SCUFMAG n°280


Equipe Scufiste

En attendant les beaux jours…


L’édito du Vice-Président Julien Schwartz

Comme vous le savez le SCUF est un club amateur et formateur.
Amateur car aucun joueur ne touche un kopeck avec un maillot sans réclame au nom de notre philosophie de ce que doit être un club de rugby.
Formateur car le club met tout ses kopecks dans la formation et l’encadrement pour chaque scufiste de U8 à U60 (attention Arnaud Corbier est en passe avec Manu Enriquez de créer la catégorie U70 !) et cela afin qu’il progresse dans la pratique de son art et qu’il se révèle à lui-même à travers ce sport.
Bien que nous ne soyons qu’en février, nous pensons déjà à la saison prochaine et vous pourrez lire dans cette édition que le club doit renouveler et recruter un nombre non négligeable d’éducateurs dans plusieurs catégories de l’EDR.
En effet, il nous faut bien encadrer et renforcer les catégories et trouver un nouveau directeur technique.
Ensuite il sera nécessaire de créer un lien entre chaque catégorie pour que tout le club se retrouve dans une identité de jeu commune.
Ce n’est qu’une fois tout ce processus accompli que notre équipe sénior pourra bénéficier de l’apport de tous ces joueurs formés par une même idée du rugby et pourra remonter de quelques divisions comme le souhaite notre Arnaud Corbier national et bien d’autres.
Et tout cela avec un nouveau lieu de vie, le club house que chacun d’entre vous a pu voir sortir de terre au cours de l’hiver. Nous allons y arriver.

Pour le premier Week-end de rugby ensoleillé les différentes catégories de la section ont connu des fortunes diverses.

Il fallait regarder vers la jeunesse et la vieillesse pour les victoires.

Nos jeunes féminines portent bien leur noms car tels les avions F15 et F18 elles ont transpercés et bombardés les défenses adverses avec un jeu varié de décalages , de courses et de percussions qui confirment une nouvelle fois la qualité des ces deux catégories. Nos Cadets 2 validaient avec un match complet leur billet pour le championnat régional. Et nos Vieux cochons arrachaient la qualification pour super five (!) sur les terres de Rueil qui nous avaient été hostiles à maintes reprises ces dernières saisons.

Du côté des défaites, il y a eu celle sans grandes conséquences de nos séniors féminines, encore une sous les yeux de la présidente, qui va commencer à se demander si elle ne serait pas leur chat noir cette saison… !

Quand à nos séniors ils subirent la loi de PARIS XV. La réserve manquant le coche en ne jouant que par intermittence et l’équipe première ne lâchant le match physiquement que dans la 20 dernières minutes après avoir résisté vaillamment et joué de manière cohérente face à un équipe plus puissante et surtout plus confiante. Malgré cette défaite, l’équipe première a, en ce début d’année, retrouvé des couleurs et confiance en elle.
Et c’est le principal.
Elle a devant elle un mois de trêve pour travailler, transmettre  des ficelles aux juniors sur des entraînements en commun (le lien intergénérationel!) et finir en beauté cette saison de transition.
Florent Lazzerini nous gratifie d’une superbe interview d’Arnaud Corbier, Scufiste en or comme son « Corbier », humble, discret sauf sur le terrain et si bienveillant pour le SCUF.
Et pendant ce temps dans son billet hebdomadaire Jean « marmite » la « championite et la sélectionnite ». Je rajouterai la « réglementationnite » incontrôlée et pas toujours cohérente de nos instances.

Bonne semaine


– ABONNEMENT AU SCUFMAG –
Pour vous abonner au SCUFMAG, veuillez cliquer ici, vous serez dirigé vers le formulaire d’abonnement en bas de page

Don au S.C.U.F : http://rugby.scuf.org/dons




Seniors 1 : 14ème journée Honneur –  S.C.U.F. 09 – 34 R C Paris 15 R C Paris 15

Les commentaires de Clément Faure (n°9) : La 1ère mi-temps est serrée, malgrè notre mauvaise entame. On subit un peu, mais sans faire de faute. On reste sérieux et appliqué en défense. On encaisse deux pénalités, mais on arrive à revenir au score avec Maxime Forgeois (03-06). On n’est pas décroché, mais en fin de première période, on est dans notre camp et on fait une erreur d’option sur une touche défensive. On subit un maul sur 20 mètres et on encaisse un essai (03-13). On arrive à rivaliser dans le jeu en s’appuyant sur notre défense et en occupant le terrain adverse au pied. On revient au score 09-13. En face c’est une équipe en confiance, très dynamique et qui joue sur toute la largeur du terrain. Et on commence à reculer… On n’a plus de ballon. Ils ont su nous priver de ballons quand il le fallait, avancer et marquer. Vers la 50ème minute ils ont commencé à faire rentrer leur banc de touche et ca a fait la différence sur la fin de match qui se conclu par une défaite 09 – 34.

