SCUFmag n°263


Equipe Scufiste

C’est la rentrée…


L’édito de la Présidente du S.C.U.F. Rugby – Anne Sampermans

Une belle saison en perspective…

L’été s’achève déjà, non sans un brin de nostalgie (qui n’aime pas ces longues soirées ensoleillées et l’absence d’embouteillage sur le périphérique !), mais c’est avec impatience qu’on attend la reprise de la saison.

Celle-ci débutera rapidement puisque les premières rencontres auront lieu dès le 2ème week-end de septembre pour nos cadets et juniors (ce qui semble extrêmement tôt pour ces jeunes catégories…)

Les catégories reprennent, les unes après les autres, les entraînements dès cette semaine avec pour objectif de réaliser la meilleure saison.

Outre les événements traditionnels tels que l’Aligot, les Huîtres et Stratford, cette saison marquera le retour du tournoi des Petits Brennus (13 octobre) et l’inauguration du très attendu Club House (pas de date à ce jour)

Encore un beau programme dont nous communiquerons le calendrier au plus tôt.


Les premiers pas de J.C DIAZ avec la sélection Sénégalaise…

Grosse affiche de rugby dimanche 1er juillet 2018 avec le un choc Algérie-Sénégal comptant pour le 1ère journée de la Rugby Africa Silver Cup zone Nord (2ème division).

Les Algériens, vainqueurs la saison dernière de la Bronze Cup (3ème division) affrontaient les Sénégalais très expérimentés qui sont descendus de la Gold Cup (1ère division). L’enjeu est de finir premier pour accèder en finale face au vainqueur de la Zone Sud (Botswana, Madagascar, Zambie) afin de gagner l’unique ticket d’accession en Gold Cup la saison prochaine.

 

Notre pilier Jean-Charles Diaz a été retenu au sein de la sélection sénégalaise. Hélas sa rentrée n’a pu empêcher une défaite 22 – 18 pour sa première cape. Bravo tout de même pour ton parcours !


Christophe NIVOIX nous a quitté…

Ce dimanche 15 juillet, le SCUF a de nouveau été endeuillé. Christophe se battait depuis une dizaine d’année contre la maladie, avec des hauts et des bas… Te voici en paix, et tu nous laisses ton empreinte auprès des équipes 3 Jeune (avec qui il gagne le titre en 2002) et 3 Vieux Cochons avec qui tu as usé ta carcasse jusqu’à cette tournée en Irlande en 2013. Ce n’était pas raisonnable de jouer, mais tu as insisté pour profiter jusqu’au bout de ce bonheur ovale en terre celte. Bref… adieu Chris. Tu viens gonfler les rangs d’une sacrée équipe scufiste dans les cieux ! Une grosse pensée à Anna, son épouse, Manon et Raphaël, ses enfants

Une bénédiction a eu lieu en l’église Saint-Germain à Mouvaux, suivie d’une cérémonie au crématorium de Wattrelos où une vingtaine de scufistes s’étaient rendu, Laurent Laguerre représentant officiellement le club. Selon sa volonté, ses cendres ont rejoint celles de sa fille Elsa au Colombarium du cimetière de Mouvaux

Jean Michel Guignard nous a transmis un texte pour se souvenir :

Je sais que, officiellement, notre Chris nous « a quitté » dimanche 15 juillet. Mais, désolé !, j’pourrais jamais gober de telles foutaises convenues ! N’importe nawouak !, parce qu’à l’instant présent, fichtre !, le soi-disant « absent » est pourtant bien présent dans mes tripes ! Chris, c’est éternellement « Mon Albatros » ! Parait que certains judéocrétins marmonnent qu’il est
« monté dans le ciel »… Mais, bien sûr qu’il s’envole toujours mon Chris !!! Parce que, moua, son t’asl’honneur pizzaïolo, j’l’ai toujours vu étendre ses immenses ailes pour saisir,  pratiquement à coup sûr, mes ogives aux trajectoires pourtant aléatoires. L’a jamais attendu leur extrême onction à la noix pour passer sa vie à voler. Notre Chris, l’a sublimé son existence là le Icare avait lamentablement échoué ! … (Lire la suite ici…)

Tournée des Vieux Cochons 2018 à Bordeaux…

Au début du mois de juin, la bande des Vieux Cochons, conduite par Quentin de Tarlé, s’est rendue en Gironde pour une tournée de 3 jours…

Nous partîmes 8. Huit mercenaires cochons-éclaireurs qui s’installèrent à 10H03 dans le train de 10h24 direction Bordeaux. A l’heure. En avance même. Ça m’inquiète un peu, cette tournée commence mal. Enfin pas tout à fait, parce-que moi je ne monte dans le train qu’à 10H19 avec Thom-le-yoda-corse qui a failli ne pas arriver à l’heure. Et qui était injoignable au téléphone. Y en a quand-même un qui respecte les fondamentaux. Ça me rassure un peu. Quand on arrive à nos places on ne trouve que Yann. Le train n’est pas encore parti que Law et Flo sont déjà arrivé au bar. La confiance revient. Puis à peine installé sur nos sièges, Thom sort un livre de son sac. Le mec croit qu’il va avoir le temps de lire. « Voyage au bout de la nuit » en plus. Il ne savait pas que ça allait être prémonitoire pour l’un d’entre nous. Mais en tous cas c’est bon, je n’ai plus peur, si tout le monde arrive avec sa petite idée tordue, cette tournée va magnifiquement bien se passer finalement…. (Lire la suite ici…)


Seniors : L’Equipe 1 engagée en Poule 1 Honneur IdF

La reprise du groupe Seniors a été fixée au 27 août…

Du 7 au 9 septembre, un stage de pré-saison se déroulera à Langres en Haute-Marne pour l’ensemble du groupe seniors. A vos tentes !

Un match amical a été fixé contre le Red Star pour les deux équipes seniors le 16 septembre. Il aura lieu sur le terrain du Red Star à St Ouen

 

 

Du côté des entraîneurs :

  • Quel est ton parcours rugbystique et comment es tu devenu entraineur ?
Arnaud PEHAU : j’ai commencé en tant que joueurs au Boucau Tarnos stade a l’age de 7 ans , club à côté de Bayonne avant de monter a Paris pour mes etudes. Mon prof D’EPS de l’époque ami de René Viguera me met en contact avec Marcel Peyresblanque entraîneur des reichel du Racing Club de France et me voilà parti pour de nouvelles aventures rugbystisques loin des terres de ma jeunesse . Période délicate car très grosse blessure qui m’empêche tenter de vivre l’aventure du haut niveau . En seniors je migre a l’Us métro ou je passe humainement 5 belles saisons. c’est au Métro que je goûte au plaisir d’être éducateur . L’aventure métropolitaine se termine avec la fusion avec le Racing. Je signe a l’ACBB où je vais terminer ma carrière de joueur a 30 ans et débuter celle d’entraineur. En effet ma dernière saison me vois passer de joueur a entraineur-joueur. En 2007 je file à Suresnes où je vais découvrir un club fantastique. je vais entrainer la réserve puis les juniors avant de revenir à la réserve . Je vais vivre des aventures sportives et humaines incroyables . Malgré cela j’ai envie de m’occuper d’une équipe 1ere, je vais coacher Vincennes avant d’arriver au SCUF grace à Sylvain Lamy en remplacement de FX Vallet , joueur que j’avais coaché à Suresnes . 
Jeff SION : Formé en Bretagne je suis venu sur Paris apres avoir passé le concours d’entrée de prof EPS. A la FAC j ai rencontré un etudiant qui jouait au CASG je l ai rejoins sans notion du niveau juste pour jouer. Et je me suis retrouvé dans un groupe qui est monté en groupe B sous les ordres de C. Lanta.

