Jean-Pierre PETITET


Si on devait trouver une définition physique du parfait bénévole, c’est sans aucun doute qu’on vous présenterait Jean-Pierre Petitet. Il ne pouvait en être autrement que cet homme épouse les valeurs de l’amateurisme scufiste et ses couleurs !

Né en 1940 en banlieue parisienne du côté de Lagny, Jean-Pierre « Little T. » découvre le rugby au lycée et continue sa pratique avec la Fac des Sciences à Paris. C’est là qu’il rencontre une génération qui deviendront tous des grands noms du SCUF : Jean-Pierre Banzet, Pierre Bouteilly, Pierre Bidou, Sonois… Il arrive au club en 1967, juste avant la révolution, pas celle des émeutes dans Paris mais celle du SCUF en interne où les joueurs réaffirmèrent les valeurs amateurs du Sporting. Par opposition à la Fac des Sciences, il y avait la Fac de Droit des Demargne, des frères Hagondokoff, Sainderichin, Tunc, Louis-Dreyfus… Ils jouaient ensemble sous les couleurs du SCUF et se cognaient dessus lors des matchs universitaires.

Jean-Pierre Petitet a mené une carrière de chercheur au CNRS à Villetaneuse et en parallèle a commencé à encadrer les minimes du SCUF. Côté sportif il jouait demi de mêlée en Réserve. Il a continué à passer des diplômes d’entraîneur et s’est occupé des Cadets avec Robert Bracon. Au milieu des années 70′, une mini tornade s’abat sur la catégorie Juniors. En effet, le surclassement de certains Juniors comme P.E Detrez agace et laisse la place de coach vide. C’est Jean-Pierre qui va alors dépanner avec Jean-Pierre Morianges pour une dizaine d’années… Il en aura formé des générations de noir&blanc ! De retour de son périple de quelques années au Japon, il revient comme une évidence taper à la porte du SCUF. C’est là qu’il prend en main l’équipe 3 Jeune qui vient de se créer. Parti de rien, il sera la pierre angulaire d’une aventure extraordinaire juste en beuglant des « Allez petits noirs » du bord de la touche. Suite à la disparition de la 3 Jeune, il devient Président de l’École de rugby SCUF/Massif et organise avec brio le Trophée Simmler. Une fois l’entente entre les deux clubs terminée, il laisse sa place et quitte la région parisienne en 2009. Il rejoint Culles-les-Roches en Saône-et-Loire, petit village entre Montchanin et Chalon-sur-Saône où sa femme a de la famille. Il remet les mains dans le cambouis du rugby auprès du club de Buxy où il encadre les minimes, et oui ceux qui sont venus remporter le Trophée Simmler en 2010 ! Il est toujours en activité auprès de l’école de rugby en 2017 au sein de ce club qui s’apprête à monter en Fédérale 3, et en parallèle il occupe le poste de 1er adjoint dans sa commune, autant dire que c’est un retraité bien occupé !

Le SCUF a régulièrement tenu à mettre à l’honneur le dévouement et la foi rugbystique de ce petit homme. En 2002, il tient le sifflet pour arbitrer le Trophée des 30. En 2010, il donne le coup d’envoi du Trophée des 30, et en novembre 2015 le club confectionne un jeu de maillot portant son nom, des maillots dédiés à l’équipe 3 Vieux Cochons évidemment ! Il fera le déplacement au Stade Rousié pour remettre officiellement la tenue à chaque joueur et assistera à la victoire des VC contre Puteaux 22 à 10. Il eut même le privilège de désigner le Corbier d’or à Julien Schwartz !

Aujourd’hui JP Petitet garde le contact avec le club via le SCUFmag qu’il attend avec impatience chaque semaine. Il lui est arrivé de participer aux repas qui étaient organisé chez Daniel Bourrel, mais regrette que ces petits moments en noir&blanc ne se fassent plus…

Trophée des 30 – 2002