ÉQUIPE PREMIÈRE
1. Jc Diaz ; 2. Ilan Tomasso ; 3. ToTo Vendrell ; 4. JB Gélis ; 5. Florent Maréchal ; 6. Julian Rondel ; 7. Max Pelletier ; 8. Callum Slatter ; 9. Clement Faure ; 10. Maxime Forgeois ; 11. Gaspard Fournié ; 12. Rémi Pruvost ; 13. Thibault Faraldo ; 14. Matthieu Ruiz ; 15. Hugo Mestre

16. Quentin Bayard ; 17. Germain Troublé ; 18. Mohamed Attia ; 19. JB Mukensturm ; 20. Arnaud Beuille ; 21. Coupry Eloi ; 22. Rémi Crossonneau


CLASSEMENT HONNEUR IDF- Poule 1 :

1 – R C VersaillesR C Versailles (65pts – 14m) – 2 – R C MontessonR C Montesson (48pts – 13m) – 3 R C Paris 15 R C Paris 15 (43pts – 13m) – 4 – C S ClichyC S Clichy (40pts – 14m) 5 – Rugby Club Vallee De Montmorency Soisy Vallee De Montmorency Soisy (38pts – 13m) – 6 – A S Lagny RugbyLagny (30pts – 13m) – 7 – S C U FS C U F (24pts – 14m) – 8 – R O C Giffois R O C Giffois (20pts – 14m) – 9 –Clermont Club Rugby Clermont (12pts – 13m) – 10 – Ent Goussainville Gonesse Xv Goussainville Gonesse (2pt – 13m)




Seniors 2 : 14ème journée Res. Honneur –  S.C.U.F. 16 – 16  R C Paris 15 R C Paris 15

 Les commentaires de Marc Alvarez (n°10) : On débute bien le match. On passe les dix premières minutes dans leur camp. On doit marquer des points, mais on les marque pas… On joue une pénalité alors qu’on doit prendre les 3 points, on va en touche et on marque pas. Ensuite leur défense nous a gêné pour développer notre jeu. En seconde période, on arrive à produire un peu plus de jeu, mais le match reste très cloisonné dans l’ensemble. Il n’y a pas de grandes envolées, les défenses sont solides… On finit par marquer malgrè un arbitre excécrable pour les 2 équipes en seconde période. Guillaume Lair est à la finition d’un maul qui avance au ras. Le RCP15 en profite pour passer une pénalité inexistante et marque un essai suite au départ de leur n°9 que personne ne plaque. Ils repassent devant… Mais très vite on a du répondant et on égalise sur une pénalité (16 – 16). Ca se termine sur un match nul qui n’arrange personne au final. La meilleure opération pour nous c’était de gagner, pour rester maître de notre destin. Là il faut espérer qu’ils ne soient pas parfaits jusqu’à la fin de la saison.

EQUIPE 2 :

1. Pommath Biaye ; 2. Guillaume Lair ; 3. Rodrigo de Casas ; 4. Pierre Bélicar ; 5. Arnaud de la Lombardiere ; 6. Jeff Foucard ; 7. Cédric Siourakan ; 8. Nordine Addi ; 9. Gabriel Bizos ; 10. Marc Alvarez ; 11. Édouard Morris ; 12. Jeresime Cottrez ; 13. Ambroise Bréant ; 14. Julien Bégu ; 15. Pierre Beyne
16. Cédric Hersant ; 17. Tim Broutechoux ; 18. Pierre-Louis Chevallier-Chantepie ; 19. Jules Robert ; 20. Clement Le Garnec ; 21. Alexandre Coutaud ; 22. Thierry Saliou


CLASSEMENT RESERVE HONNEUR IDF :

1 –R C VersaillesR C Versailles (60pts – 14m) – 2 –S C U FS C U F (58pts – 15m) – 3 – R C Paris 15R C Paris 15 (58pts – 15m) 4 – R C MontessonR C Montesson (52pts – 14m)  – 5 – Rugby Club Vallee De Montmorency SoisyVallee De Montmorency Soisy (38pts – 14m) – 6 – C S ClichyC S Clichy (33pts – 13m) – 7 – R O C Giffois R O C Giffois (31pts – 16m) – 8 – A S Lagny RugbyLagny (18pts – 13m) – 9 – Ent Goussainville Gonesse XvGoussainville Forfait – 10 – Clermont Forfait