Puis j ai entraîné, je voulais rester dans ce milieu. J ai d’ailleurs déjà entraîné au SCUF et en suis parti pour mieux y revenir la preuve…

  • Suite à la dernière saison compliquée de l’équipe 1, quelle vision as tu du club et comment appréhendes tu ce nouveau championnat ?

Arnaud PEHAU : La saison dernière fut sportivement compliquée avec 21 défaites en 22 matchs . je n’avais jamais connu pareille déroute . Cependant ce fut une saison humainement riche avec de belles rencontres comme le rugby en réserve . Nous ne sommes pas passé loin de victoires qui nous auraient permis de remonter la pente car nous avons amelioré le contenu de nos matchs . On progressait mais il aurait fallu être à 120% de nos capacités toute la durée des matchs. Une fois notre destin scellé en 1ere, nous avons donné la priorité à la réserve pour consolider sa qualification en phase finale.

Pour moi le SCUF c’est l’histoire du rugby . c’est un club qui reste attaché aux valeurs de l’amateurisme. Les joueurs actuels sont a fond derriere cette notion. Ils aiment leur club .

Cette saison sera un renouveau j’espère . L’objectif est de digérer la descente et de redonner le Goût de la victoire aux joueurs. Retrouver le plaisir de lever les bras et chanter à la fin du match . On a tous besoin de retrouver la confiance . Par contre cela serait une terrible erreur de croire que cela sera facile . Le rugby n’accepte pas la condescendance, la facilité . C’est un sport terriblement exigeant .

Jeff SION : Il faudra réapprendre à gagner à reprendre du plaisir sur le terrain. Notre 1ere mission sera bien celle là. Etre heureux de venir representer ce club si particulier aux valeurs fortes qui en font son ADN.

  • Au niveau du groupe Seniors, peux tu nous présenter l’encadrement et comment allez vous fonctionner ?

Arnaud PEHAU : Je suis impatient de commencer cette nouvelle saison avec un nouveau staff . Je vais regretter Sylvain qui a fait un super travail durant 5 saisons , Chouqui et Géo mais place à de nouvelles aventures avec Jeff Sion figure connue des Scufistes et Vincent Chevrier. Avec Jeff , après de bons échanges, nous partageons la vision d’un rugby de mouvement basé sur l’évitement et le plaisir . On aime la bonne humeur et l’exigence. Les joueurs sont amateurs , ils viennent par passion du rugby et amour du club . Essayons, nous en tant que coach de leur permettre d’atteindre leur objectif . Après nous faisons un sport collectif de compétition qui exige du sérieux et de l’investissement .

J’ai connu Vincent a Vincennes . Il etait l’entraîneur des féminines . J’ai tout de suite apprecié l’homme mais aussi l’entraîneur grâce à de longs échanges avec lui . Il est passionné novateur et il fourmille de bonnes idées . il sera en charge de la préparation physique . Preuve en est ce programme physique jumelé à un tableau Excel ou chaque joueur liste au fur et a mesure les activités physiques réalisées durant l’été . C’est le #scufmuscuuuchallenge. Chaque activité attribue un nombre de points (ex: pétanque 50 pts ou crossfit 500pts…) À la fin sera décerné le prix Mr Muscu. C’est ludique mais très sérieux avec des exigences spécifiques.

Nous fonctionnerons de manière collégiale . Même si je suis en responsabilité je n’estime pas détenir LA vérité . Cela a toujours été ma vision des choses . Le rugby comme le coaching est un travail d’equipe . Nous avons tous notre expérience à apporter , notre richesse , nos connaissances dans le but commun de faire briller le SCUF chaque dimanche.
Voila pour les nouveautés dans l’encadrement . N’oublions pas le travail formidable réalisé par Gérard, Chemsy et son équipe qui nous permettrons de requinquer les joueurs chaque dimanche et porter fièrement les couleurs noires et blanches .

Jeff SION : J’ai en charge les avants de l équipe Une, mais je n envisage qu’une mutualisation des compétences de chacun des entraineurs. On est toujours plus forts à plusieurs !

 


Seniors : L’Equipe 2

Du côté de l’entraîneur :

  • Quel est ton parcours rugbystique et comment (ou pourquoi) es tu devenu entraineur ?
Vincent CHEVRIER : J’ai débuté le rugby au RC Langres en 1998 (!) jusqu’à Juniors puis pendant mes études je suis passé par des équipes  universitaires (Sciences Po Lyon et Lyon 2) et de club (US Vénissieux). En arrivant à Paris, j’ai repris au RC Vincennes en équipe 3. Et quelques passages éclairs dans d’autres clubs comme le RC Montréal, l’US St-Priest, les Gaillards Rugby club, les Tontons Flanqueurs… J’ai toujours joué 3e ligne aile (enfin, deuxième ligne sur la fin aussi…).
J’ai commencé à entraîner par hasard (ou plutôt par nécessité) les équipes féminine et masculine de Sciences Po Lyon en 2006, parce qu’il n’y avait tout simplement pas d’entraîneur et que j’ai bien voulu me prêter au jeu. J’y ai vite pris goût – transmettre mais aussi « intellectualiser » le rugby et plus globalement la pratique sportive. En devenant éducateur à l’US Vénissieux (moins -11). A cette époque, j’ai aussi travaillé comme animateur sportif péri-scolaire pour la ville de Vénissieux. 
En arrivant à Paris, j’ai souhaité continuer à entraîner et notamment des féminines. J’ai ainsi rejoins, et pour 6 ans !, le RC Vincennes, comme entraîneur adjoint puis principal des féminines. 
  • Suite à la dernière saison compliquée de l’équipe 1, quelle vision as tu du club et comment appréhendes tu ce nouveau championnat ?

Vincent CHEVRIER : Le SCUF est un club emblématique du rugby parisien et français ; quelque soit la saison passée et le niveau, l’histoire du club a vraiment été un des éléments qui m’a attiré. Au niveau sportif, une saison difficile qui se solde par une descente n’est jamais facile à vivre mais j’ai l’impression que le groupe est resté solidaire et se maintien en effectif malgré le passage en Honneur. Il est toutefois dangereux de penser qu’en tant qu’équipe qui vient de F3, la saison en Honneur sera facile : au contraire ! Le niveau est élevé en Ile de France et les écarts faibles entre le haut d’Honneur et la F3. L’objectif est de retrouver la goût de la victoire, en toute humilité, et de réenclencher une dynamique positive sur laquelle construire pour les prochaines années.

