montmorency SoisyVallee De Montmorency Soisy (43pts – 17m) – 6 – C S ClichyC S Clichy (38pts – 17m) – 7 – R O C Giffois R O C Giffois (31pts – 17m) – 8 – A S Lagny RugbyLagny (22pts – 17m) – 9 – Goussainville Forfait – 10 – Clermont Forfait




Juniors N2 : 13ème journée – S.C.U.F. S C U F 07 – 36 R C VersaillesVersailles

Le commentaire de l’entraîneur Arnaud Martin : Ce Dimanche les Juniors recevaient Versailles pour l’avant-dernière journée du Championnat U18 Nationale 2. Il restait un dernier enjeu pour nos joueurs, celui de terminer sur 2 victoires pour s’assurer une 6ème place qui nous aurait épargner des brassages la saison prochaine pour jouer au même niveau. Il n’en sera rien, en cause cette cuisante défaite 37 à 7. Jamais, pendant les 70 minutes de jeu, les Scufistes n’auront réussi à se mettre au niveau. Et c’est bien çà dont il s’agit, se mettre au niveau. Évidemment Versailles a tenu son rang de 2nd de notre poule avec son niveau d’exigence qui n’aura cette fois si pas été celui de nos joueurs. 07 – 17 à la mi-temps, 07 – 37 à la fin du match, game over.

Samedi prochain nous nous déplacerons à Marcq en Bareul pour une dernière sortie, avec les honneurs espérons le.

 

CLASSEMENT National U18 – Poule 1 :
1 –Paris Universite ClubParis Universite Club (55pts – 13m) – 2 – Rugby Club De Suresnes - Hauts De Seine Suresnes (50pts – 13m) – 3 – R C VersaillesVersailles (50pts – 13m) – 4 – Ol Marcquois RugbyOl Marcquois (28pts – 13m) – 5 – R C Paris 15 R C Paris 15 (21pts – 13m) – 6 – Rugby Club De CourbevoieCourbevoie (20pts – 13m) – 7 – S C U FS C U F (13pts – 13m) – 8 – U S O Massif Central U S O Massif Central (7pts – 13m)



Cadets N213ème journée – S.C.U.F.S C U F 45 – 17 Bobigny

Le commentaire de FG Giroux : On jouait le dernier de la poule dans cette avant dernière journée du championnat, une équipe chez qui on avait perdu à l’aller, ce qui nous avait pas mal secoué et engendré une longue série de défaite. On avait donc à coeur de se racheter et surtout espérer la qualification en championnat de France en battant Bobigny. Chose qu’on a faite avec un match structuré. Avec les premières chaleurs, la différence s’est faite sur la fraicheur physique. En effet Bobigny avait un style de jeu peu mobile, tout le contraire de nous. On a réussi à se détacher à faire la différence en fin de première et deuxième mi-temps où on a enchaîné les essais. A côté de ça, on était que 19 sur la feuille de match et on a du batailler pour être avoir ce nombre de joueurs minimum. On a réussi à tenir les consignes qui étaient d’assurer le jeu au pied afin de les faire courir et les fatiguer physiquement, on s’y est tenu. On a marqué de beaux essais en contre et sur nos possessions de balle, donc grosse satisfaction avec notre faible effectif. Donc merci à tous et surtout aux gamins qui sont venus nous filer un coup de main alors que ça faisait un moment qu’ils n’avaient pas jouer. La semaine prochaine on se rend à Metz, chez le premier, pour essayer de se qualifier. En gros c’est un 32ème de finale que l’on joue.

.

– Photo Hervé Fihey –

CLASSEMENT CADETS N2 :
1 – R C Metz Moselle Metz (54pts – 13m) – 2 – U S O Massif Central Massif  (48pts – 13m) – 3 – S C U FS.C.U.F. (31pts – 13m) – 4 – Rugby Epernay ChampagneEpernay (30pts – 12m) – 5 –  Rugby Club Du Pays De Meaux Meaux (28pts – 13m)  – 6 – Rugby Club Strasbourg Strasbourg (20pts – 11m) – 7 – Noisy le Sec (15pts – 13m) – 8 – Bobigny (9pts – 12m)



Cadets R21/8ème de Finale IdF – Athis-Mons 63 – 17 S C U F S.C.U.F.