Seniors 3 VC : 10ème journée Club du Samedi – S.C.U.F. 24 – 07  Rueil

Les commentaires de Quentin De Tarlé : C’était le match de la qualification pour les phases finales, avec 5 équipes pour constituer ce championnat…(sans commentaires!)  Il fallait gagner. On était 20 joueurs, donc plutôt pas mal pour faire l’équipe. Ca a été un match très plaisant, peut être le plus plaisant depuis le début de l’année. On a réussi à bien jouer ensemble devant et derrière, ce qui n’avait pas été le cas jusque là. Grand plaisir de gagner un match. On n’en a pas gagné beaucoup depuis le début alors qu’on en était pas loin. C’était notre match le plus abouti. J’espère qu’on va pouvoir garder cette dynamique pour la suite. On a une belle équipe qui a su enchaîner les matchs. Comme quoi c’est toujours mieux de pouvoir jouer des matchs, ce qui n’est pas évident avec ce championnat très allégé en équipe…
.
EQUIPE 3 Vieux Cochons :
1 – G. Constant 2 – H. Battoue3 – Salvador 4 – L. Platt 5 – E. Enriquez 6 – T. Schwartz 7 – P. Baigts 8 – R. Preteseille 9 – R. Poletti 10 – R. Ruiz 11- A. Leroy 12- Q. De Tarlé 13 – M. De Tarlé 14 – Cloppenburg 15 – A. Corbier
16 – Bontoux 17 – Aubry 18 – Buchet 19 – Chevrier 20 – Olivé
CORBIER D’OR : Alexandre Leroy, pour s’être fait faucher par une taupe (sur du synthétique…) alors qu’il allait tout seul à l’essai !



Seniors Féminines : 1ère journée Fed2 – Arras 34 – 24 S.C.U.F./PORC

Défaite 34-24 contre une belle équipe d’Arras lors de ce début de deuxième phase de Fédérale 2 à XV, et deux belles victoires avec bonus pour les Gorettes à X !

Le commentaire d’Alexandra Favard : Gros dimanche pour les Gorettes qui étaient engagées sur deux fronts : un plateau de rugby à X déterminant pour la qualification en phase finales contre UBM et Montreuil et le premier match de play-off à XV contre Arras. 
Grosses victoires pour les filles du X qui offrent des pluies d’essais (6 essais à 0 contre UBM – 8 essais à 1 contre Montreuil) ! 
Défaite pour les filles du XV qui se déplaçaient à Arras sur un score de 34-24. 
Match très serré tout le long, avec une succession d’essais qui se répondent des deux côtés, malheureusement gagné par les Arrageoises. Les Gorettes offrent de belles actions de jeu quand elles ont la (très rare) possession du ballon, réussissant assez souvent à percer, mais ne parviennent pas à conserver et à jouer sur plusieurs temps de jeu. Les filles d’Arras montrent énormément d’envie et réussissent à nous faire douter à de nombreuses reprises. Grosses qualités de leur numéro 10 qui réussit à plusieurs reprises à nous franchir au ras des rucks. Sous pression, on rend sans doute un peu trop de ballons par coup de pied. Belle envie tout de même puisqu’à plusieurs occasions quand nous jouons à 14 elles nous attaquent dans nos 5 mètres sans succès. La fatigue physique aura eu raison de notre lucidité et de notre efficacité en fin de match. On connait nos axes de progression et on les attend au retour à la maison ! N’oubliez pas de venir nous encourager, on a besoin de vous !



Cadets Reg  : 6ème journée – S.C.U.F. 34 – 10 Chilly

Les commentaires de l’entraîneur FG Giroux : On recevait le dernier de la poule en match en retard, l’occasion de mettre le RCP15 à 6 points et d’assurer la qualification. On avait donné des objectifs clairs et simples aux joueurs en leur faisant compter le nombre de placage réussi et raté afin qu’ils aient une évaluation de leur performance défensive. Offensivement, on leur a demandé de réaliser le plus de passe possible et le moins de ruck possible. Les joueurs étaient en confiance. Ils font une bonne entame de match en marquant 2 essais. On a eu un petit coup de mou ensuite avec des blessés à la charnière. Ca nous a destabilisé et on a encaissé un essai. Mais on est revenu directement après et on marque avant la mi-temps. En 2ème période, on a réussi à garder le rythme et à marquer à nouveau de nombreux essais. Ce fut un beau match et plein de satisfaction avec la qualification en championnat régional. Le dernier match contre le RCP15 sera du bonus, et on pensera à se préparer pour la prochaine échéance des phases finales.

CLASSEMENT CADET :

1 – U S O Athis MonsAthis-Mons (29pts – 9m) – 2 – S C U FS.C.U.F. (27pts – 9m) – 3 – R C Paris 15 RCParis 15 (21pts – 9m) – 4 – Marcoussis (20pts – 9m) – 5 – Etampes (18pts – 8m) – 6 – Chilly (10pts – 8 m)




Club House du S.C.U.F : Appel au peuple !

Cher(e)s Scufistes, Cher(e)s ami(e)s,

Après quarante ans d’attente et 124 ans après sa création, la maison du S.C.U.F., un Club House, va voir le jour au stade Max Rousié très prochainement. Vous trouverez dans le courrier joint à ce mail toutes les informations à ce sujet. Le Club fait appel à toutes les bonnes volontés et à vos connaissances.