  • Au niveau du groupe Seniors, j’ai cru comprendre que tu t’occuperais de la Réserve. Tu as fixé un objectif propre à cette formation, ou  la Réserve ne sera qu’un tremplin pour améliorer l’équipe 1 ?

Vincent CHEVRIER : La 1 et la Réserve seront considérées comme un seul et même groupe et les entraînements seront en bonne partie communs. Je ne vois pas la Réserve comme « qu’un tremplin » au service de la une mais comme un espace de gestion du groupe, en fonction des niveaux de chacun, de la forme du moment, des envies, des besoins en temps de jeu… Nous aborderons ainsi les deux équipes comme un seul et même groupe. 


Seniors : L’Equipe 3 Vieux Cochons

Du côté du responsable :

  • A ce jour, as tu une vision de l’effectif qui composera la SCUF 3 VC ? Sais tu si tu pourras bénéficier des joueurs non retenus avec le groupe compétition ?

Quentin de Tarlé : Non, c’est un peu l’inconnu, même si je croise les doigts pour que l’on ait un effectif plus fourni que l’année dernière (avec des mecs qui disent qu’ils vont reprendre, mais bon c’est les Vieux Cochons), et /ou que l’effectif senior sera plus fourni et qu’on pourra bénéficier du rab (à ma connaissance aucune raison que ça ne se fasse pas si c’est possible).

  • Quels sont les ambitions sportives pour ton groupe ou les projets ?

Q2T : Les ambitions sportives sont les mêmes que l’année dernière : faire vivre cette belle équipe de copains, gagner un maximum de matchs en se faisant plaisir sur le terrain ! On ne vise pas de montée en 1ére div, voire si on en avait la possibilité je pense qu’il faudrait refuser, mais si on peut gagner le championnat on ne s’en privera pas pour autant.
Et se déplacer à Stratford barre les Plds Legends chez eux évidemment. 

  • Quels sont les autres personnes qui t’aident au niveau de l’encadrement de tes « cochons » ? Quand vous entraînez vous ?

Q2T : On s’entraîne toujours le jeudi soir, comme d’habitude sur un quart de terrain. Mais cette année on va essayer de faire la 1ére partie (physique, peut-être mise en place) avec le groupe senior (je dois revoir ça avec Arnaud Péhau).
Cette année Lawrence Platt devrait être particulièrement présent à mes côtés, et je devrais toujours pouvoir compter sur Flo Palomares en suppléant au cas où, et Yann Lavoir pour les entraînements.

Un mot aux Hardis cochons !

J’espère que vous avez ou passez de bonnes vacances, et si vous êtes déprimés à l’idée de la rentrée, pensez que par bonheur, c’est aussi l’heure de la reprise : Les petits touchers du jeudi (pour commencer en douceur), le cuir qui chante entre vos mains caleuses, les vannes toujours fines des ¾ dans les vestiaires (parce-que si les avants avaient de l’humour ça se saurait), la bière du Roiduc qui-sent-le-pet comme dirait notre poète Hugo, les strappings-plâtre de Lawrence Platt, l’odeur des chaussettes pas lavées depuis l’année dernière dans les vestaires… Tout ces petits bonheurs quoi !

Alors quelques infos rapides quand-même : Reprise « officielle » pour les Vieux Cochons le jeudi 6 septembre !  Il est grand temps, et sans plus tarder, de faire votre demande d’affiliation à Gérard Potier afin de pouvoir lancer le processus d’affiliation avant la demande des licences, et qu’on se compte aussi un peu. A ce sujet on attend avec impatience les retours annoncés du : Boubou-de-Charenton, de Thomischwarzenegger, de Géo-trouve-tout, de Pierrot-Baigt-le-fou, de Denis-oursman, de Doudou, de Flo-le-coureur-fou, de notre Lawrence-national… Ceux espérés et non moins attendus de : PLG, D’Hannibal-Lecter-Amon, de Phillipe-le-plus-fort, de Capt’ain Franck


Seniors Féminines : Les Gorettes du S.C.U.F./PORC

Du côté de l’entraîneur :

  • Quel est ton parcours rugbystique et comment es tu devenu entraineur ?

José MACHADO : Bonjour le scufmag, j’ai commencé le rugby quand j’étais collégien avec un éducateur, Vincent, un peu fou, qui était muté de Toulon. Cela se passait en Picardie, terre de vélo, de longue paume, et de betteraves, dans une EDR qui n’existe plus aujourd’hui, l’Ovale de Méru-Lormaison. J’y ai joué Minime et Cadet, en rassemblement avec Beauvais.
Puis j’ai joué en Junior et Sénior à Amiens quand j’étais en classe prépa, glanant mon premier vrai trophée, champion des Flandres, en faisant match nul en finale 3-3.
Ensuite, je suis arrivé à Paris en intégrant mon école d’ingénieur, l’ESPCI Paris, PSL, et j’ai naturellement rejoint le club de l’école, le PORC. J’ai eu l’occasion de jouer à plusieurs endroits dans la monde anglo-saxon lors de mes études, mais je suis toujours resté fidèle à un seul club à Paris, qui jouait en rose bien avant le Stade.

J’ai passé mes diplômes d’entraîneur, à l’origine, non pas pour entraîner, mais pour faire une étude sociologique sur le rugby, dans le cadre d’un séminaire que je co-organisais à l’ENS, avec Julien Clément (ethnologue du rugby). Il a continué sur la voie théorique, et moi sur la voie pratique.

Ensuite, j’ai eu la chance d’intervenir auprès de sélections nationales étrangères, détaché par la FFR, ce qui m’a permis d’observer de très grand entraîneurs et de m’en inspirer aujourd’hui, mais à un niveau bien plus modeste.
J’aime beaucoup cette idée de transmission du savoir des uns vers les autres.

  • Suite à la dernière saison réussie à VII ou à XV des Féminines, comment appréhendes tu ce nouveau championnat ?

José MACHADO : En effet, la saison passée a été un succès, même si l’élimination en quart de finale peut frustrer, nous avons été battus par meilleures que nous, et je crois que nous sommes à notre juste place.
Cette année, nous repartons avec quelques certitudes, mais encore beaucoup de choses à construire. Quelques joueuses cadre quittent Paris et il va nous falloir résoudre l’équation insoluble de continuer à progresser, tout en construisant. Le rugby féminin, c’est le grand écart, entre formation et performance.
Je suis cependant assez confiant parce nous gardons un noyau solide, et aussi parce l’équipe technique est très complémentaire.