Le commentaire de Théau Charlier : On savait que ça allait être compliqué étant donné qu’on partait avec un effectif décimé avec des joueurs en voyage scolaire et beaucoup de blessés. Du coup on a du ré-équilibrer les forces entre l’équipe 1 et la 2, en favorisant volontairement les chances de la Une de se qualifier pour le championnat de france. On est donc 17 sur la feuille de match et c’est donc très compliqué avec des joueurs n’évoluant pas à leurs postes habituels. On commence le match en se prenant 4 essais très rapidement, on est à 28-00 au bout de vingt minutes… On voit que les joueurs baissent les bras très rapidement et à la mi-temps on est mené 46-00. En deuxième mi-temps on s’accroche, on met 3 essais contre 2. On a réussi à les remotiver. Par le collectif et par cette envie de produire du rugby on « gagne » la seconde mi-temps. On est donc éliminé de ces phases finales, les joueurs sont déçus évidemment. Mais tout le travail de cette saison présage beaucoup de positif pour la saison prochaine. On a tous hâte d’y être pour continuer cette aventure tous ensemble.

On est quand même très fier de cette équipe 2 qui a montré un très beau visage tout au long de cette saison. On a rarement eu deux équipes aussi compétitives depuis très longtemps, et c’est beaucoup de positif pour la suite et pour le SCUF. Ca veut dire que la formation est efficace et on espère que cet élan scufiste portera ses fruits jusqu’au bout, jusqu’en seniors, qu’on ait de plus en plus de jeune qui arrive au sommet et qui représente le club.

 
 
 



Minimettes F15 :

Une journée vraiment enrichissante ! Malgré deux défaites, nos filles ont tout donné pour faire bonne figure face à 2 très belles équipes : Lagny et Créteil (qui descendent du niveau B).

Ces matchs difficiles sont une étape importante et même nécessaire pour que nos filles franchissent encore un palier cette année !

Bravo à toutes pour votre investissement et l’es progressions affichées sur la journée !

 




L’Edito de Jean Hospital : Sur les bords de l’Avon…

Mai arrive, l’armada scufiste s’apprête à découvrir Stratford et le terrain de Pearcecroft, objet de toutes les rencontres depuis 1905. Un soleil lumineux, d’une gaieté folle ruisselant au dessus des tribunes, un soleil bien sûr, pour ces visiteurs buveurs de vin, ou un brouillard et pluie, où les buveurs de bière coulent ces guerriers, morts de boue, tout est envisageable,  Ney pourfendant les guards ou Wellington hachant les grognards…….That is the question .! La scène se déroulera à Pearcecroft, propriété du club depuis 1905. Un bel espace vert avec un gazon beau comme les dalles de Westminster, des gradins en bois bien conservés et un bar distribuant plus de pintes de bière que les marchands de médailles à Lourdes. Ce Club-House, un lieu magique, tapissé de plaques commémoratives et de photos, peuplé de fantômes, gentlemen aux genoux nus et de dames très vivantes et un peu mûres qui vont là comme à l’office. Un lieu privilégié le plus convenable et le plus ennuyeux à coup sûr pour qui n’aimerait pas le football rugby.

C’est dans cette région, sur les bords de l’Avon que tout a commencé, le nid des cygnes étant toujours au milieu de l’eau, dans ce collège de Rugby qu’un certain William Webb Ellis, élève bien noté, se saisit de la balle et se mit follement à courir, la portant dans ses bras, la portant dans les buts d’en face. La stupéfaction fut telle et le coup parut si beau qu’il ne fut pas exclu sur-le- champ et que la règle commença d’être remis en question. C’était le début et aujourd’hui une plaque de marbre rose fut apposée sur l’enceinte du terrain de Bigside, le champ de jeu du collège, portant cette inscription : « Cette pierre commémore l’exploit de William Webb Ellis qui, avec un jolis mépris pour les règles du football telles qu’elles étaient pratiquées à son époque, prit le premier la balle dans ses bras et courut avec, donnant sa principale caractéristique distinctive au jeu de RUGBY. A.D 1823 » Discussions, débats, ce n’est qu’en 1877 que sera définitivement arrêté l’effectif d’une équipe de football rugby, et c’est en 1880 que sera institué le referee .