Il nous fait maintenant aménager ce club-house, se l’approprier en lui donnant une identité, et l’équiper. L’ouverture prochaine de ce lieu de vie est un évènement important pour notre Club. N’hésitez pas à faire circuler cet appel aux proches du Club et à relayer le message sur les réseaux sociaux

amicalement

Lionel Busson
Président du SCUF Omnisports

Pour ouvrir le courrier cliquez ici


Comment nous aider ?
■ en envoyant un chèque à l’ordre du SCUF – à SCUF – Club House – 31 rue Gauthey – 75017 Paris.
■ en effectuant un virement sur le compte bancaire du SCUF omnisports en précisant votre nom et le mot clé « CLUB
HOUSE » dans le motif :
IBAN : FR76 1010 7001 7500 7230 0796 153
■ en prenant contact avec Jean-Michel Constant
SCUF – 31 rue Gauthey – 75017 Paris – 01 42 28 50 38 – 06 85 12 79 99 – [email protected]
notamment si votre entreprise ou une entreprise de votre réseau peut contribuer en matériel ou en prestation. Nous sommes en particulier à la recherche de matériels neufs ou de prestation dans différents domaines :
▪ appareils électroménagers (frigo, plaques, four, micro-ondes, salamandre,…),
▪ en mobiliers (fauteuils club, mange debout, chaises hautes, chaises et tables pliantes,…)
▪ en menuiserie,
▪ en miroiterie,
▪ en signalétique,
▪ en encadrement ,
▪ en textile d’ameublement,
▪ en matériel de sécurité (vidéo-surveillance, alarme, coffre-fort…),
▪ en matériel d’informatique (système encaissement, Ipad,…)
▪ en matériel audio-visuel (vidéo-projecteur, matériel de sonorisation)
▪ en vaisselle et en verrerie
Pour faire vivre le Club House, nous sommes également à la recherche de partenariat dans le domaine de l’alimentation et des boissons.




Seniors 1 : le dernier Clermont Vs S.C.U.F. en …2007

Le 9 décembre 2007, 8ème journée Honneur, le SCUF s’impose 23-11

Le résumé de François Guillermet : Par ce beau dimanche de tempête, le championnat nous emmenait à Clermont dans l’Oise et pas en Auvergne. Le SCUF n’est pas dans le Top 14, il ne faut pas rêver. Nous rencontrions donc les derniers de notre poule de luxe et la consigne était de gagner et de soigner le goal-average. Pourtant à la 6′ c’est Clermont qui marque les premiers points à la suite d’une pénalité sifflée à 45m en face des poteaux. Avec l’aide du vent, le buteur clermontois envoie la balle entre les perches. (3 – 0). Action, réaction, le SCUF va camper chez l’adversaire. Après quelques regroupements et pic-en-gros (on dit « pick and go » c’est de l’Anglais) les gros Scufistes franchissent la ligne et marquent un bel essai près des poteaux. Notre belle blondasse d’ailier qui voulait se la péter rate la transfo. (3 – 5)
Franchement, depuis qu’elles savent que le trophée est une grande bibite magnifiquement sculptée dans un bois précieux venu du Tchad, elles font vraiment tout pour le remporter. Merci au passage à Lionel dit la Loco pour ses dons de sculpteur (c’est Mme qui doit être contente…) C’est çà de l’autoportrait.
Bref, il fallu attendre la 26′ pour voir une nouvelle action des avants à 5m de la ligne de but adverse se terminer par un drop de Mathieu. (3 – 8) Mais peut-être y avait-il mieux à faire, la défense de Clermont étant aux abois. Vers le fin de la mi-temps, Clermont se ressaisit et campa chez nous. Plusieurs pénalités leur permirent d’améliorer le score mais avec le vent la tache de buteur est parfois difficile. Ce n’est qu’au bout de la trois ou quatrième tentative que le botteur passa la balle entre les barres. (6 – 8) score à la mi-temps.
Le plus dur était fait puisque nous avions joué contre le vent et il fallait maintenant soigner le score. C’est bien parti car sur le renvoi, Baptiste notre ailier d’un jour, récupère la balle, cadre, déborde et s’en va tout seul marquer un essai qui n’était pas évident au départ. Bien joué. Mathieu
s’appuie sur le vent et transforme du coin du terrain. Beau coup de pied ! (6 – 15). A la 5′ l’arbitre nous accorde une pénalité à 22m à gauche des poteaux. Mathieu, décidément dans un bon jour, transforme. (6 – 18). Pour ne pas en rester là, les avants remettent le couvert à la 8′ et franchissent une nouvelle fois la ligne de but adverse. L’arbitre accorde l’essai que Mathieu ne transformera pas. La fatigue sans doute ! (6 – 23) On pensait que l’équipe de Clermont allait renoncer et perdre pied. C’est mal connaître l’adversaire qui se ressaisit et ira ensuite monopoliser le ballon dans notre camp. De la 10′ à la 30′ ce sont des actions incessantes des Clermontois, des pénalités contre nous, des cartons. Heureusement, on s’en sort grâce à une bonne défense mais s’il vous plaît, Messieurs les joueurs du SCUF, ne jouez plus avec nos nerfs. Il faudra attendre la 34′ pour voir enfin un essai des Clermontois, ce qui n’est pas volé par rapport à cette longue période de domination où le Scuf n’avait répondu que par des fautes flagrantes. (11 – 23) Après une petite révolte, le SCUF revint dans le camp de Clermont, mais trop tard l’arbitre siffla la fin du match. Dans un match où le SCUF aurait pu mieux faire et gagner par un plus net avantage, trop de fautes viennent ternir l’ensemble, une meilleure conquête serait appréciable et s’il te plaît Gérard, apprends à faire des photos. (c’est flou d’Afflelou)
Mention spéciale à Javier pour son rôle de soutien à Mathieu pour passer les transformations et qui après un choc nous fit une démonstration de
vérification de son service trois pièces. Mention également à Charles pour ses courses gracieuse mais ô combien efficaces, à Thibaud  pour sa vaillance et aux trois quarts pour leur défense.


