SCUFmag n°269


Equipe Scufiste

Une première pour la première…


L’édito de la Présidente Anne Sampermans

Quel beau weekend !

D’abord, l’ensemble des catégories ont joué ce weekend. Autant dire qu’il y avait quelques embouteillages à Rousié. Mais la gestion des plannings étant devenue une grande spécialité scufiste, chacun a finalement trouvé sa place.

Ensuite, la majorité de nos équipes nous ont offert une victoire.  Quel plaisir de voir nos cadets N2 battre le Massif Central, nos Féminines rentrer de Meaux avec une victoire, notre équipe Réserve rester invaincue… Mais surtout, l’équipe Première remporte son match face à Goussainville ! Enfin, après de longs mois nous avons enfin pu lire la joie sur les visages des joueurs, entraîneurs et du public. Il ne faudra pas se contenter de cette victoire, il faudra aller en chercher d’autres et le chemin ne sera pas si facile.

Et pour clore toutes ces belles images, nos 2 équipes Féminines, Cadettes et Minimettes, ont encore démontré leurs qualités et leur enthousiasme. Le développement du rugby féminin reste au centre de nos préoccupations, preuve en est, nos Minimettes sont la seule équipe 100% féminine dans cette catégorie (les matches se jouant face à des équipes mixtes). L’objectif étant maintenant de les accompagner jusqu’en seniors.

Le prochain weekend s’annonce moins intense avec les vacances scolaires. Pourtant ce n’est pas la trêve pour tout le monde puisque nos Cadets N2 reçoivent Meaux et nos Juniors se rendent au P.U.C. Rendez-vous samedi à 15h à Max Rousié pour les encourager !


– ABONNEMENT AU SCUFMAG –
Pour vous abonner au SCUFMAG, veuillez cliquer ici, vous serez dirigé vers le formulaire d’abonnement en bas de page

Don au S.C.U.F : http://rugby.scuf.org/dons


Seniors 1 : 4ème journée S.C.U.F.43 – 10 Goussainville

 

Le commentaire du match :

Raphael Bizos (n°11) : En première mi-temps on est bon dans l’intensité avec peu de fautes de disciplines, du coup on joue régulièrement chez eux et on marque 3, 6, 9 points aux pieds. Ils répondent par une pénalité mais on a toujours la main sur le ballon. On accélère le jeu et sur l’action on marque un premier essai. En face il y a un geste de frustration d’un joueur devant l’arbitre et ils prennent un carton rouge. Du coup on continue à dérouler notre jeu et à marquer des essais. On tourne à la mi-temps, on est à 19-03. En seconde période, on se met plus souvent dans l’erreur en défense. On fait trop de fautes et on se prend des cartons suite à un placage haut, des fautes de hors-jeu qui s’accumulent. Ils nous mettent alors un essai sur maul. On parvient à repartir jouer chez eux et on franchi avec de belles combinaisons derrière. On joue dans les bonnes zones avec de bons timings. En fin de match c’est à sens unique et on arrive à 43-10.

 

Les autres résultats de la poule 1 :
Montesson      26 – 07 Gif sur Yvette
Versailles         26 – 09 RC Paris 15
Clichy                60 – 05 Clermont
Montmorency 19 – 18 Lagny

 .

La Stat du week-end : 7 cartons jaunes distribués ce dimanche ( 3 en Equipe 1 et 4 en Equipe 2 pour le S.C.U.F.) – Vraissemblablement il y avait les soldes chez les arbitres !