Et c’est en 1877 que naquit le Stratford -on -Avon Rugby Football Club c’est une des plus anciennes associations des Midlands, cette région fut prolifique et les clubs historiques sont encore présents tels : Warwick, Banbury, Leamington, Alcester,……Et SRFC se développa certainement de manière plus harmonieuse que les autres, il le doit en partie à des dirigeants lucides et passionnés, à des joueurs attachés à leurs couleurs,certains connurent le très haut niveau comme Curry, Tom and Tony Pargetter, Foot ,David Cook et récemment Tom Price and Ben Howard( ces deux là ayant été internationaux des-20ans) , mais ils restent tous membres du CLUB, et aux nombreux anciens regroupés dans les VP ; Aujourd’hui il se veut le club le plus confortable du Warwicshire. Chaque scufiste va pouvoir goûter cet accueil si chaleureux d’une société recevant un vieux et cher cousin du continent. Cette Rose Cup , trophée de l’amitié , mais rude combat sur le ground, qu’il faut préserver et développer, ce que toutes les générations scufistes ont accompli et transmis.depuis 1905. Toutes les équipes historiques parisiennes ont cessé lueur rencontre ancestrale avec leurs homologues anglais ou irlandais, Puc, Rcf, Stade Français, seul le Scuf reste fidèle à l’entente cordiale, les liens d’amitié sont si deep-rooted. Quel beau voyage, depuis bientôt plus de 50 ans je ne m’en lasse pas.On vouera une reconnaissance éternelle « au peuple qui a donné au monde le rugby, le bridge, le whisky, le roman policier, »etc. Pour le golf, c’est déjà plus controversé. Les Hollandais le revendiquent. Mais où donc, de préférence, irez-vous faire une cure de golf pour les prochaines vacances ? En Hollande ?

Alors « FROGGIES ON THE PITCH…….next saturday and « Let us go forward together » For « THE ROSE CUP « ……….

Scufistement.

 



Prochains matchs :

  • Seniors 1 : 18ème journée Honneur – 14 avril 2019 – 15h – S.C.U.F. Vs Versailles
  • Seniors 2 : 18ème journée Réserve Honneur – 14 avril 2019 – 13h30 – S.C.U.F. Vs Versailles
  • Seniors 3 : 1/2 Finale retour – 6 avril 2019 – 15h – PORC Vs S.C.U.F. à Bobigny
  • Seniors Féminines : 5ème journée – 7 avril 2019 – 15h – St Geneviève des Bois Vs S.C.U.F/PORC
  • Juniors N2 : 14ème journée – 6 avril 2019 – 17h – Marcq en Baroeul Vs S.C.U.F.
  • Cadets N2 : 14ème journée – 6 avril 2019 – 14h30 – Metz Vs S.C.U.F.


L’Interview de Lazz : Jean HOSPITAL

Ce fut une jeunesse sportive, je faisais du foot au Stade Français le  dimanche et du hand avec le Lycée.Je suis venu au rugby sur le tard, notamment grace à Gérard Dufau, demi de mêlée international et prof de gym, il m’enseigna les fondamentaux. Mais c’est surtout les exploits de l’Equipe de France de Lucien Mias et Jean Prat qui m’éveillent vers ce sport et le livre « Le grand combat duXV de France » de Denis Lalanne qui fut le déclencheur. Je jouais souvent à Pershing dans des équipes composées sur place, jouer en club ne m’intéressait pas. A cette époque le rugby universitaire était prenant d’autant plus que l’équipe de Sciences-Po était originale, singulière où l’amitié prônait, et avec l’ami Dominique Tardi on ne se quitta plus, on se connaissait tous. Le quartier Latin était vraiment le rassemblement de tous les étudiants avec ses facultés, ses grandes écoles, ses cafés et déjà la crèmerie restaurant Polydor, haut lieu de la gent sportive et universitaire, Mme Bony, la patronne, connaissait tous les étudiants et les chansons……(Lire la suite…)