L’équipe :
1 COTTEREAU – 2 RIBOULET – 3 CONSTANT (cap) – 4 OJALVO – 5 ALLEAUME – 6 GAMBARTE – 7 HOCHART – 8 DE LIEDEKERKE – 9 CARRION – 10 BORDES – 11 DUGUIT – 12 PARADIS – 13 LACAZE – 14 VAN DER HAAS – 15 LEGARNEC
16 CHOQUET – 17 ROUEFF – 18 – 19 OUSTEAU – 20 REVOL – 21 – 22 TISSOT
.
En match d’ouverture, la Réserve s’imposa 23-10.



Cadettes F18 :

Belle victoire contre MLSGP 30 à 21 (Maisons-Laffitte, Saint Germain en Laye et Poissy)

Bravo les filles ⚫️⚪️




Minimettes F15 : Ca déroule !

Les filles enchaînent contre les garçons avec deux belles victoires :
– 19 à 10 contre nemours/Savigny
– 49 à 15 contre livry / blanc mesnil

Une meilleure opposition que les filles ont contré grâce à une solidarité collective décuplée ! Le tout dans un état d’esprit sans faille qui apporte un vrai vent de fraîcheur au rugby masculin !

Beddar Neyla, Erguz Seyma, Lembey Lobey Dora, Tounkara Hawa, Traoré Aby ont été retenues pour le regroupement Régional de février. Encore une fois, le S.C.U.F est le club le plus représenté d’IDF !




Ecole de Rugby : On recrute !

 Pour la saison prochaine, le SCUF Rugby est à la recherche :

– d’un coordinateur sportif en charge du projet sportif du club et de la formation des entraîneurs/éducateurs des U8 aux Séniors

– d’entraîneurs/éducateurs pour les catégories U12/U14/F18, disponibles le mercredi après-midi et/ou le vendredi soir avec un match le weekend

– de dirigeants en U16 et U18 pour gérer les feuilles de match et la logistique des rencontres.

Contactez nous en mp, merci.

Merci de partager largement cette publication

Triangulaire du samedi 09 février au Massif central.

Bravo à nos loulous qui se sont lévés samedi matin. Ils ont été beaucoup plus courageux que nos adversaires du jour qui ne sont pas venus sans nous prévenir. Ce n’est que partie remise.
*************************************** Début CR ***********************************************
 
Triste week-end pour le rugby français mais avec les U8 du SCUF l’avenir est radieux !
Finalement, le plus dur fût d’arriver au stade Georges Carpentier (ailier du SCUF saison 1918-1919 et accessoirement champion du monde poids Welter de boxe en 1920 après son KO sur Battling Levitsky) à l’heure matinale de midi vu les encombrements du périphériques et les aménagements de la circulation automobile autour du stade qui rendent l’accès à son parking pratiquement clandestin. Le retour à Carpentier est toujours émouvant puisque ce fût longtemps notre terrain où des générations de scufistes ont foulé la pelouse, à l’époque naturelle, puis il y eut l’aventure de l’école de rugby commune avec nos amis du Massif Central ; ce qui fait désormais des rencontres entre nos deux clubs des sortes de derby.
D’un commun accord avec les éducateurs du Massif, nous décidâmes de jouer à six contre six, d’abord deux fois 8 minutes à toucher deux mains puis le même temps avec placage aux jambes. Résultat, que des victoires : 7-5 à toucher et 6-5 à plaquer. Tous nos joueurs sauf un (il se reconnaitra) ont marqué au moins un essai er réussi un beau placage aux jambes.
Comme les samedis précédents, nos joueurs ont tous fait preuve de constance dans l’avancée, avec, pour la plupart, des changements de pied de toute beauté et, pour certains, des passes en mouvement. Il reste à bien rechercher le partenaire le mieux démarqué et il faut que celui-ci appelle le porteur de balle pour qu’il déclenche la passe. Pour notre première expérience de l’année avec placages, tout s’est très bien passé.
Mention spéciale à Stanislas pour son interception digne du tournoi des six nations et à Come qui a découvert que la ligne droite était le plus court chemin entre la ligne d’engagement et celle d’essai.
Pour finir quelques mots du philosophe et ex-troisième ligne agenais Michel Serres tirés du grand jaune du 1 er février : « une équipe de rugby est finalement une école de droit.
Pourquoi ? Parce que la violence est beaucoup plus avancée dans ce sport-là et que les règles doivent être encore plus précises pour que le joueur domine sa violence … Le rapport entre la violence et les règles crée un extraordinaire apprentissage du droit et de la justice. Le rôle de l’arbitre, ainsi, est prééminent. »
Merci aux parents et accompagnateurs porteurs d’eau et ramasseurs de ballons.
Présents : Roman Brembilla-Amani, Marlon et Stanislas Chopin, Corenthin Jonvel, Maxime Joulia, Dimitri Kostantidinis, Come Le Goff, Léonard Lhéritier, Adrien Loygue, Raphael Nicolas.
Et bravo également aux 13 courageux participants et 5 éducateurs qui ont bravé les conditions climatiques de l’entraînement du dimanche matin.
************************************************* Fin CR ************************************
Scufistement,
Les éducateurs




