Trophée des 30 2017


Un beau match plein d’envie des deux côtés, les anciens accrocheurs avec leur jeu à une passe et les jeunes plein de gaz mais trop d’approximations dans le dernier geste.

Tous les matchs des 30 pourraient se résumer ainsi. Chaque équipe joue avec ses forces. Et le match du vendredi 16 juin 2017 n’a pas dérogé à la règle.

En début d’une soirée d’une chaleur accablante, Clark siffle le coup d’envoi d’un des plus importants matchs de la saison. Les jeunes ont les crocs, les vieux des dentiers. Le match est accroché mais la jeunesse scufiste trouve la faille pour la première fois après une touche bien captée par Air Calixte et une groupé pénétrant bien construit.

La chaleur semble asphyxier les +30, mais leur mental tient bon. Malins comme des singes, ils savent que la jeunesse manque de concentration. Ils plantent une banderille dans la foulée en lançant leur taureau Romain Prestesseille.

des spectateurs toujours présents depuis les premières éditions

Première pause fraîcheur pour remettre les pendules à l’heure. Les -30 trouvent une faille dans la défense de leurs aînés : ils courent moins vite. Ils décident alors d’accélérer le jeu en envoyant le cuir aux gazelles. Le plan de jeu est établi, mais pas réellement appliqué, les gros gardent un peu trop la balle… Néanmoins Marc trouve la faille dans la grande muraille d’échines et ira à dame. Essai transformé, 12 – 5.

Nouvelle réaction des +30 et nouvel essai après une percée de PLG. 12 – 10 à la mi-temps. Au retour des oranges, les personnes âgées mettent la main sur le cuir, les minots ne voient plus la balle et se font beaucoup siffler. Le match se fait plus hargneux, ça grogne dans le rucks. Le score ne bouge plus. La tactique des +30 est claire : attendre la 79ème pour passer une pénalité et voler la victoire aux -30.

La « 3 jeune » honorée ce jour a toujours de fringants représentants

Mais les jeunes tiennent bon, ne concèdent pas une pénalité tentable. Les 30 dernières minutes furent fatales aux anciens qui malgré l’apport du néo-retraité Baussuge ne purent que constater la supériorité de la jeunesse scufiste. Sur une touche mal captée par les jeunes, un coup de pied rasant contré, une balle rattrapée par miracle, FG court tout droit et marque le plus bel essai de la rencontre, et le plus important. 19 – 10, la messe est dite. Malgré un dernier assaut, les +30 ne parviendront pas à marquer. Mowgli peut recevoir le trophée. Nouvelle victoire pour les jeunes.

Antoine Simon garde la coupe, sous les yeux de Kevin Malithe

Jeunes et vieux feront la paix autour d’une belle troisième mi-temps chez Jacques.

les jeunes vainqueurs