  • Au niveau du groupe peux tu nous dire avec qui tu travailles dans l’encadrement des Féminines et quand vous entraînez vous ?

José MACHADO : Au niveau de féminines, nous avons groupe d’encadrants assez large (ce qui nous permet de sauter quelques séances quand le boulot le demande!), que j’anime et où tout le monde trouve sa place. Heissam est principalement responsable du travail des avants, et de la préparation physique. Raphael, avec qui je joue depuis 10 ans au PORC, s’occupe de la conquête et de la défense, et est aussi celui qui depuis cette année conçoit les déroulés des entraînements. Cécile s’occupe de la partie technique individuelle, et m’aide dans le travail avec les arrières et le mouvement général. En plus de cela, nous invitons des intervenants extérieurs de temps en temps, pour faire un peu de fertilisation croisée.
Cette équipe marche plutôt bien, est 100% bénévole, et donc drivée par la passion du rugby et de ce groupe.

Je voudrais aussi ici, profiter de cette parole, pour avoir une pensée respectueuse, pour Bernard Colomb, qui avait joué avec les vieux cochons, et qui était mon entraîneur quand j’étais à HEC, et qui avait accepté mon pari un peu fou il y a quelques années, de m’accompagner comme entraîneur d’une équipe féminine.

Je voudrais aussi remercier Laurent, Lionel et Anne au SCUF et Pierrot, Agnès, Elodie et Lauriane au PORC sans qui rien n’aurait été possible.


Seniors Rugby à 5

Du côté du responsable :

  • Quel est ton parcours ? Comment as tu découvert le rugby à 5 ?

Thomas ARRONDEAU : j’ai découvert le rugby au collège et ai pratiqué jusque la fin de mes études en universitaire et en club en fédérale 3. Une grosse blessure au genou et le début de ma carrière professionnelle m’ont malheureusement obligé à raccrocher les crampons.
Il y a 3 ans au début de la 1ère saison de mon fils en U8, le club a proposé aux parents « désœuvrés » au bord du terrain en train d’attendre la fin de l’entrainement des petits, de jouer au rugby à 5, nouvelle pratique alors initiée par la FFR. Et c’est comme ça que j’ai pu rechausser les crampons !

  • Quels sont les ambitions de ton groupe cette saison ? Quel est à peu près l’effectif ?

Thomas ARRONDEAU : nous étions la saison dernière 19 licenciés, ce qui est tout juste pour être suffisamment nombreux à l’entrainement en tenant compte des absences et des blessures. C’est pourquoi nous avons souvent accueilli avec plaisir des jeunes U14 et cadets.
Pour la saison à venir, nous ne sommes actuellement que 12 et donc en recherche de 8 nouveaux partenaires. Ton article tombe donc bien.
Les ambitions pour cette année sont donc assez modestes : pérenniser la section R5, accueillir de nouveaux joueurs, peut-être s’inscrire à un des tournois organisés en IDF et surtout prendre du plaisir !

  • Peux tu nous dire comment se joue le rugby à 5 ? Quand vous entrainez vous ?

Thomas ARRONDEAU :  le rugby à 5 se joue sur un peu moins de la moitié du terrain dans le sens transversal, à 5 contre 5 😉. Le touché se fait avec les 2 mains simultanées des hanches aux épaules et leur nombre est illimité. Le ballon change de main en cas d’en-avant, quand il touche le sol ou sur interception. Ce jeu est facilement accessible à ceux n’ayant pas pratiqué le rugby à XV, peut se pratiquer mixte et toutes catégories.
Nos entraînements ont lieu le dimanche matin de 9h à 11h à Rousié. 


Juniors U18 : d’abord les brassages et ensuite la N2 (Ex Balandrade)

Du côté de l’entraîneur :

  • Quel est ton parcours rugbystique et comment es tu devenu entraineur ?

Arnaud MARTIN : J’ai commencé le rugby à l’âge de 6 ans au club de Nantua jusqu’en Cadets avant d’intégrer le Centre de Formation d’Oyonnax. Je suis arrivé au SCUF en 2008/2009 pour ne plus quitter les Seniors avec qui je viens de jouer ma dernière saison. Il est temps de tourner la page, quelques soucis de santé ont facilité ma décision. Je viens aussi de terminer ma 8ème saison d’entraîneur, la 2ème auprès des Cadets. Je m’épanouis vraiment dans ce rôle. Entraîner c’est transmettre un peu de soit. J’ai rencontré des entraîneurs qui m’ont marqué à vie lorsque j’étais jeune. Je savais qu’un jour ce serait mon tour, j’en ai toujours eu envie, et je suis fier aujourd’hui de participer à faire grandir notre club par la formation de nos jeunes.

  • Suite à la dernière saison réussie des Cadets Teu.B, de quel effectif bénéficie tu pour attaquer le Championnat Juniors ? Des ambitions ?

Arnaud MARTIN : Quelle magnifique saison nous venons de clore avec les Cadets. La 1/2 Finale de la Teulière C, le Titre de la Teulière B, sans oublier le Sénégal. Nous avons tant grandi cette saison ! Nous débarquons en Juniors avec la génération 2002, en grande partie Championne cette saison, nous retrouverons la génération 2001 avec qui nous avions échoué aux portes de la Finale la saison précédente, et serons renforcés par quelques joueurs nés après le 1er Septembre 2000. Nous connaissons par coeur les générations 2001/2002. Nous aborderons cette nouvelle saison comme la continuité des précédentes, ce sera notre force. Nous faisons le choix de nous engager en Nationale 2 (anciennement Balandrade) dont nous jouerons les barrages dès le 9 Septembre. Le 1er objectif sera de sortir de ces barrages. Le 2nd sera de viser la qualification pour les phases finales du Championnat de France. Nous en sommes rugbystiquement capables. Nous aurons aussi un 3ème objectif, LE véritable objectif pour l’avenir de notre Club, celui de donner l’envie à nos joueurs de porter un jour le maillot de l’équipe Première ! 

  • Qui compose l’encadrement autour des Juniors ? Quand vous entraînez vous ?

Arnaud MARTIN : Miguel RAMS est le Dirigeant référent des Juniors. Il sera encore une fois assisté cette saison par José DEGLI ESPOSTI et nous serons rejoints par Sidney HUE. Pour le côté sportif et pour la 6ème saison ensemble, je serai évidemment avec Antoine SIMON. Nous formons un duo inséparables et complémentaires. Et en tant que Capitaine de l’equipe 1ère, il est un exemple à suivre pour nos joueurs. Pour renforcer les liens générationnels Juniors/Séniors, les Juniors s’entraineront chaque mardi et jeudi, avant leurs aînés de 18h à 20h.


Cadets U16 : en route pour les brassages et la N2

Du côté de l’entraîneur :

  • Quel est ton parcours rugbystique d’entraineur ?