Le portrait de Lazz : Albert MAYAUD un médaillé d’or aux Jeux Olympiques 1924

Albert Mayaud fait parti des pionniers du S.C.U.F en natation, water-polo et quelque peu en rugby avec l’équipe des nageurs. Talentueux dans la discipline de la nage libre, il fait tomber les records au sein du club et se retrouve international dès 1919. Après l’échec des J.O d’Anvers de 1920, il décroche la médaille d’or de water-polo en 1924 avec l’équipe de France. Mais c’est au rugby qui va se consacrer en tant que dirigeant, amenant les Juniors B en Finale du championnat de France contre Perpignan en 1953.  Capés d’Honneur en 1930, Membre d’Honneur du S.C.U.F, Médaille d’Or du S.C.U.F en 1961, il oeuvrera ensuite comme vice-président de l’Omnisport… (Lire la suite…)




Au sommaire du magazine  ParisDixSept n° 132 de Avril-Mai :

L’interview croisée de Geoffroy Boulard et de Lionel Busson, Président du SCUF (Sporting Club Universitaire de France) – le sport comme vesteur de lien social, de confiance en soi, de développement intellectuel.

Cliquez sur ce lien pour lire l’article, agrandissez la page et rendez-vous en page 19




Seniors 1 : le dernier S.C.U.F. Vs Versailles en 2009…

Le 13 décembre 2009 le S.C.U.F reçoit Versailles dans le cadre de la 10ème journée de Federale3.  S.C.U.F 15 – 16 Versailles

Le résumé par Julien Schwartz : L’équipe première jouait contre le troisième du classement Versailles, avec le même groupe que contre Meaux.
un certain retour au source du jeu de l’année dernière s’était opéré la semaine précédente et avait permis de l’emporter à l’arraché. On attendait une certaine confirmation tout du moins sur les intentions de jeu.  La partie était équilibrée avec une maîtrise légèrement supérieure de Versailles. Ceux-ci ne devait de mener 6-3 que grâce à la botte plus précise de leur N° 10 avec un 2 sur 2 contre 1 sur 3 pour le SCUF dans le registre des coups de pieds depénalité. Puis Manu Motta pris un carton blanc et à 15 contre 14 Versailles en profita pour marquer un essai transformé d’avant juste avant la mi-temps (3-13). La seconde mi-temps commençait parfaitement pour le SCUF qui réussit d’efficaces enchainements avants/trois quarts avec des attaques au timing de passe retrouvées. Sur l’une d’elle les noirs obtinrent un touche et enfoncèrent le pack bleus pour marquer (10-13). Le SCUF continuait de mettre une grosse pression devant grâce à son pack (et ses poings) et Versailles ne du son salut qu’à un arbitrage incohérent pour ne pas dire indigent. Versailles en profita pour s’installer 20 minutes dans notre camp pour ne ramener finalement que 3 points (10-16). Le SCUF réussit pour les 10 dernières minutes à revenir dans le camp des royalistes bleus. Après une série d’enchaînement avant trois quart encore convaincants, les noirs marquaient encore en force devant sur la dernière action du match.  Notre ouvreur Matthieu Bordes avait la « gagne » au bout du pied : ce fut la « guigne » puisque la balle passa à côté et Versailles l’emportait.
Le botteur le plus régulier était en maillot bleu…y’à des jours comme ça…
rendons hommage à Matthieu qui fit un de ses meilleurs matches et qui a toujours pris ses responsabilité s sur les tentatives de coup de pied, ce qui par rapport au début de saison est un gros plus. Une défaite d’un rien qui permet d’aborder 2010 avec un certain optimisme… mesuré, encadré, contrôlé et qui ne stresse personne!


Compo de l’équipe :
1 CONSTANT Geoffroy – 2 MOTA Emmanuel (cap)- 3 COTTEREAU Laurent – 4 ROUEFF Thibaut – 5 MAUNOURY Olivier – 6 BIRADE Bertrand – 7 PRETESEILLE Romain – 8 MLADENOVIC Matthieu- 9 LIGNON Vincent – 10 BORDES Mathieu – 11 ZANCANARO Stéphane – 12 TARILLON Romain- 13 LACAZE Sébastien – 14 LE GARNEC Pierre – 15 DUGUIT Baptiste
16 DECAMP Geoffrey– 17 CHOQUET Denis – 18 GALLET Gauthier – 19 LABEYRIE Benoit– 20 POLETTI Roch – 21 POLETTI Thomas – 22 GIBERT Raphaël