Prochains matchs :

  • Seniors 1 : 15ème journée Honneur – 17 mars 2019 – 15h – Clermont RC Vs S.C.U.F.
  • Seniors 2 : 16ème journée Réserve Honneur – 24 mars 2019 – 13h30 – S.C.U.F. Vs Lagny
  • Seniors Féminines : 2ème journée Fed2 – 3 mars 2019 – 15h – S.C.U.F./PORC Vs Ste Geneviève des Bois
  • Seniors Féminines : 3ème journée Fed2 – 10 mars 2019 – 15h – Suresnes Vs S.C.U.F./PORC
  • Juniors N2 : 13ème journée – 31 mars 2019 – 11h – S.C.U.F. Vs Versailles
  • Cadets N2 : 13ème journée – 30 mars 2019 – 15h – S.C.U.F. Vs Bobigny
  • Cadets Régional 2 U16 : 10ème journée – 16 mars 2019 – 15h – S.C.U.F Vs RCP15


L’Interview de Lazz : Arnaud CORBIER

Mes goûts et mes pratiques sportives ont peu varié ces dernières ..décennies : beaucoup de tout (sports nautiques, montagne, etc.), avant tout pour le fun plutôt que pour le côté « compétition » (si c’est pas de l’ADN de Scufiste , ça !). Le rugby est arrivé naturellement : un grand-père talonneur au Racing dans les années 20, ..je suis né et j’ai grandi à Toulon . Mais le rugby est devenu important pour moi surtout en universitaire… (Lire la suite…)




La chronique de Jean Hospital : Sur le chemin de Rousié…

Sur un chemin malaisé, sablonneux, où le vent déploie ses rafales le S.C.U.F se déplaçait à Goussainville avec une seule équipe car en face il il n’y avait pas assez de licenciés pour présenter une réserve, encore un bon résultat de la politique démagogique des autorités élues….. Où va-t-on ? Dans une impasse où les victimes sont les clubs et encore des gamins qui veulent tâter de l’ovale, de moins en moins d’ailleurs… En France « la championnite » et la « sélectionnite » « font des ravages, mais personne ne s’en soucie. La FFR, ce colosse aux pieds d’argile, ne nourrit pas ses clubs, quant aux ligues elles s’embourbent dans des règlements et calendriers abscons, en voulant se substituer aux clubs , elles creusent leurs tombes …. au détriment de l’intérêt général tout en croyant le servir. « Il faut avoir été berger pour apprécier le bonheur des moutons ……….. »
Ce Tournoi des 6 nations nous permet de voyager à travers les stades qui évoquent chacun un climat particulier, des traditions et des publics merveilleux et éduqués. Si les noms de l’Arms Park, de Landsowne Road, de Twickenham, de Murrayfield tambourinent dans ma mémoire (J’ai gardé les anciens noms qui chantent mieux!), que nous aimons ce jeu de flamme et de rires, ce jeu qui fige des populations entières autour du poste de télévision, entre l’Adour et le Rhône, les jours du Tournoi des six nations. Et toutes ces nations qui gardent la tradition aussi vraie et locale que des classes de communale. Ah..!. Murrayfield…….! Le rugby écossais a sa légende : celle de lourds bonshommes au teint de brique, bien calés dans leurs tranchées de boue. Invincibles au coeur de la tempête et intraitables sur les principes de l’amateurisme : et ils étaient les derniers à avoir accepté que l’on numérote les joueurs (« comme du bétail ») et que l’on puisse se concerter avant le match. Aujourd’hui l’évolution a fait son oeuvre, et ils se sont adaptés, mais ils restent quinze gaillards, jouant de tout leur coeur pour la gloire de l’équipe et leur propre plaisir. On passe toujours un bel après-midi à Murrayfield, avec ses cornemuses pleines de larmes, des fantômes d’anciens troupeaux et l’odeur du vieux cuir dont on fait des ballons de légende. En dépit de la défaite, du vent qui dévale tout droit de la montagne proche, des hautes tribunes, en dépit de tout, on aime cette foule d’enfants et leurs éducateurs agitant le petit drapeau de leur école, de » Flower of Scotland « , chanté a capella par ce public. Que c’est beau, une foule qu’enchante aussi bien la victoire que la simple beauté du jeu. Une leçon de savoir vivre et une éducation… Qualités que nous retrouvons sur chaque grand stade Outre -Manche.