FG GIROUX : J’ai commencé à entrainer il y a deux ans sur la catégorie minimes sous les ordres de Raphaël Delwasse. J’ai poursuivi la saison dernière avec Arnaud Martin, en suivant une partie du groupe que j’avais entrainé en cadets. J’étais jusque là à chaque fois en charge de l’équipe 2. C’est donc ma troisième saison en tant que coach.

  • Suite à la dernière saison réussie des Cadets,  quels sont les ambitions fixées ?

FG GIROUX : Pour les ambitions sportives, elles sont très claires : réussir à intégrer le championnat National 2 (ex teulière A) en début de saison, pour ensuite y faire bonne figure. Mais attention, les matchs de brassage tombent tellement tôt dans la saison (le premier match est le 9 septembre) qu’il y a une possibilité que le calendrier tronque un peu la saison des joueurs; Si peu de temps pour se préparer pose clairement problème, ça sera un peu à la roulette russe. Donc c’est difficile de se projeter en terme d’objectifs sportifs sur le long terme. 

  • Qui compose l’encadrement autour des Cadets ? Quand vous entraînez vous ?

FG GIROUX : Le staff a été composé selon 3 critères : parcours scufiste, jeunesse et complémentarité. On y retrouve Raphaël Bizos qui sera avec moi sur l’équipe 1, avec qui j’ai commencé à entrainer il y a de ça trois ans; Théau Charlier avec qui nous entrainons ensemble depuis 2 ans et demie maintenant et qui sera responsable de l’équipe 2. Le coeur de notre staff est donc bien soudé, on se connait bien et on sait comment fonctionner ensemble, le problème restait que cela faisait trois 3/4. Du coup on est allé cherché Paul Beliard, qui sort de deux très belles années juniors en tant que capitaine et troisième ligne, qui va nous apporter beaucoup dans la mise en perspective de nos ateliers et des contenus. Enfin, il y aura un « consultant occasionnelle » en la personne de Léo Chenivesse (mon frère cadet), formé au SCUF puis à Bobigny, qui joue actuellement au PUC en tant que taloneur, et qui se concentrera en priorité sur les phases de conquêtes. Ceci étant dit, il faut tout de même préciser que nous auront un staff tournant, où tout le monde entrainera tout le monde à un moment de la semaine pour diversifier un maximum les points de vue et faire progresser joueurs et entraineurs beaucoup plus vite. Entraînement les mercredis et vendredis de 18h à 20h


Mininettes U15 & Cadettes U18

Du côté du Manager / entraîneur :

  • Quel est ton parcours rugbystique et comment (ou pourquoi) es tu devenu entraineur des filles ?

Kevin MALITHE : J’ai fait toutes mes classes à l’EDR du CA Brive jusqu’en Crabos avant de rejoindre Malemort, à côté de Brive, pour mes premieres années seniors ! Puis, le concours de prof d’eps en poche, j’ai du m’exiler dans le 9-3 ! Après un cours passage au Paris Blanc Mesnil, j’ai rejoint les rangs du SCUF il y a 5 ans déjà !! En tant que professeur d’EPS, j’ai mis en place le rugby dans mon collège par le biais du sport scolaire, le mercredi après midi. Et, très rapidement, les jeunes filles ont afflué pendant que les garçons se rendaient au foot ! Leur joie de vivre, leur volonté d’appendre, leur engagement m’ont très vite séduit et m’on poussé chaque année à développer de plus en plus la section rugby du collège !

J-7 avant la reprise !!!!! 🏉🏉🏉Le ballon vous a manqué, vos copines vous ont manqué, vos coaches vont ont manqué… vous nous avez manqué !!Alors, vivement le Mercredi 5 septembre à 15h (rendez vous 14h45) au stade Max Rousié (Porte de saint Ouen) !!#SCUFlafamille#sectioniqbal

Publiée par AS Iqbal Masih sur Mercredi 29 août 2018

  • Peux tu nous parler des nouveautés avec la création des Mininettes et la continuité des Cadettes ? Le chantier est il terminé ou il y a t-il encore des besoins ?

Kevin MALITHE : Depuis 2 ans, notre engagement a dépassé les murs du collège en conduisant les jeunes filles au SCUF ! Les filles furent extrêmement bien accueillies par Carole MENNETEAU, Raphaël DELWASSE et l’ensemble du club dés la première année. Depuis, le rugby féminin, au SCUF, ne cesse de prendre de l’ampleur ! En effet, l’année dernière, l’équipe M18 fut créée et la saison fut fabuleuse, aussi bien sur le plan sportif avec une 4éme place IDF mais aussi sur le plan humain, avec un voyage au Sénégal hors du commun grâce au travail de Arnaud MARTIN et Benoit FISSE (https://youtu.be/5D5bfL8rNAs) Cette année sera celle du grand envol du rugby féminin jeune au club !!

En effet, en s’appuyant sur le réservoir de la section rugby de mon collège, on a pris le pari de créer une équipe moins de 15 ans à XV 100% féminine dans le championnat IDF des garçons !! Le SCUF sera, de ce fait, le premier club d’IDF à dépasser le rugby mixte en école de rugby et à donner aux filles toute la place qu’elles méritent !  Le SCUF, par ses efforts financiers mais aussi structurels (notamment sur les créneaux d’entraînement et le nombre de personnes mises à disposition), est, plus que jamais, un des fers de lance du développement du rugby féminin en IDF.

  • Au niveau du groupe peux tu nous dire avec qui tu travailles dans l’encadrement des Filles et quand vous entraînez vous ?

Kevin MALITHE :  Les jeunes filles sont dans un processus de formation visant à les conduire à une double excellence : sportive et scolaire ! En effet, avec 5h d’entraînement hebdomadaires (3h section / 2h club) et un lien fort avec la sélection départementale du 75, l’apprentissage vers le haut niveau est recherché ! Par ailleurs, tout le projet sportif est au service d’une scolarité réussie et d’une intégration sociale renforcée pour ces jeunes filles de l’autre côté du perif ! Mais le rugby féminin au SCUF, c’est le rugby de toutes… en effet, nous faisons en sorte que nos équipes M15 et M18 accueillent aussi des jeunes filles parisiennes pour créer un vrai mélange social et culturel qui est, sans nul doute, l’avenir de notre société ! En ce sens, l’équipe M18 est composée d’une douzaine de joueuses de la Plaine Saint Denis et de 5 joueuses habitants paris ! Nous invitons donc, toutes les jeunes filles, de tout horizon, nées entre 2006 et 2001 à rejoindre nos rangs les mercredis après midi de 15h à 16h45 pour faire du rugby 100% féminin dès le plus jeune âge et partager tellement plus !

En plus, de jeunes filles extraordinaires, on a la chance de compter des encadrants passionnés et surtout compétents pour entraîner communément les M15 et M18 du club en assurant sécurité et plaisir chez toutes les joueuses :

– Jean marie TASSEL (Entraineur M15), mon binôme sur la section sportive et qui est aussi un des fondateurs du projet

Adrien FAVRAY (Entraineur M18 et aussi professeur d’EPS) qui nous rejoins cette année pour accompagner ce projet en plein extension !