Prochain match de l’Equipe 1 : RC Paris 15 – S.C.U.F. le dimanche 11 novembre 2018 à 15h


Seniors 2 : 4ème journée S.C.U.F. B 22 – 17  Goussainville B

Le commentaires du match :
 
Marc Alvarez (n°10) : Le match a été compliqué, ils nous ont pris devant et on a eu du mal. En première mi-temps on ne touche pas le ballon pendant quasiment les 20 premières minutes et on fint par se prendre un essai. Nous on arrive à marquer une pénalité et on tient jusqu’à la mi-temps pour arriver à 3-7. On a des occasions mais on commet trop de fautes de main, et on rate une pénalité juste avant la pause. La seconde période est toujours compliquée, mais la fatigue étant un peu plus de leurs côtés, des espaces se libèrent. En plus on a eu un arbitre débutant qui a perdu la maîtrise de son match et s’est mis à distribuer des cartons à tout va. A un moment on se retrouve à jouer à 12 contre 13 !. Au final, en fin de match, on se retrouve à mener de deux points, mais ils bénéficient d’une pénalité et ils repassent devant. On engage, sur la relance leur n°10 joue solitaire avec un petit coup de pied au-dessus de la défense, qu’il récupère et fait une passe après contact sans refarder. La balle atteri dans les mains de Bastien Lyon, qui file à l’essai après une course de 30 mètres. Cet essai nous permet de nous imposer.
Tout de même c’est resté très brouillon. On reste invaincu avec 4 victoires depuis le début de la saison.
.
.
.
Les autres résultats de la poule 1 :
Montesson       44 – 10 Gif sur Yvette
Versailles          21 – 05 RC Paris 15
Clichy                25 – 00 Clermont FF
Montmorency 39 – 12 Lagny

 


Seniors 3 : 2ère journée PORC  32 – 05 S.C.U.F. 3VC

Le commentaire du match de Florent Palomares  : On était à peu près complet avec 16 joueurs pour 15 paires de crampons… ! Le minimum vital pour jouer. Il manquait des crampons vissés sur les pompes de Maxime De Tarlé et l’arbitre ne lui a pas donné l’autorisation de les chausser. Ce qui fait qu’à chaque changement de joueur, il y avait également changement de pompes… On jouait contre l’équipe Une du PORC qui évoluait encore la saison dernière en 1ère division des Clubs du Samedi. Mais face aux conditions drastiques pour jouer de la FFR, les clubs Corpos sont allés jouer ailleurs. Il y a donc plus qu’une seule poule de 6 équipes, dont les deux équipes du PORC ! Ca sent la dernière saison…

Bref, en face ils étaient au complet. De notre côté il y avait le noyau dur, plus des gars de l’équipe B qu’on commence à connaître. Personne ne joue à son poste, mais tout le monde donne ce qu’il peut. Sur les phases touche / mêlée / ruck, on rivalise honnêtement , mais physiquement on ne tient pas 80 minutes… A la mi-temps il y a 15-05. La seconde mi-temps est compliquée, et la fin du match est laborieuse. On se prend 2 ou 3 essais dans les quinze dernières minutes, un peu comme le match de la semaine dernière.

C’est une défaite, mais personne n’a fait semblant. Et puis il faisait beau, Geoffroy Constant a pris son petit carton jaune habituel… On a été capable de faire du jeu sans trop de fautes. C’est juste que lorsque le ballon arrive au bout de l’aile, il nous reste pas grand chose pour marquer, sauf qu’il n’y a plus assez de soutien et on se fait piquer le ballon sur le contre ruck.

  • Photo N. Addi


Seniors Féminines – F2 : Meaux  12 – 20 S.C.U.F./PORC

Photos Emeline

Les commentaires de Marianne Bossu (n°12)  : Bonne première mi-temps pour les Gorettes, avec deux essais (dont 1 transformé) et une pénalité. On a eu plus d emal à se trouver entre les joueuses en fin de 1ère mi-temps et également durant la seconde période, ce qui laissé à Meaux l’occasion de marquer deux essais et d’en transformé un (12 – 12). La possession est pour les Hornets de Meaux durant la seconde mi-temps, mais les Gorettes tiennent tête et réussissent à marquer un troisième essai non transformé dans les 10 dernières minutes.