Nous sommes loin de ce public français de plus en plus navrant, de plus en plus grossier,  chantant faux « la Marseillaise » sous les banderoles de Clochemerle. Triste spectacle que ce stade de France…… Ah…le vilain bruit que fait dans la demi-brume une foule qui siffle un adversaire loyal.! Le public du Parc ne s’est pas amélioré en passant au grand Stade. Le voila qui ajoute aux mauvaises manières d’antan la goujaterie particulière aux gens bien habillés. Revenons à nos préoccupations scufistes, deux victoires de suite, incredible..!! Peut-être trois en ce prochain dimanche, qui sera le dernier match avant une interruption d’un mois, calendrier qui est une totale aberration et qui ne serait pas accepté par le comté du Warwicshire, dans de telles conditions comment peut-on gérer un club et maintenir l’intérêt ? Mais nos sybarites de la rue Omer Talon n’ont pas cette ardente obligation d’aider les clubs, savent-ils lire un calendrier ? Peu me chaut qu’is s’offusquassent de tellles vérités, ils sont aussi responsales du marasme actuel du rugby……
Mais un club , c’est quoi ….? C’est une sociiété où tout le monde vit selon les mêmes principes, « une petite patrie dans la grande » disait Mac Orlan ,et l’Ovalie rayonnait par sa spécificité, cette saveur qui était la marque de chaque club, ce qui évitait la massification du jeu et sa vulgarisation à « la soviétique ». Jouer au Scuf demande une adhésion totale, un bénévolat de bon aloi et des dirigeants disponibles, gardiens de l’histoire et acteurs du progrès, celui-ci étant partagé , c’est le plus souvent dans le coeur des hommes que réside la raison du succès. Mais il n’est pas sûr que le progrès, en se mettant à la portée de tous ait souscrit à la gloire d’un jeu fort jaloux de sa « différence ». Chaque innovation technique ou tactique passe aussitôt dans le disque dur de l’ennemi. Et c’est encore plus difficile pour le Scuf, car on ne court plus de risques,  sauf celui de l’uniformité, d’où l’ennui naquit un jour, d’où le problême actuel…. Il est grand temps de réfléchir et de se mettre en corrélation avec le passé, certes, mais aussi d’entrevoir l’avenir en n’oubliant jamais ces paroles d’une grande conscience scufiste, Daniel Hossard : »Le Scuf, ce n’est pas un club , c’est un événement à lui tout seul. Une famille qui ne demande qu’à s’agrandir mais pas à n’importe quel prix toutefois.. »

Cet après- midi la défaite du scuf symbolisa ce manque d’enthousiasme, ce fighting spirit, cette » pride  » d’une section en désarroi et en recherche d’avenir. A chacun de réagir , ……!!?? Hier, certains se sont retrouvés pour accompagner Claude Jodelet à sa dernière demeure, une nouvelle fois nous étions tous atteints, nous étions tous fous du scuf et tombés amoureux de l’amitié, aussi chaque départ est ressenti très cruellement, et c’est la raison qu’avec notre forme d’humanité, on ne plaisante pas avec l’idée très forte et très exigeante que chacun se faisait du CLUB. Aux jeunes générations de réfléchir. Si fort que l’on soit, on ne fait donc que passer dans l’histoire du jeu, cette vieille romance……..

Scufistement;




Soirée Partenaires à l’espace Paul Ricard :

La section Rugby du SCUF vous convie à notre prochaine soirée « Convivialité & Partenariat » :

                                                         Mercredi 20 Mars à partir de 19h

                                                         ESPACE PAUL RICARD,
                                                         6, rue Newton 75016 PARIS

Cette soirée sera l’occasion de nous retrouver pour vous présenter les projets du club et d’échanger autour d’un buffet dans les salons Ricard gracieusement mis à notre disposition.

Vous trouverez en pièce jointe l’invitation valable pour deux personnes ainsi que le plan d’accès. Pour faciliter l’organisation, pourriez-vous svp nous confirmer votre présence avant le vendredi 8 Mars – [email protected]m

Scufistement,


Boutique S.C.U.F


Calendrier

Vous pouvez aussi l’intégrer à un outil de calendrier en utilisant l’URL suivante (format ical) : https://calendar.google.com/calendar/ical/pc5vbckvrmqgkj6rtbtlh8i5og%40group.calendar.google.com/public/basic.ics