Au niveau des besoins, on recherche encore un dernier entraîneur pour avoir un staff à 4 têtes pour 2 équipes, et ainsi accompagner Adrien sur les M18 le dimanche matin (environ 8 matchs sur l’année). Un ou deux dirigeants supplémentaires, pour épauler Fabienne COQUET, qui devrait sans doute nous rejoindre, serait l’idéal !!

Pour illustrer la section féminine jeune du SCUF, rien de mieux que ces quelques images : https://youtu.be/jBBm777SeWk

Pour toutes personnes intéressées par cette aventure (joueuses, entraîneur H ou F, dirigeant(e)), vous pouvez me contacter sur [email protected]

L’Ecole de Rugby – Les U14 du S.C.U.F.

Du côté de l’éducateur :

 

  • Quel est ton parcours ? Pour quelles raisons et depuis quand es tu educateur ?

Sébastien SOUQUET : Je suis de Saint Girons en Ariège, où j’ai commencé le rugby à l’âge de 6 ans. Mon père était joueur puis a été président d’un club de série pendant des années et c’est tout naturellement que j’y suis venu aussi.  J’ai joué à St Girons jusqu’en senior après avoir été capitaine des juniors en reichel B, saison écourtée par un recrutement bancal qui nous a vu intégrer pour certains l’effectif senior, en fédérale 2. Puis je suis parti jouer à Villemur sur Tarn, F3, avant de revenir à St Girons et finalement jouer à Muret.. C’est là que j’ai terminé ma « carrière » de joueur, à 27ans, et débuté celle d’entraîneur.  J’ai fais mes études en STAPS et parallèlement différents jobs. J’ai, entre autres, travaillé 2 ans au club de rugby de Colomiers, où j’étais en charge du développement de la motricité sur l’école de rugby et les cadets, avec des ateliers motricité spécifiques et avait en charge les U11.
J’ai passé mon brevet d’état rugby à XV en 2009. Lorsque je n’ai plus pu jouer, Muret m’a fait confiance, avec un ami, pour encadrer l’équipe B.  La saison à été exceptionnelle : nous avons fini champion de France Excellence B.
Puis mon CAPEPS en poche je suis venu en région parisienne.  J’ai entraîné à Fontenay aux Roses, puis entraîne depuis 3ans maintenant l’équipe de l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6) avec quelques résultats (vice champion de France Ovale U, champion académique élite de rugby à 7).  Parrallelement, j’ai monté l’année dernière dans mon collège, Gérard Philipe (18ème) une section rugby (3 à 4h de rugby par semaine en plus de l’emploi du temps des collégiens) et dans ce cadre, j’ai cherché un partenariat pour la développer.
Je me suis donc tourné vers le SCUF, avec qui nous partagions déjà les terrains le mercredi après midi.
C’est parce que nous avons établis ensemble une convention entre mon collège et le club que j’ai décidé de m’investir au SCUF. J’espère que ce partenariat permettra à de plus en plus de joueurs du club de venir au collège et d’allier leur passion à des études réussies, en devenant des joueurs de rugby de bon niveau.
Je serais d’ailleurs ravi de te donner de plus amples renseignement sur la section sportive rugby si tu souhaitais nous honorer d’un article dans le SCUF Mag.. 😉😊
Aujourd’hui je suis donc professeur d’EPS au collège Gérard Philipe, coordonnateur de la section rugby, entraîneur de l’UPMC et coordonnateur de Planète Ovale pour l’académie de Paris (formation des profs d’eps en rugby, promotion du rugby dans les écoles et collèges, en partenariat avec la ffr via le CD75 et le CIFR (ligue), réalisation d’un tournoi à Jean Bouin avec les collèges impliqués, 34 équipes cette année, plus de 500 personnes impliquées)

  • Quels sont les ambitions de ton groupe cette saison ? Quel est à peu près l’effectif de ta catégorie ?

Sébastien SOUQUET : Jouer au meilleur niveau possible, en fonction des forces en présence. Etre qualifié en A2 pour le championnat et aller le plus loin possible, pourquoi pas gagner la finale ? 🙂 Remporter au moins deux tournois et être compétitif en super challenge espoir. Nous nous donnons les moyens cette année pour une formation de qualité dans la lignée de celle faite en U12 avec un encadrement renforcé et un créneau d’entraînement supplémentaire le vendredi soir. L’effectif sera d’une cinquantaine de joueurs. 

  • Peux tu nous dire quels sont les personnes qui travaillent avec toi sur les u14 ?

Sébastien SOUQUET : Nous travaillerons à 6 cette année pour deux équipes engagées. Robin Joannoteguy rejoint le staff. Professeur d’eps au collège Berlioz, il était joueur du PUC l’année passé et stoppe provisoirement sa carrière de joueur débutée dans l’enfance. Il souhaite développer le rugby dans son collège et associe son A.S au club. Il suivra la formation d’éducateur école de rugby. 

Illyes Fernane s’engage avec nous pour la deuxième année. Étudiant à L’UPMC, joueur et président de la section rugby de l’université, il joue également à Genevilliers depuis plusieurs années. Il sera en formation d’éducateur école de rugby cette saison. 
Gabriel Guerche, étudiant et joueur à L’UPMC renouvelle egalement son engagement. 
Émile Le Gac, lycéen et junior du SCUF sera toujours des nôtres cette saison, lien intergenérationnel du club, malgré son jeune âge ! 
Jolan Carcassonne, étudiant l’UPMC et ancien joueur de la section rugby, rejoint cette année le staff avec l’intention de former et se former. 
Voilà l’équipe de choc des U14 🙂 

 


L’Ecole de Rugby – Les U12 du S.C.U.F.

Du côté du Coordonnateur Sportif de l’EdR et l’éducateur U12 :

 

  • Quel est ton parcours ? En quoi consiste ta fonction ? Es tu toi même educateur ?

Briac POUYE : Mon parcours est assez basique, je suis arrivé en Cadets au SCUF, où nous étions entraînés par Jean-Michel Constant et Arnaud Martin entre autres. Lors de ma première année Juniors, Jean-Michel me propose de devenir éducateur en U12, ce qui correspondait à mon entrée à la fac en licence STAPS. Depuis j’ai validé cette licence STAPS et le SCUF m’a proposé la saison dernière de me financer le DEJEPS de Marcoussis, diplôme d’état qui permet d’entraîner jusqu’en Fédérale 1. Grâce à ces deux diplômes, j’ai fini par acquérir quelques compétences et nous nous sommes entendus avec les dirigeants pour que je reprenne cette saison le poste de coordonateur sportif de l’Ecole de Rugby, laissé vacant depuis le départ d’Etienne Ferlet aux antipodes. 
Cette fonction consiste à construire et entretenir un lien sportif entre toutes les catégories de l’école de rugby des U8 aux U14 en passant par les F15. C’est à dire s’assurer que tout le monde travaille dans le même sens, dans la même vision de construction d’un jeune joueur de rugby au SCUF, pour le préparer au mieux à son futur rugbystique quelque soit son niveau. Concrètement, des réunions inter-catégories avant chaque vacances scolaires, sur les thèmes à aborder et quelques billes pour que joueurs et éducateurs prennent du plaisir sur le pré ainsi qu’un suivi des séances sur le terrain pour discuter et se questionner avec les éducateurs sur les séances, comment les retoucher, améliorer pour que les enfants progressent et s’amusent.
En parallèle je suis toujours éducateur en U12 où j’essaye d’appliquer à moi-même les conseils que je donne aux autres (pas toujours facile..) et j’ai eu la saison passée la responsabilité du groupe Juniors.