En match d’ouverture Excellence B, la Réserve du S.C.U.F bat Versailles 28-10 (Compo de l’équipe : -1- ABDERRAHMANE Malik -2- SAINT PIERRE Julien (cap) -3- BOUTALBI Laurent -4- DEULIO Kevin -5- FRESQUET Jean Baptiste -6- VALENZUELA Nicolas -.-7- BIRADE Olivier -8- SCHWARTZ Thomas -9- BENLAHOUCINE Faraj -10- SCHWARTZ Julien -11- BRENOT Thomas -12- LESCOUMERE Manuel -13- POTIER Hadrien -14- FOUCARD Jean François -15- GELIS Jean Baptiste
-16- KURU Ulas -17- -18- D’AZEMAR Thibaut -19- DUMORA Julien -20- PELISSET Thomas -21- MAILLES Guillaume-22- MILLAT Guilhem

 

– * – * – * – * – * – * – * – * – * – * –

 

 
Retour sur les précédents…
13.12.2009 : 10ème journée fed3                : S.C.U.F. Vs Versailles           (15 – 16)
25.11.2007 : 7ème journée Honneur        : S.C.U.F. Vs Versailles           (10 – 09)  Equipe : 1- Fakatika – 2 Choquet – 3 Cottereau – 4 Barbe (c) 5 – Ojalvo – 6 Preteseille – 7 – Gambarte – 8 Chanfreau – 9 Tournié – 10 Bordes – 11 Foucard – 12 Paradis – 13 – Lacaze – 14 Schwartz T. – 15 Le Garnec P.
16 Riboulet – 17 Boutalbi – 18 Tissot – 19 Alleaume
04.03.2007 : 15ème journée Honneur        : S.C.U.F. Vs Versailles           (14 – 08)  Equipe : 1- Roueff 2- Choquet 3- Constant 4- Maunoury 5- Guenot 6- Gambarte 7- Gestin 8- Alleaume 9- Chouraqui 10- Marol 11- Ouguergouz 12- Paradis 13- Lacaze 14- Amon 15- Duguit
16-Riboulet 17- Boutalbi 18- Tatala 19- Lavoir 20- De Beauchesne 21- Valenzuela 22-Lemaire




Boutique S.C.U.F


Calendrier

Vous pouvez aussi l’intégrer à un outil de calendrier en utilisant l’URL suivante (format ical) : https://calendar.google.com/calendar/ical/pc5vbckvrmqgkj6rtbtlh8i5og%40group.calendar.google.com/public/basic.ics




L’archive sortie du grenier… : 1955

En cette année de soixantenaire, le club organise une grand ecélébration fêtée par tous, consacrée par un bel article de Jacques Goddet dont le tire est « Merci le SCUF« . Une grande réception à lieu à l’Hôtel-de-ville, avec un  match S.C.U.F contre sélection piémontaise composée de joueurs d’Alessandria et de Turin, au stade Jean Bouin, le samedi 29 octobre 1955, en présence de René Crabos, président dela FFR, Jules Cadenat, Roger Lerou, Adolphe Jauréguy, Serge Saulnier du SF, Jean Petitjean, Krotoff père du PUC, tous les amis parisiens du club. Le capitaine du S.C.U.F est Louis Ponsard qui anime une équipe alerte face à une excellente sélection piémontaise. Le coup d’envoi est donné par Georges Carpentier, ex-trois quarts aile n&b, et l’un des plus grands boxeurs mondiaux de tous les temps. Cette rencontre, où le S.C.U.F bat la sélection piémontaise 15-06 devant 2000 spectateurs, marque les esprits et les corps ; elle est suivie d’un banquet, d’un bal dans les salons de l’Hôtel Lutétia réunissant les scufistes et les amis des différents clubs parisiens.

L’équipe est composée de Petit – Berthier – Jacquet – Labat – Pedelaborde – Ferrard – K. benhaimi – C. Benhaimi – Ponsard – Richard – Cédé – Absil – D. Bozza



Le Tournoi des Petits Brennus est annulé