Les commentaires d’Alexandra Favard : Un match assez serré avec une victoire à l’extérieur 20 à 12 avec deux équipes un peu brouillonnes qui ont énormément de mal à faire circuler la balle jusqu’à l’aile. Il y a énormément d’en-avant des deux côtés, donc beaucoup de mêlées. On a toujours des difficultés dans ce secteur. On se défend mais peut mieux faire. On réussi à s’appuyer sur notre bon jeu au pied. En début de 2nd mi-temps les Hornets nous acculent dans nos 22, et au niveau des 5 mètres. On arrive à se dégager, et de là on arrive à franchir grâce à de jolis temps de jeu qui finissent à l’aile et on marque. Globalement on a été une équipe vaillante, on a pu voir de jolis choses de temps en temps, mais on a quand même encore un peu de mal à se trouver. Peut être un manque de communication entre les filles ? Mais ça promet et on attend de voir la suite… En face, Meaux n’était pas une équipe facile et on a bien fait de gagner pour la suite du championnat.

Scoreuses : 3 essais Zina – Meissa – Roxane            Transfos et pénalités Marianne

La compo : 1 – Adeline (cap.) 2 – Kenza 3 – Wendy 4 – Margot 5 – Gabrielle 6 – CharlotteF 7 – ElsaG 8 – Camille 9 – Zina 10 – JulietteM 11 – HélèneM 12 – Marianne 13 – JeanneDo 14 – Meissa 15 – Flore 16 – Sonia 17 – Enora 18 – Julie 19 – Roxane 20 – Lucie 21 – Coco 22 – Léa

Le Bouchon d’or pour Adeline et Marianne les 2 capitaines…


Juniors U18 – N2 : S.C.U.F. 15 – 21 Massif Central

Les commentaires du coach Arnaud Martin : Que dire… 2ème rencontre sans victoire. Le soucis ce n’est pas tant de perdre, c’est encore devoir se dire qu’on aurait vraiment pu gagner. Nos joueurs manquent cruellement d’engagement et de capacité à se donner autant sur le terrain que le niveau l’exige. Pourtant nous savons à quel point ils en sont capables. Sur ce match nous avons inscrit 3 essais, tout comme le Massif qui a été plus efficace sur les transformations de ses essais. Nous avons aussi, quelque part, été victime d’une grossière erreur de l’arbitre, qui a manqué de cohérence et nous a coûté un essai. Samedi prochain, nous nous déplacerons au P.U.C, véritablement favori de la poule. Une nouvelle rencontre face à nous-mêmes et notre envie de performer et nous dépasser.

 


Cadets U16 – N2 : Massif Central 22 – 28 S.C.U.F.