 

  • Il y a t-il des innovations cette saison pour l’Edr ? Peut on parler d’ambitions ou de projets ?

Briac POUYE :  Côté innovation, il y a un peu de nouveau avec l’apparition d’une équipe minimes uniquement féminines, composée majoritairement des purs produits de la paire Malithe-Tassel du collège Iqbal Masih que vous devez déjà bien connaître si vous lisez ces lignes. Sinon je vous conseille vivement d’aller jeter un oeil à leurs exploits rugbystiques de la saison passée. Nous pouvons aussi noter un deuxième entraînement pour la catégorie U14 le vendredi soir pour leur permettre de mieux progresser et d’avoir plus de temps de pratique dans la semaine. De plus en U12 nous continuons des séances de technique individuelle en gymnase pour les joueurs U12, consacrée principalement à la passe et à la lecture. Enfin cette année marque le grand retour du tournoi des Petits Brennus, le 13 octobre, pour la catégorie U10, évènement que l’on espère source de plaisir pour enfants et adultes mais surtout fédérateur pour le club.
Je pense que tous ces points montrent qu’il y a réellement un projet pour l’Ecole de Rugby, sportif en mettant des choses en places permettant de rivaliser avec les meilleurs EDR d’Ile de France avec la volonté de rester dans ce top 5, social en ouvrant la pratique du rugby à d’autres horizons et en mettant le rugby féminin au centre de l’Ecole de Rugby et enfin l’ambition la plus importante, celle de ne pas rester dans son coin mais de travailler avec tout le club à des événements communs pour que les petits joueurs U8 puissent s’identifier aux Seniors et rêvent un peu d’être à leur place un jour le dimanche à 15h.
.
  • En terme d’effectif, que représente l’Ecole de rugby du S.C.U.F. ?
Briac POUYE :  Au niveau des joueurs nous subissons une légère baisse cette saison comme partout en France d’ailleurs, ainsi environ 210 joueurs et joueuses fouleront la pelouse de Rousié. Côté éducateurs il faut compter sur une trentaine de regards bienveillants et exigeants qui veilleront sur les petits noirs à l’entraînement ou en compétition. D’ailleurs nous sommes toujours sous la menace d’un léger sous-effectif d’encadrement le mercredi après-midi, si vous voulez vous joindre à nous n’hésitez pas. Enfin une partie à ne surtout pas négliger, qui a été initiée l’an dernier et qui continue de plus belle cette année, c’est le nombre de dirigeants recrutés et dirigés d’une main de maître en la présence de Didier Lauras, qui s’assure qu’il y ait 3 à 4 dirigeants par année d’âge, de quoi s’assurer qu’il y aura toujours une bombe de froid ou un strap et un ciseau qui traine dans les vestiaires de nos Scufistes dans quelques années. Bonne saison à tous.

L’Ecole de Rugby – Les U10 du S.C.U.F.

Du côté de l’éducateur :
  • Quel est ton parcours ? Pour quelles raisons et depuis quand es tu educateur ?

Eric NEGRE : Je suis scientifique de formation, bio physicien. Je travaille dans le développement de médicament. Le Rugby est plutôt une passion familiale, mes parents n’ont jamais joué mais ne rate aucun match du tournoi des 6 nations et suivent le top 14. Je n’ai quant à moi joué qu’une année en terminale. Mon fils Tom a commencé le rugby au SCUF à 6 ans à Rousié en 2009, il joue maintenant en Cadet. J’ai rapidement donné un coup de main à ses éducateurs le dimanche matin. Je me suis pris au jeu et passé mon Brevet d’educateur en 2012. Depuis je m’occupe des U10 avec une belle brochette d’educateurs. C’est une réel plaisir de voir nos petits progresser et devenir de bon joueurs.

  • Quels sont les ambitions de ton groupe cette saison ? Quel est à peu près l’effectif de ta catégorie ?

Eric NEGRE : Prendre du plaisir en toute sécurité. En U10 nos petits joueurs apprennent à sortir de la grappe pour jouer dans les espaces. Nous travaillons bien entendu la défense mais nous insistons beaucoup sur l’evitement et le jeu dans les espaces libres. En plus des nombreuses triangulaires auquelles nous participons en Île de France, Nous aurons cette année encore des déplacements a des tournois relevés nous permettant de rencontrer des équipes de clubs prestigieux et d’essayer de bien y figurer. Ce fut le cas ces dernières années. Nous aurons une soixantaine de petits joueurs.

  • Peux tu nous dire quels sont les personnes qui travaillent avec toi sur les u10 ?

Eric NEGRE : la Dream Team des Éducateurs. Tous diplômés ou en formation. Par ordre Alphabétique : Alain Corlet, Hervé David, Jérôme Hospital, Laurent Lelouey, Nicolas Nollet, Laurent Olivé, Stéphane Rouchy, Julien Sevestre


L’Ecole de Rugby – Les U8 du S.C.U.F.

Du côté de l’éducateur :

  • Quel est ton parcours ? Pour quelles raisons et depuis quand es tu educateur ?

Maxime HOSPITAL : Je suis au SCUF depuis l’âge de 7 ans. Pour tout dire, j’ai commencé par le hockey sur glace mais une fois la saison terminée (En mars), j’allais à l’ecole de rugby pour jouer avec les copains. J’ai naturellement choisi le rugby à 14 ans et j’ai poursuivi jusqu’en senior puis avec les vieux cochons. Je suis passé éducateur lorsque j’ai accompagné mon fils aîné en 2014. C’etait normal de transmettre à mon tour ce que des éducateurs ont fait avant moi.

  • Quels sont les ambitions de ton groupe cette saison ? Quel est à peu près l’effectif de ta catégorie ?

Maxime HOSPITAL : Un seul mot en U8 : plaisir. Après pour parler sportif, en U8, nous devons préparer nos loulous pendant 2 ans pour leur arrivée en U10. Les principaux acquis à avoir en sortie U8 sont l’avancée et la continuité du jeu. Nous sommes un effectif d’environ 30 loulous ce

tte année. L’effectif est en baisse par rapport aux années précédentes.

  • Peux tu nous dire quels sont les personnes qui travaillent avec toi sur les u8 ?