  – ROSE CUP 2019
Stratford, ville du Warwickshire qui doit sa célébrité à William Shakespeare, est une cité chère au coeur scufiste. La rencontre entre les deux clubs est le très bel exemple de l’amitié, de la fraternité entre rugbymen. Cet évènement est unique dans le monde de l’ovalie. Le rugby s’installe à Stratford en 1877. En 1905, le SCUF qui désire fêter son dixième anniversaire avec un certain éclat, invite un club du Warwickshire : Stratford Upon Avon Rugby Football Club dont le capitaine se nomme H.G Rose, père de Sonny Rose, président de Stratford en 1956 au moment de la reprise des relations.
La première rencontre se déroule le 26 novembre 1905 au Parc des Princes devant une forte affluence de 3000 personnes. Le SCUF commandé par Frantz Reichel perd 21-00 ; la défaite est lourde mais les équipes promettent de se revoir et , étonnent ou heureux hasard, elle arborent les mêmes coulurs ‘noir et blanc ». Aussi le 24 février 1906, Etienne Fabre, avocat à la Cour, demi d’ouverture emmène le SCUF avec Pichereau, Anduran et les autres affronter l’Anglais. Le voyage d’outre-Manche est une véritable expédition. Lorsque le SCUF arrive au Town Hall de Stratford, ce dernier estd écoré aux couleurs de la France et de l’Angleterre ; le match se déroule le samedi après-midi sur le terrain de Pearcecroft devant 2000 personnes et le SCUF est battu 27-03, et c’est Etienne Fabre qui marque l’essai qui sauve l’honneur.
En 1955, la FFR nous transmet une lettre de Stratford Upon Avon demandant si le Sporting Club Universitaire de France existe toujours ? Les choses vont aller très vite et à l’occasion de France-Angleterre à Colombes, nous voyons débarquer à Chazelles le 25 février une délagation conduite par A.G Rose (Sonny). Après avoir assister à une victoire en championnat du SCUF, les Anglais nous invitent pour octobre 1956 « Match du jubilé » puisque 50 ans après…et le dimanche 21 octobre, Stratford l’emporte 21-06 à Pearcecroft devant 3000 spectateurs.
L’année suivante, Stratford se rend à Paris et connaît sa première défaite. En ce 5 mai, le SCUF l’emporte 06-03 à Jean Bouin devant 2000 personnes. C’est à cette occasion qu’une magnifique Coupe d’argent, G.H. Rose Mémorial Cup, est confiée à son vainqueur pour une année. Elle est offerte par le président Sonny Rose en mémoire de son père GH Rose, capitaine en 1905. La coupe dénommée familièrement « la Rose Cup » (en anglais) ou la « Couperose » (en français) devient le symbole des rencontres entre les deux clubs.





PROGRAMME 2019 pour les 114 ans de la Rose Cup :

le match se déroulera le samedi 11 mai à 15h sur le pré de Pearcecoft ; les Vieux Cochons ouvriront le bal à 13h30 contre les Old Legends. La réception d’accueil se déroulera le vendredi  mai au club-house de Stratford

Comment s’y rendre :
– En avion, de Paris CdG à Birmingham, avec la compagnie Flybe. Les derniers vols atterissants à 18h15 et 21h, un car sera mis à disposition à l’aéroport de Birmingham le vendredi si il y a suffisamment de monde
– En voiture personnelle. Le co-voiturage est une solution économique à étudier pour les petits budgets
– En vélo, via Dieppe, au moins vous serez en forme pour les mêlées poussées !

Qui s’y rend ?
Toute personne licencié au SCUF souhaitant récupéré le Trophée dernièrement remporté à Paris en 2016. La dernière victoire en terre anglaise remonte à 2004…

Logement :
Les joueurs de la Rose Cup sont logés chez l’habitant, sauf ceux qui décident d’aller à l’hotel. Les VC se rendent à leurs frais dans un B&B

Retour :
Un car sera mis à disposition pour rejoindre l’aéroport de Birmingham afin d’attraper le dernier vol à destination de Paris (19h heure anglaise)

Reservation :
Chaque personne réserve son billet de vol de son côté. Pensez à vérifier la date de validité de vos pièces d’identités et passeports afin de ne pas rester en plan devant la porte d’embarquement…

Que faire ce jour ?
Prévenez votre responsable qui fera ensuite remonter la liste à Laurent Laguerre
et peut être posez votre lundi 13 mai…


L’archive sortie du grenier… :

Au printemps 1988, les anciens du S.C.U.F se déplacent à Stratford, mais sans l’aval du club. Cette virée s’organise en apartée, loin des fondamentaux de la Rose Cup. Au sein de cette formation évolue Philippe Absil, l’ancien capitaine légendaire des années 60′, mais surtout l’homme à l’origine de la scission du club et de la révolution scufiste en 1967. Il a officiellement été radié des listes du club vingt ans plus tôt. Cette tournée passe mal aux yeux des fidèles du club qui ont su garder le cap avec le S.C.U.F. Il se dit même que la Coupe emmenée dans les valises de ces vieux scufistes aurait été mal vu côté britannique, comme une volonté de faire ombrage à la Rose Cup. Il est évident que ces quelques jours sur le territoire du Warwicshire ont été l’occasion de renouer avec les souvenirs et l’ivresse pour de nombreux anciens scufistes, mais on en resta là. En 2012, les Vieux Cochons allèrent défier les Ols Legends de Stratford, mais cette fois-ci, avec l’aval des deux clubs, pour ouvrir le bal de la Rose Cup.