Les commentaires de Didier Lauras Depuis un mois, la fédération nous avait habitué à des bizarreries de calendrier, des poules qui changent, des horaires incompatibles avec les pelouses surchargées. Mais de là à nous convier, en plein mois d’octobre, à un match de phase finale… C’est pourtant, dans le scénario et le refus d’abdiquer des deux équipes jusqu’au coup de sifflet, ce à quoi une poignée de privilégiés ont assisté samedi après midi à Carpentier.
Pour un tel match, il fallait une affiche. On la tenait avec cette opposition entre le Massif Central, présenté comme un des ogres de cette poule de Nationale 2, et un SCUF encore tout retourné d’avoir été convié à la table des grands, convaincu certes de ne pas être dans l’imposture, mais pas encore totalement rassuré dans sa capacité à tenir la dragée haute aux cadors. A y regarder de loin, avec ce que le Massif trimballe de certitudes depuis quelques années, on se laissait aller dans quelques chaumières à de modestes ambitions. Surtout, ne pas prendre la marée d’entrée. En prendre 30 sans démériter, ce ne serait pas forcément inutile. Et accrocher un bonus défensif, ce serait l’Amérique. Faut-il que les coaches aient trouvé la force d’y croire pour emmener ces 23 gamins-là dans une telle dimension ! Car ce qu’ils se sont offerts tous ensemble ne les lâchera pas de sitôt, pour peu que la mayonnaise ne tourne pas, que les égos ne les mangent pas tout cru, que leur spontanéité ne se dilue pas dans la suffisance.
Résumons : menés 12-7 à la mi-temps, les scufistes faisaient une belle partie mais ne donnaient pas la même impression de facilité que leurs adversaires. Rigoureuse et méthodique, la défense ne cédait guère mais payait chaque approximation. Affamées, les attaques manquaient soit de justesse technique, soit d’à-propos. Et lorsque, peu après la reprise, le Massif marqua entre les perches au terme d’une action en première main sur un ballon chipé à leurs adversaires sur les 40 (7-19), il n’y avait pas grand monde pour y croire encore, sur la gauche de la tribune de Carpentier où le clan des noirs et blanc avait élu domicile.
Que s’est-il donc passé ensuite ? Où ont-ils été cherché ce refus de mourir, cette foi en leur propre jeu, cette capacité à ne plus encaisser de points alors que le Massif faisait rentrer quelques kilos de plus et ne doutait plus de rien ? Assurément dans les tréfonds d’un mental que l’on disait si friable, il y a cinq ans, lorsqu’ils commencèrent en U12, et qui depuis n’a cessé de se consolider. Dans deux actions pleines de classe et autant d’essais transformés, enfilés en quelque 15 minutes à des adversaires sub-claquants, entre feinte du facteur et essai de rapine, tout en conviction rageuse. Et puis, aussi et surtout, dans une pluie de placages dont les deux-tiers à l’intérieur de leurs 22 mètres, qui privaient les locaux du droit de revenir dans le match et de retrouver la confiance. A un souffle de la sirène, le SCUF menait gaillardement 21-19 mais encaissait trois points (21-22) aussi assassins que contradictoires. Car s’il permettait au Massif de repasser devant, s’il sanctionnait sans contestation possible un opportunisme des plus efficaces, ce drop témoignait aussi de ce que nos hôtes avaient compris qu’ils ne passeraient plus, ce jour-là, de l’autre côté de la ligne. Ils ne le savaient pas encore, mais cette impuissance les condamnerait bientôt. L’épilogue se joua donc sur un passage dans un trou de souris et un final en forme d’avion de chasse d’un remplaçant aux cannes de feu, qui ne prenait même pas la peine de faire un « cad-deb » mais s’offrait un passage par le périph, pour déposer le 15 d’en face après une course de 50 mètres et donner sur le fil la victoire à ses potes. Sur le banc, les yeux de l’encadrement brillaient avec retenue. Cette victoire, ils le savaient, n’était déjà plus qu’un souvenir, une étape, un outil de travail pour se bâtir un vécu plus fort encore.

Dans les tribunes en revanche, certains frôlaient l’apoplexie. Les mamans étaient depuis longtemps sorties de leur réserve pour emboîter le pas des papas et des grands frères, tous désireux de rendre en tribune ce que les petits avaient offert sur le pré. De ce côté-là aussi du stade, le match avait été gagné sur le fil par le SCUF. C’était donc l’heure du clapping, sans que l’on sache vraiment qui remerciait qui. Puis ce fut le temps des coaches, qui vinrent serrer les mains des parents présents. Beaux joueurs, nos hôtes saluaient la belle après midi de rugby, même si le scénario leur était devenu contraire. C’était l’heure de se quitter, le sourire aux lèvres, avec la certitude que ce qui venait de se jouer constituait possiblement un apéritif de choix, avant une saison en forme de festin dont on ne voudrait plus rater une miette. Messieurs, croyez en vous : à table.

Les commentaires de Raphael Bizos : On affronte une belle équipe du Massif. Le début de match est assez compliqué. On est présent défensivement et dans l’intensité mais on accumule des petites erreurs que l’on paye cash en se prenant un essai. On arrive à relever la tête et à marquer nous aussi, mais à la mi-temps il y a 19 à 7 pour le Massif. Ils ont joué sur nos erreurs, ils ont été bon défensivement et offensivement ils proposent de belles choses. La mi-temps est compliquée mais on transmet les directives aux joueurs. En seconde période, on remet la main sur le ballon et on recommence à avancer. On marque un essai et on raccroche au score. Avec FG on décide de faire du coaching car on a un banc de touche assez fort. Avec du sang frais on récupère la balle. Défensivement on ne fait pas fautes, contrairement à la première période. On joue efficacement avec la ligne de 3/4, on perce le rideau adverse et on marque. On mène 21-19 à 10 minutes de la fin du match. Avec la frustration d’en face, on subit dans nos 22 et ils nous claquent un drop. Le Massif repasse devant 22-21. On est dans une situation compliquée, mais on a une bande de supporters qui étaient venus et qui se font entendre. Sur le renvoi, on réussi à récupérer la balle. On arrive à déplacer le jeu au large, et on marque un essai magnifique. L’ailier arrive à déborder la défense et à marquer entre les poteaux et du coup on gagne là dessus 28-22.