Maxime HOSPITAL : Tout d’abord il y a Jacques Epelbaum : dit the brain. Notre historien des contrées de la région parisienne et de la France. Scufiste depuis les années 70. Joueur émérite dans les années 80 et éducateur de talent depuis les années 90.

Patrick Brennan : dit the professor. Notre irlandais préféré, imaginatif, trouvant des noms formidables aux exercices (écrasement d’araignée, lapin renard, boule de feu, l’antre du dragon…) pour le plus grand plaisir des enfants. Éducateur au SCUF depuis plus de 10 ans.

Fabrice Bresler : dit the cube pour la largeur des ces épaules. Arrivé l’année dernière. Fabrice a attrapé le virus pour ne plus le lacher.

Frédéric Joulia : dit la teigne. Ancien joueur du sud de la France dont il a gardé un léger accent. Il jouait numéro 9 dans une ville alignée avec le méridien de greenwitch. Il est passé éducateur naturellement une fois que son fils aîné a commencé le rugby.

Jean-Luc Milhorat : dit the voice. Jean-Luc entraine depuis 5 ans les U8 apres avoir fait les 100 pas sur le bord du terrain. Il donne de la voix auprès des pitchounes pour les faire avancer.

Jean-Rémy Kerjean : dit le bigouden. notre breton qui est éducateur depuis 2 ans. Ancien joueur qui traînait au bord du terrain quand il emmenait ces 2 loulous s’entrainer. Il a été happé par les sirènes de l’entraînement.

Thomas Schwartz : dit schwatzinator. Le dernier arrivé en U8. Thomas a été joueur en senior au SCUF pendant 29 ans et continue avec les vieux cochons du SCUF. Il est éducateur depuis 2009 en ayant entrainé les loulous en lutins puis en U10 pendant 6 ans.


S.C.U.F. Omnisports

Le mot du Président du S.C.U.F. Omnisports Lionel Busson

On m’a gentiment proposé de présenter les chantiers de l’Omnisports pour la saison qui va débuter. C’est peu de dire que l’année passée a été mouvementée pour l’Omnisports ! Plusieurs opportunités se sont offertes à nous, et nous devions y répondre pour éviter qu’elles ne se représentent plus. Il en est ainsi de la fusion avec le SC9, approuvée au mois de juin. Le Club va passer ainsi à près de 3000 adhérents, ce qui en fera un acteur majeur du sport parisien. Il va nous falloir consolider ce très beau rapprochement, tant au niveau des trois sections impactées (natation, golf et escrime) que de l’Omnisports lui-même. Ce sera l’objectif numéro un de la saison sportive qui se présente, avant, plus tard, qui sait, accueillir d’autres disciplines comme l’athlétisme ou le hand. Nous nous sommes également lancés dans la création d’une école de basket et d’une section judo, auxquelles nous croyons beaucoup. Cela va évidemment prendre du temps, mais le challenge est excitant. A ce titre, si, autour de vous, des jeunes et des moins jeunes veulent s’essayer à ces sports et/ou donner de leur temps pour accompagner le développement de ces sections, nous les accueillerons avec plaisir.

L’ouverture du club-house et la gestion de cet équipement va également constituer l’une des priorités de l’année sportive qui s’annonce. Nous devrions l’avoir au début de l’année, en espérant que nous l’ayons plus tôt, le 5 décembre par exemple ! Il est évident que cette structure, tant attendue par des générations de scufistes, rugbymen ou non, marquera une étape fondamentale dans le développement de notre Club. Nous avons également pour ambition, au printemps prochain, d’organiser des olympiades rassemblant toutes les sections, autour d’une classe d’âge (probablement les U8 ou les U10).
Enfin, nous ferons en sorte que cette saison soit celle de la communication, que nous allons améliorer, afin que les scufistes aient conscience du fait qu’ils font partie d’une famille plus
grande que celle que leur sport constitue. Je vous souhaite une excellente saison.

Les Contacts nécessaires à vos inscriptions :


Internet, Facebook, Twitter…  Restez connectés avec le SCUF

 

Petit tour d’horizon de toutes les présences scufistes sur le web. Si vous voulez être sûrs de ne pas manquer une information capitale sur votre club préféré, voici la liste des sources que vous pouvez consultez.

Site internet

  •  rugby.scuf.org : Site central de la section rugby du S.C.U.F. Vous y trouverez tous les résultats des Seniors jusqu’aux Cadets, des informations sur la vie du club, et sur son histoire. N’hésitez pas à consulter les archives sur la page du Panthéon, la Rose Cup, le Trophée des 30
  • http://lesvieuxcochons.blogspot.fr : Site des Vieux Cochons. Vous y trouverez résumés et photos de leurs matches.
  • http://www.scuf.org/ : Site du club omnisports dont le rugby fait partie, avec le Basket ball, l’Escrime, le Golf, la Natation, le Tennis, le Volley ball…

Facebook

Là encore, plusieurs présences du S.C.U.F sur Internet. Un ami à ajouter, et quelques pages à liker :

  • « Charles Brennus » : C’est l’ami à ajouter. Il informe et partage photos/videos qui ne sont pas toujours disponibles sur le site.
  • « SCUF – Sporting Club Universitaire de France » : La page à suivre. Elle condense les informations toutes catégories confondues
  • « SCUF – PORC féminin » : La page des Féminines.
  • « G.H ROSE CUP : SCUF Vs Stratford RFC » : La page dédiée à la Rose Cup

Twitter

  • Le compte @SCUF-Rugby permet d’être informé de l’actualité du club et de suivre l’évolution des matches. Il est géré par notre ancien capitaine Vincent Barbe. Cependant nous vous encourageons à utiliser le hashtag ci-dessous lors des rencontres.
  • @Scuf-PORC-Fem pour suivre les féminines

Mailing-Listes

[email protected]

C’est la mailing-list commune qui est utilisée par tous dès que l’on souhaite atteindre le plus de scufistes possible.

Pour s’inscrire : Envoyez un mail (vide) à [email protected]

Répondez au mail automatique envoyé par Yahoo (il peut se trouver dans les spams)

WhatsApp

Une liste de discussion SCUF-Rugby regroupe près de 200 scufistes anciens ou contemporains. Pour l’intégrer il faut passer par Laurent Chabé qui est l’administrateur du compte


Le S.C.U.F. remonte le passé… 1983

Il y a 35 ans, les Seniors du Sporting Club Universitaire de France se rendent à St Céré pour un stage de début de saison.


Boutique


Don au S.C.U.F : http://rugby.scuf.org/dons


Calendrier

Vous pouvez trouver les prochains événements de l’ensemble des catégories du SCUF en bas de page

Vous pouvez aussi l’intégrer à un outil de calendrier en utilisant l’URL suivante (format ical) : https://calendar.google.com/calendar/ical/pc5vbckvrmqgkj6rtbtlh8i5og%40group.calendar.google.com/public/basic.ics