Cadets 2 U16 – L1 : Clichy 17 – 29 S.C.U.F.

Les commentaires de l’entraîneur Théau Charlier : C’est une belle victoire que l’on peut qualifier de victoire de référence pour le moment. On a été solide sur tout le long du match. Le match se jouait à Nanterre, contre l’Entente Clichy-Nanterre-Argenteuil. Nos Cadets ont eu du plaisir à jouer, ils se sont filés tout de suite. Ils avaient l’envie de prouver qu’ils avaient leur place en Régional 1 (Ex Teulière B). Ils ont répondu au challenge et ont montré des choses très intéressantes.

On avait vu que Clichy avait déjà perdu ses deux premiers matchs. L’objectif était donc de commencer le match à fond et de marquer rapidement. Finalement on encaisse un essai dès le début du match… On s’est vite remis dans le match. Toute la semaine on avait travaillé les phases de contre-attaque, et on a vu de très beaux enchaînements. Les joueurs étaient investis à prendre les bonnes informations, à jouer dans les espaces libres et à participer à l’animation du jeu. Notre demi-d’ouverture a été très bon sur ces phases et à joué les bons coups quand il fallait les jouer. On a vraiment bien varié les trois phases de jeu du rugby, à sa voir le déployé, le pénétrant et le jeu au pied. On a vraiment exploité toutes les options. Au final les joueurs sont sorti heureux et c’est vraiment ce que l’on voulait voir.

On marque 5 essais et on en transforme 2. On encaisse 2 ou 3 essais. A la mi-temps on ne mène que 10 à 07. C’est en seconde mi-temps que l’on a vraiment pris le match à notre compte.

La compo : 1- Forget-Denniau 2- Prost 3- Benichou 4- Busson 5- Noditza 6- Couasnon 7- Tardieu Antoinre 8- Belarbi 9- Tardieu Maxime 10- Benrhart 11- Revert 12- Ollivier 13- Decremps 14- Marcassus 15- Souverain
16- Huet 17- Leduc 18- Kardache 19- Robin 20- Gary


Cadettes U18 : S.C.U.F.

Les commentaires de l’entraîneur Kevin Malithe : les cadettes ont terminé 2eme sur 8, du tournoi développement à X suite à une finale (12-07) de très bon niveau contre le rassemblement Bobigny/Tremblay qui prouve que le S.C.U.F. prend place parmi les places fortes du rugby féminin jeune en IDF.

On est toujours 3 entraîneurs pour 2 équipes, sans dirigeant pour tout ce beau monde. Sur les compétitions on est obligé de se démultiplier (et même passer le samedi et dimanche sur le terrain pour s’entraider) pour gérer plein de chose. Donc, si vous connaissez du monde, n’hésitez pas..


 


Prochains matchs

  • Juniors U18 : 3ème journée N2 – 20 octobre 2018 – 15h – P.U.C Vs S.C.U.F.
  • Cadets U16 : 3ème journée N2 – 20 octobre 2018 – 15h – S.C.U.F. Vs Meaux
  • Juniors U18 : 4ème journée N2 – 3 novembre 2018 – 15h – Suresnes Vs S.C.U.F.
  • Cadets U16 : 4ème journée N2 – 3 novembre 2018 – 15h – Strasbourg Vs S.C.U.F.
  • Seniors 3 : 3ème journée Clubs du Samedi – 3 novembre 2018 – 14h – S.C.U.F. Vs PORC 2
  • Seniors Féminines : 3ème journée championnat Fed 2 – 4 novembre 2018 – 15h – S.C.U.F./PORC Vs Paris 15


Ecole de Rugby : Les Minimettes U15 rivalisent avec les garçons à Pantin

Une petite page de plus dans l’histoire du S.C.U.F.  avec l’alignement, lors du tournoi Minimes de Pantin, d’une équipe de moins de 15ans composée de 100% de filles et qui s’intègre dans le championnat de garçon à XV ! L’équipe du coach Kevin Malithe a tenu tête aux garçons avec un match nul contre Vincennes et une courte défaite contre Le Plessis. Le S.C.U.F est le seul club d’Ile -de-France a aligné une équipe uniquement composée de féminines dans cette catégorie.

De la détermination , de l’enthousiasme, des séquences intéressantes… et du travail à venir pour maîtriser ce rugby plus complexe face à des joueurs plus réactifs !!!
Tout pour progresser

On est toujours 3 entraîneurs pour 2 équipes, sans dirigeant pour tout ce beau monde. Sur les compétitions on est obligé de se démultiplier (et même passer le samedi et dimanche sur le terrain pour s’entraider) pour gérer plein de chose. Donc, si vous connaissez du monde, n’hésitez pas..


Ecole de Rugby : U8 – Compte rendu du plateau du 6 octobre

En ce beau samedi d’octobre, nous recevons sur nos terres le club du RCPXV, le club des finances ayant décliné l’invitation. Nous séparons la formation noir et blanche en 2 équipes : L’équipe en chasuble bleu composée de Roman B., Léonard L., Jean A., Hugo H., Charles L., Louis R. et l’équipe en maillot noir et blanc composée de Raphael L., Come L., Gilen L., Raphael N., Timothée R., Emeric G., Victor D..

Les consignes sont simples en ce début de saison : araignée, araignée, araignée. On veut des spider men qui avancent sur le terrain en prenant l’espace libre, qui esquivent tout ce qui leur fonce dessus. Après cette revue de consigne simple, les premières araignées sont du côté du RCPXV qui marque par 2 fois contre notre équipe des noirs et blancs. 2 magnifiques araignées, permet de revenir à 2-2  à la mi-temps. Pendant ce temps-là, les loulous de notre équipes bleus se sont transformer en véritable araignée, ils virevoltent, évitent leur adversaire pour les crucifier à 3 reprises. Une pause pour se réhydrater, quelques nouvelles consignes : Avec des araignées, on marque alors transformation toute pour cette deuxième mi-temps. Nos loulous enfilent leur costume de super-héros et commence à éviter tout ce qui bouge. Ils prennent le dessus, du plaisir et marquent des essais. Le score est de 6-4 à la fin du match pour les noirs et blancs. Sur le terrain d’à côté, nos loulous bleus sont intenables sur le terrain. On peut voir des passes, des crochets, des sourires aux lèvres pour tous les loulous. Une belle victoire pour ce premier match. On se ravitaille, on débriefe et les loulous repartent de plus belles après que les équipes adverses changent de terrains. Pour l’équipe des noirs et blancs, le combat est plus rude que lors du premier match. Des beaux mouvements sont faits par nos loulous. Le score final est de 4-4

Pour l’équipe en chasuble bleu, ils sont partis sur le même rythme en ajoutant en plus l’envahissement du terrain adverse. Une très belle victoire de nos loulous. L’affrontement final entre nos deux équipes. L’avant match commence par l’intimidation des bleus par l’éducateur de l’équipe noir en utilisant toutes les techniques possibles. Vous avez peurs de nous. Les loulous répondant : « on n’a pas peur, on va vous battre. »  Les autres : « Vous avez peurs car on est les all blacks. »  Le match tenu toutes ses promesses et les loulous se rendent coup pour coup, araignée pour araignée, essai pour essai, pour terminer sur le score de 9-9. Nous avons passé une très belle après-midi où nous avons vu de très belles choses par rapport à ce que nous travaillons depuis le début de l’année. Bravo aux loulous dont pour certains c’étaient la première triangulaire.

Les loulous ont encore de l’énergie et un match de football s’organise entre U8 puis entre les U8 contre les U10. Le SCUF un club Omnisport.

Vous pourrez trouver une belle vidéo réalisée par le papa de Léonard : https://www.youtube.com/watch?v=qBFwZu7Pc2c


Une section scolaire pour les Scufistes au collège Gérard Philippe

Depuis l’année dernière, le collège Gérard Philipe a ouvert une section scolaire, accueillant des élèves tout au long du cursus collégien, actuellement jusqu’en 4ème, avec une continuité de la 6ème à la 3ème l’année prochaine. Le principe est simple : être de bons élèves, étudiant dans des conditions privilégiées, avec l’ensemble des cours obligatoires et devenir un bon rugbyman, en suivant le cursus de formation rugby composé de 3h à 4h par semaine d’entrainement, en supplément des cours. Actuellement, les élèves de la section sont scolarisés avec des élèves en bilangue et ont des entrainements les lundis et vendredis, avec des aides aux devoirs dans la semaine, en groupes restreints. (Lire la suite…)


La chronique historique de Lazz : 1992 – L’Organisation Armée Secrète Contre la Connerie

Mai 1992, le S.C.U.F. est en souffrance. Pour la première fois de son existence le club est rétrogradé en division régionale. A 3 ans de fêter son centenaire, le club quitte le giron de la FFR et dépend maintenant du CIFR. Greg Loza, capitaine en poste, reste aux commandes pour la saison suivante, Bruno Martin Neuville, le steam boater à la voix rugueuse, au visage de vieux loup de mer taillé dans le granit, promène sa passion depuis 1962. Depuis 1977, il préside le SCUF Rugby, et en ce début de saison 1992/93, il introduit un nouvel acteur : Jean-Pierre Bouvron. Il dispose d’une licence de dirigeant, mais sa véritable casquette est Sponsor. Trois ans avant l’officialisation du rugby professionnel, le SCUF s’éloigne quelque peu de sa philosophie d’amateurisme. (Lire la suite…)


Le S.C.U.F. remonte le passé… 1998/99

Il y a 20ans, le S.C.U.F. évolue dans le championnat Promotion Honneur depuis deux saisons, le niveau le plus bas où le club ait évolué. Geoffroy Constant a rejoint l’effectif en cours de saison précédente et cette saison là, les entraîneurs Jacques Sans et Jacques Schwartz lui confient le capitanat. Le lieu de ralliement se trouve au bar Le Morland, à deux pas de l’ancien GulfStream/SCUFdream. L’objectif est sans appel, il faut remonter en Honneur et donc faire parti des trois premières places de la poule. Le début de saison est brillant avec 4 victoires, mais le club affronte les deux gros de la poule par la suite et ça se solde par deux défaites à Neuilly et à Pontault Combault. Puis le S.C.U.F. reprend sa dynamique et enchaîne 4 victoires avant de s’incliner dans un match sans saveur à Soisy. Le club se reprend à la maison face à Coulomiers et Paris 15, mais enchaîne ensuite 3 défaites face aux deux premiers et à Dourdan. Le S.C.U.F. solidifie sa troisième place derrière Neuilly et Pontault-Combaut en gagnant ses deux dernières rencontres. Le bilan est de 12 matchs gagnés pour 6 défaites, 300 points marqués et 240 encaissés. Le meilleur marqueur se nomme Thomas Schwartz avec 104 points marqués (6 essais, 16 Transformations, 14 pénalités). Avec 5 essais à son compteur le Fidjien Wuniwaqa a apporté son lot d’exotisme à cette saison. De son côté, la Réserve termine avec le même nombre de victoires et de défaites mais se classe 4ème de la poule.

 

 


Boutique



Calendrier

Vous pouvez trouver les prochains événements de l’ensemble des catégories du SCUF en bas de page

Vous pouvez aussi l’intégrer à un outil de calendrier en utilisant l’URL suivante (format ical) : https://calendar.google.com/calendar/ical/pc5vbckvrmqgkj6rtbtlh8i5og%40group.calendar.google.com/public/basic.ics